Articles essentiels, de "l'essence du ciel"

  "PILIERS ET MODES DE VIE DU PATRIARCAT                        "PILIERS ET MODES DE VIE DE LA                                                  (DIVIN INVERSE)"                                               CONSCIENCE OPTIMUM (DIVIN)"                               

 

1/ La famille nucléaire.                                                                                            1/ La famille élargie ou la vie en communauté  
Pourquoi la famille nucléaire crée-t-elle des êtres assoiffés d’attention?                                                                                    


2/ Le mariage et l’exclusivité dans la relation pour les non mariés.                 2/ Le mariage intérieur ou le Hieros Gamos. 
                                                                                                                                               - L'amour libre mature
                                                                                                                                               - L'importance du choix de ses partenaires sexuels.


3/ Tu enfanteras dans la douleur !                                                                         3/ Accouchement sans douleurs, Accouchement orgasmique.

4/ Dormir dans le même lit…                                                                                 4/ L'importance de dormir seul.

5/ La Sexualité                                                                                                           5/ La sexualité.
                                                                                                                                                 - Pourquoi la majorité des hommes sont-ils accros à                                                                                                                                                                    l'éjaculation?


6/ Enfermer la femme dans l’image de la “vierge marie version vatican"      6/ La femme version Vierge Marie-Madeleine.
 

7/ Une certaine notion de l’amour inconditionnel…                                          7/ Le vrai Amour Inconditionnel.

8/ La Paix à tout prix !                                                                                             8/ La justice, l'égalité, la franchise et la fraternité à tout prix!

9/ Le respect des hiérarchies visibles et invisibles.                                             9/ Le pouvoir revient au cercle où même les enfants sont admis.

10/ La non utilisation des plantes pour guérir les maladies...                          10/ L'utilisation des plantes pour guérir les maladies ...

11/ La punition corporelle…                                                                                  11/ Enseigner par la récompense et non par la punition.

12/ Ne pas avorter.                                                                                                  12/ Il est mieux d'avorter que ...

13/ Refuser et fuir les confrontations.                                                                   13/ Vivre les confrontation qui peuvent être source d'évolution.

14/ Ne pas parler en son nom.                                                                               14/ Parler en son nom.

15/ Interdire la prostitution.                                                                                   15/ A propos de la prostitution. 

16/ Boire du vin, manger du pain, des produits laitiers,                                   16/ L’alimentation consciente.
      ajouter sel, sucre etc…

 

17/ Interdire l’homosexualité.                                                                                17/ La nature androgyne de l'être humain.

18/ La prière.                                                                                                             18/ A propos de la prière.

                                                                                                                                   
19/ L’importance de marcher pieds nus le plus possible.


 

 

T

 

MODES DE VIE ET PILIERS DU PATRIARCAT

(DIVIN INVERSE)!

 

 

Etudions comment la culture dite « patriarcale » nous éloigne de notre force intérieure afin de nous rendre dépendant, de brouiller nos individualités (ce qui nous rend unique) et de nous faire souffrir !  Nous étudierons parallèlement les modes de vie de la Conscience Optimum (Divin) et les précise­rons par la suite.

 

 

1/ LA FAMILLE NUCLÉAIRE.

 

Elever des enfants seul, c. à d. papa, maman et les enfants (famille dite nucléaire). Avant d’aborder ce sujet tellement délicat, qu’il soit clair que tous les parents du monde sont des super héros. Ce n’est pas parce que ce livre critique le mariage et la famille nucléaire qu’il critique et condamne ceux qui sont mariés et vivent en famille nucléaire! OK! Je le pense vraiment! Cela n’empêche que ce type “d’élévation” va créer des enfants en manque d’Amour qui auront ensuite des problèmes d’attache­ment excessif. 

 

Qu’il soit clair que je trouve que tous les parents sont des super héros, notamment car c’est pratiquement impossible d’élever des enfants de manière vraiment évolu­tive dans une famille dite nucléaire! L’alternative est simple: élever les enfants dans des familles élargies, (grands-parents, oncles, cousins, etc.) ou dans des communau­tés liées par leurs valeurs communes et leurs modes de vie! C’est pour cela que dès qu’on parle de vie en communauté, les églises crient à la secte! N’oubliez jamais que les religions sont des sectes qui ont réussi et qu’elles sont là pour nous faire souffrir! Ce n’est que dans le cadre de familles élargies, que les enfants pourront recevoir une attention totale les premières années. En plus, les familles élargies libèrent du temps aux parents biologiques, qui sont ensuite plus présents lorsqu’ils sont avec leurs enfants.
 

Pourquoi la famille nucléaire crée-t-elle des êtres assoiffés d’attention?

Elever des enfants dans le cadre d’une famille nucléaire entraîne toutes sortes de blessures psychologiques et “spirituelles”. Bien sûr, l’enfant choisit ses parents, mais l’une des raisons, c’est justement de le dégoûter des familles nucléaires! Lisez bien ce qui suit car c’est là que vous allez commencer à comprendre. 

Pour bien comprendre, imagines-toi que tu es un nouveau-né, mets-toi à sa place. Grâce à la psychologie, on sait aujourd’hui que durant les 3 premières années de sa vie, un enfant DOIT recevoir de l’attention TOUT le temps. Si son papa ou sa ma­man le laisse seul pour aller travailler, il ne peut pas comprendre intellectuellement ce que fait son papa. Il ne voit qu’une chose: son papa l’abandonne! Même chose lorsqu’on laisse pleurer l’enfant tout seul dans son lit avant 3/5 ans! C’est le même principe qui joue avec la maman avec un élément essentiel qui rend sa présence beaucoup plus importante que celle du père: avant les premières années, l’enfant confond son corps avec celui de sa mère! Certains disent même qu’une partie de son aura n’est pas encore formée. Donc, si sa mère le laisse seul, il subit une sorte de dé­chirure psychologique ET énergétique qui aura de nombreuses réactions en chaîne dont celle de la perte ou de l’altération de sa Conscience de l’Unité! Il va alors se chercher à l’extérieur de lui-même! D’autre part, lorsqu’un enfant naît, il vient d’un monde où il est baigné dans l’Amour total! Lorsqu’il vient au monde, il transpose cet Amour sur ses parents qu’il voit un peu comme ses Dieux Mère et Père! De plus, il est 100% dépendant d’eux! Il leur ouvre donc son coeur et, subitement, ses parents le laissent seul. De son point de vue, ils l’abandonnent! Plus tard, lorsqu’il ressentira un Amour si intense, un amour proche de ce qu’il a ressenti pour ses parents à sa naissance, il aura peur de vraiment aimer et pourra même ressentir de la colère et/ou du rejet! Son inconscient lui dira: “Je ne vais pas me laisser avoir encore une fois! La dernière fois que j’ai ressenti un Amour aussi fort et aussi vrai, j’ai eu tellement mal que cette fois-ci, je veux rejeter cette personne ou cette expérience! C’est en­tre autres pour ces raisons que la plupart des personnes ont peur du vrai Amour! La majorité des gens choisiront donc des partenaires qu’ils aimeront moins en se mentant à eux-mêmes pour adorer une image qu’ils ont de l’autre! En plus de fuir l’Amour vraiment intense, la plupart des gens ont même tendance à se mettre en couple avec quelqu’un qui lui fera revivre ce manque d’amour ou/et disons plutôt, ce genre d’amour. Par exemple quelqu’un qui a eu un père absent va se mettre avec un être qui n’est pas souvent là. L’enfant battu va se mettre avec un dictateur doux ou violent! C’est comme si l‘enfant voulait prendre sa revanche. Il se dit: “Cette fois-ci je vais réussir à garder mon papa près de moi!” En psychologie, cela s’appelle “des cou­ples à névroses complémentaires”. L’immense majorité des couples sont liés par des névroses complémentaires où chacun joue, à son tour, le dominant et le dominé. 

 

Derrière cela, il y a le fait que comme les êtres humains sont incapables de se connecter à leur énergie intérieure, ils doivent trouver leur énergie vitale à l’extérieur d’eux-mêmes, en dominant l’autre! Approfondissons ce point essentiel, car il est à la base de quasi toutes les rela­tions sociales! En dominant quelqu’un, on lui pompe son énergie vitale!

 

La relation sociale et amoureuse est donc, dans la majorité des cas, motivée par le vampirisme énergétique. Je sais, c’est dur pour la vision romantique de l’Amour. C’est d’autant plus vrai pour les personnes qui, une fois la relation “officielle” terminée, ne s’aiment plus, voire se détestent…”. Comment est-ce possible? La personne est pourtant toujours la même? 

 

“Quand vous m’appartenez, je vous aime. Dès l’instant que vous ne m’appartenez pas, je vous hais. Tant que je peux compter sur vous pour satisfaire mes exigences sexuelles et autres, je vous aime ; dès que vous cessez de me fournir ce que je demande, vous me déplaisez. (…) Ainsi, lorsqu’on aime, il faut être libre, non seulement de l’autre personne mais par rapport à soi. Le fait d’appartenir à quelqu’un, d’être nourri psy­chologiquement par cette personne, cet état de dépendance, comporte toujours de l’inquiétude, des craintes, de la jalousie, un sens de culpabilité. La peur exclut l’Amour. Un état douloureux, sentimental, ou émotionnel, le plaisir et le désir n’ont rien de commun avec lui.” Krishnamurti. “Se libérer du connu” Ed. Stock.

 

C’est sur cette relation dominant-dominé, dans laquelle on veut que l’autre nour­risse nos attentes, qu’est basé le réseau énergétique patriarcal de l’astral. Ce réseau se nourrit directement de nos vagues émotionnelles et de la sexualité “dominant-dominé”. D’ailleurs, l’immense majorité des gens font des enfants pour se nourrir de leur énergie. C’est très dur à avaler mais c’est comme ça! Là, j’écris dans un restau­rant et j’ai devant moi une illustration parfaite de ce que je vous dis. Une amie re­joint une femme qui est avec une petite fille “ à croquer”. L’amie ne peut s’empêcher de toucher l’enfant dans tous les sens, de lui passer la main sur le chakra du coeur et c’est pourtant tellement évident que l’enfant n’aime pas cela. Quelle insensibilité! Cela me donne des souvenirs où, tout petit, on m’étouffait sous les baisers! Moi même j’utilise sans m’en rendre compte le terme “ à croquer”. Alors OK, peut-être que je pourrais utiliser un autre mot que celui de “vampire”, mais cela n’empêche rien au principe. Ensuite, les enfants vont à leur tour avoir le choix entre “reproduc­tion et création”. Reproduire ce que leurs parents leur ont fait et donc vampiriser à leur tour leurs enfants avec le même genre de stratagème, ou créer une alternative… Et la seule alternative, le seul moyen d’être autonome en énergie, c’est d’aller pren­dre notre énergie dans nos cellules, là où elle est illimitée… Mais pour cela, il faut que notre attention traverse nos marais émotionnels, dans lesquels on rencontre nos enfers intérieurs et nos monstres intérieurs. Et une fois qu’on a donné la parole à ces monstres intérieurs, une fois qu’on leur a donné leur place, on se rend compte qu’il s’agit de nos magiciens intérieurs. 

 

Dans le cadre d’une famille élargie, l’enfant pourra avoir plusieurs papas et plu­sieurs mamans et même si LA maman restera unique, l’enfant s’habituera à répartir son amour entre plusieurs “papas” et plusieurs “mamans”. Dans sa vie, il arrivera ainsi à aimer avec plus de détachement que la moyenne des gens. Le concept de la famille nucléaire est une machine à fabriquer des enfants en manque d’amour qui vont perpétuer cette programmation et, comme nous allons le voir plus bas, servir le système en place. A l’époque précoloniale, dans certaines tribus matriarcales des Îles Canaries, afin de sortir de la possession et que chacun se sente responsable de tous les enfants, la tribu se rassemblait dans une grotte toute noire à chaque pleine et nouvelle lune. Tout le monde se mélangeait et faisait l’Amour. Ainsi, on ne savait pas qui était le Père et pour finir, cela a-t-il tellement d’importance? Réalisez-vous à quel point ce genre de structure fait perdre le pouvoir aux Hommes? 

Voici un paradoxe très injuste: plus les parents vont donner de l’Amour, plus leurs enfants seront autonomes, et une fois grands, ils auront tendance à être moins at­tachés à leurs parents. Même si les parents conscients seront contents de l’autono­mie de leurs enfants, ils seront souvent aussi un peu tristes de ne pas les voir plus souvent! De l’autre côté, beaucoup de personnes qui ont vraiment été “mal aimées”, vont ensuite, dans leur vie d’adulte, être beaucoup plus attachées à leurs parents. C’est flagrant chez les enfants qui ont eu un père ou une mère peu présents et c’est carrément parfois caricatural chez les enfants battus.

 

Récapitulons et approfondissons afin de comprendre en quoi la famille nucléaire et l’amour possession entraînent la plupart du temps: la peur, l’angoisse, la pos­sessivité, la perte de la Conscience de l’Unité, la surconsommation, le capitalisme sauvage, les guerres et surtout… “La mort de l’âme”, etc? Voyons cela de manière schématique:

 

Voici un résumé schématique des multiples problèmes causés par l’éducation patriarcale en famille nucléaire.

Notice: -> cette flèche signifie “entraîne”.

 

Famille nucléaire -> Pas assez d’attention les 3/5 premières années, alors qu’intellectuellement l’enfant ne peut pas comprendre pourquoi on le laisse seul, il comprend juste qu’on l’abandonne + L’enfant confond encore son corps et son aura avec ceux de sa maman. Il vient d’un monde plein d’Amour où l’illusion de la séparation entre le temps et l’espace n’existe pas, où il est Conscient de sa reliance au TOUT, donc il ne connaît pas le concept d’être seul. Il est rempli d’un Amour Total absolu pour ses parents qu’il considère comme Déesse & Dieu -> Perte du sentiment d’Unité, confusion entre son extérieur et son intérieur, vu que sa mère qui faisait partie de lui s’en va au loin, et qu’en plus, on le met dans des bras étrangers à sa mère. Il va donc se chercher à l’extérieur + Sentiment d’abandon (abandonite) qui fera qu’il se raccrochera à des relations amoureuses qui lui feront revivre la même chose, pour cette fois-ci réussir à garder l’objet de son amour proche de lui/elle + Réflexe d’avoir des relations amoureuses et amicales à névroses complémentaires + Peur d’aimer. Plus tard, lorsqu’il rencontre un Amour intense, comme l’Amour qu’il avait pour ses parents, il risque de fuir cette intensité car son expérience de petit enfant lui a appris que cela pourrait lui faire ressentir cette même souffrance. Il ne veut pas se retrouver encore une fois dans l’état qu’il a senti quand on le laissait seul et/ou sans attention -> Peur de perdre (car on sait qu’on sera un jour séparé de ses possessions, comme il a été séparé trop tôt de ses parents) + lorsque papa/maman sont là, on leur “saute” dessus, on rivalise d’ingéniosité pour avoir leur attention, mais ils continuent à nous laisser seul. -> Intérêt de + en + gd pour posséder des gens ou/et des choses à lui/elle, ce qui inclut souvent (si son conditionnement culturel le lui permet) une sexualité dominant/ dominé. Les relations amoureuses passent mais ne comblent pas ce vide intérieur. Elles entretiennent cette perte de Conscience de l’Unité qui a commencé dès les 3 premières années. -> Manque de Confiance en soi -> de plus en plus avide de reconnaissance des autres et besoin de ressembler à des stéréotypes -> recherche de ce qu’on n’a pas à l’intérieur à l’extérieur: possessivité de plus en plus extrême avec des amis et dans relations amoureuses, mais encore une fois, cercle vicieux car les relations amoureuses et amicales passent et, de toute façon, ne comblent pas ce vide intérieur. Elles entretiennent, voire, renforcent, cette perte de Conscience de l’Unité.-> Le réflexe de s’accrocher de plus en plus aux valeurs matérielles, car “ELLES au moins, on les garde pour la vie” et on croit que ça va nous attirer l’Amour des autres, ce qui est en partie vrai, si ce n’est qu’on se rend vite compte que ce n’est pas de l’Amour, mais de l’attention et des attaches de dépendances. Alors, on se raccroche à ses enfants qui, eux au moins, vont nous aimer. Mais les enfants (surtout les nouvelles générations) rêvent de plus en plus d’autonomie. De plus, on a peur de vieillir seul, alors on se raccroche de plus en plus à l’argent pour s’acheter l’Amour des autres, mais ça ne suffit jamais. Soit dit en passant, la peur de vieillir seul est encore une fois une conséquence de la famille nucléaire. Dans la tribu matriarcale, les personnes âgées ne se retrouvent jamais seules. Elles sont souvent très heureuses de s’occuper de plus petits et/ou de pouvoir partager leurs expériences dans différents domaines.Alors on veut de plus en plus d’argent, car on se dit qu’avec plein d’argent on ne sera jamais seul. Mais on n’en a jamais assez, car plus on sacrifie l’être à l’avoir, plus on est vide à l’intérieur, ce qui engendre une envie de remplissage! Cela entraîne les rêves d’être milliardaire qui permettent à ce système injuste, où les lois sont faites pourles riches, d’exister! Et comme être milliardaire c’est un peu dépassé dans l’inconscient collectif, on rêve de rentrer dans le star système, où là au moins, tout le monde t’aime (ce qui arrive actuellement avec les businessmen qui se mélangent aux stars du cinéma et de la chanson). Mais une fois dans le star système, on se rend compte que les gens ne t’aiment pas pour ce que tu es. Les rêves de devenir star sont d’ailleurs de plus en plus fréquents chez les jeunes. Ils ne veulent pas spécialement être musiciens ou acteurs, ils veulent devenir des stars! Mais la majorité des stars savent bien qu’une fois qu’on est vraiment connu, il est quasi impossible de savoir si les gens nous aiment vraiment! Les stars heureuses sont très rares!Et c’est un cercle vicieux où chacun peut réagir différemment: on prend alcool, drogues légales ou illégales pour avoir du bonheur artificiel. On s’habitue à serrer les dents la journée jusqu’au petit verre du soir. Cela dit en passant, une mini goutte d’alcool par jour, suffit à empêcher la descente de votre être Divin dans vos corps!Une fois de temps en temps, no problemo. -> On se raccroche de plus en plus à sa famille biologique (au lieu de se raccrocher à sa famille de Lumière). On veut se formater sur telle ou telle tribu/look au lieu de développer notre jardin intérieur en cherchant vraiment qui on est, ce qui nous différencie des autres, ce qui nous rend unique.

 

Les rêves de devenir star sont d’ailleurs de plus en plus fréquents chez les jeunes. Ils ne veulent pas spécialement être musiciens ou acteurs, ils veulent devenir des stars! Mais la majorité des stars savent bien qu’une fois qu’on est vraiment connu, il est quasi impossible de savoir si les gens nous aiment vraiment! Les stars heureuses sont très rares!

Et c’est un cercle vicieux où chacun peut réagir différemment: on prend alcool, dro­gues légales ou illégales pour avoir du bonheur artificiel. On s’habitue à serrer les dents la journée jusqu’au petit verre du soir. Cela dit en passant, une mini goutte d’alcool par jour suffit à empêcher la descente de votre être Divin dans vos corps! Une fois de temps en temps, no problemo. -> On se raccroche de plus en plus à sa famille biologique (au lieu de se raccrocher à sa famille de Lumière). On veut se formater sur telle ou telle tribu/look au lieu de développer notre jardin intérieur en cherchant vraiment qui on est, ce qui nous différencie des autres, ce qui nous rend unique. 

 

Et puis, on s’approche de la fin de sa vie. On meurt sans savoir qui on est vraiment, dans la peur, car on a perdu Conscience de l’Unité. Mais pas de panique, car à ce moment-là, on vient chercher notre Conscience pour lui rappeler les réponses aux 4 questions fondames (qui vient du fond de l’âme) à savoir: 1/ D’où on vient. 2/ Qu’est ce qu’on fait ici. 3/ Où l’on va. 4/ Si Dieu/Déesse est Full Love et Full Power, alors qu’est-ce qu’il/elle fout? Et on se retrouve à la maison, entouré de plein d’Amour, jusqu’au jour où on veut retenter LE grand voyage: “descendre” dans une réalité pro­che de celle que nous vivons actuellement afin de connecter notre corps physique et notre corps mental à l’esprit de notre être Divin. Bon allez, revenons à nos moutons, c’est le cas de le dire!

 

Quant aux guerres, elles arrivent quand les businessmen veulent toujours plus. Alors ils vont prendre chez les autres et pour cela ils vont infiltrer les mondes politi­ques pour faire des lois de plus en plus en leur faveur, afin de légitimer les crimes des costumes cravates. Quasi toutes les guerres ont été programmées par le monde de la finance pour avoir toujours plus. Je pourrais écrire 144.000 pages sur le sujet pour vous le prouver! Tant que les gens se laisseront mener par le bout du nez par les mé­dias, l’éducation et les enseignements qui viennent des religions, autant que cette manip devienne de plus en plus dure, afin qu’ils aient plus de chances de s’éveiller et de se mettre debout pour le futur de leurs enfants. La matrice, cette “réalité”, est un monde d’illusions, une sorte de rêve, une école pour apprendre l’importance des Lois de l’Amour. Le but n’est pas de changer l’école, mais d’en devenir autonome. Merci donc au grand complot et à ceux qui lisent ceci au moment où je l’écris. Cette fois-ci, j’ai compris! Clin d’oeil!
 

Problème lié plus particulièrement au manque de présence masculine, qui est encore plus courant que le manque de présence féminine.

Mets-toi encore une fois à la place du nouveau-né. Imagine que tu sens un être masculin autour de toi. Tu sens bien qu’il y a quelque chose de différent. Il n’est pas comme les autres femmes qui sont assez proches de ta maman. Il vient, il part, ta maman a un lien assez intime avec lui, un lien différent de ceux qu’elle entretient avec les autres femmes. Si cela se passe “bien”, tu vas pouvoir petit à petit découvrir avec lui le monde extérieur, un monde où tu ne restes pas dans l’aura de maman. De cette manière, tu vas petit à petit réaliser que tu peux être autonome de ta ma­man. “Si cela se passe bien” pourrait vouloir dire “si cela se passe à ton rythme et au rythme de ta maman”. Car il ne faudrait pas que cet homme qui n’est pas ton corps t’arrache trop vite à ta mère qui est ta chair et ton aura! On peut dire que le père ou la présence masculine est le premier lien avec le monde extérieur. L’enfant peut d’abord s’habituer à sa présence pour, ensuite, lui faire confiance comme avec un Dieu père extérieur (flèche sort du cercle) ce qui l’amène petit à petit à oser se détacher progressivement de l’aura de sa maman. 

 

Si par contre, cela ne se passe ni au rythme de sa maman, ni à son rythme, si un homme le prend dans ses bras alors qu’il n’en a pas encore eu envie par lui-même, s’il est né dans une société patriarcale où c’est le père qui a l’autorité, alors il va se programmer à croire que l’autorité se trouve à l’extérieur de lui. Il va se programmer à croire qu’il a besoin de la reconnaissance et de la sécurité de son Père pour aller à l’extérieur. Ainsi, il se soumettra à cette force masculine extérieure, qu’elle soit po­litique, religieuse ou familiale. Mais si l’autorité avait été féminine depuis le début. Si on l’avait laissé initier le premier mouvement vers un être masculin lorsqu’il le sentait, alors, il aurait cherché l’autorité à l’intérieur de lui-même!

 

C’est pour cela que dans les sociétés dites “optimum”, on laissait l’enfant autant de temps qu’il le voulait sur le corps de sa mère. Ce point n’était pas “négociable”, c’est une Loi de l’Amour. Si elle n’est pas respectée, le futur bébé peut devenir un obsédé de la possession, un voleur, un être qui n’a pas intégré son côté intérieur, son aspect féminin, c. à d. un homme.

 

 

2/ LE MARIAGE ET L’EXCLUSIVITÉ DANS LA RELATION POUR LES NON MARIÉS!

Le but de la vie c’est de se marier et d‘avoir des enfants!

 

“(…) les détenteurs du pouvoir, qu’il soit privé ou public, trouvent leurs intérêts dans l’institution du mariage (…)” Wilhelm Reich. L’irruption de la morale sexuelle. Ed Payot

 

Avant toute chose, qu’il soit clair que je n’ai rien contre les gens mariés ni contre les familles qui vivent dans des structures nucléaires. On nous a conditionné à faire comme cela et on ne nous a rien appris d’autre. Cela n’empêche que je veux vous démontrer que le concept du mariage est une des graines du mal-être et du chaos de cette Humanité. Si vous n’êtes pas marié mais êtes pour l’exclusivité dans le couple, vous êtes aussi concerné. En effet, même chez les personnes qui ne se marient pas, le concept du mariage a laissé des traces. Au niveau inconscient, le mariage lie la relation Amoureuse avec la possession. La possession des choses et des gens est la vraie source de la dualité dans ce monde et dans nos Consciences. Le concept illusoire de la possession divise le monde entre ce qui est à toi et ce qui ne l’est pas! Dans nos cultures issues des religions, la fille appartient à son père qui va amener sa possession à l’autel pour la remettre dans les bras de son nouveau “propriétaire”: son mari. Le pire avec les possessions, c’est qu’elles nous poussent à nous identi­fier à quelque chose d’extérieur à nous, ce qui déchire notre unité. Ainsi, je vous répète ce qui est le point de départ du chaos de cette Humanité: le concept même de posséder qui divise le monde entre ce qui est à toi et ce qui est à moi. “Ceux qui possèdent sont possédés par leurs possessions et par leur peur de les perdre!” Pour de nombreuses femmes et hommes, l’amour n’est rien d’autre que cette peur de manquer. Dans la relation amoureuse, cette peur est comme endormie, sécurisée, éteinte! Cette peur ne partira jamais car on sait très bien qu’on perdra ses posses­sions un jour. Au mieux, ce sera le jour de notre mort! 

 

Le fait de s’identifier à ses possessions fait qu’on déchire notre unité intérieure et qu’on ne travaille pas assez notre jardin intérieur.

C’est en cultivant notre jardin intérieur qu’on peut trouver qui nous sommes vraiment et c’est cela qui est éternel en nous!

 

C’est pour cela qu’on dit dans la Bible que ceux qui possèdent beaucoup de biens matériels auront beaucoup de difficulté à “aller au paradis”. Cela nous ramène au sujet de la possession dans la relation amoureuse. Si on aime vraiment quelqu’un, on devrait avoir envie qu’il soit le plus heureux possible, non? A moins que vous ne fassiez partie de la majorité, ceux qui croient vraiment qu’aimer une personne c’est la mettre dans une petite boîte et de mettre cette boîte dans un coffre-fort? Un peu comme les gens qui prétendent aimer les oiseaux et les mettent en cage près de la fenêtre.

 

Le concept du mariage entraîne, même chez ceux qui ne se marient pas, l’idée ou plutôt le mythe, que quelqu’un, quelque part, va nous rendre heureux pour toute la vie. Comme la quasi-totalité des personnes ne rencontrent pas une personne avec qui elles vont être heureuses “jusqu’à ce que la mort les sépare», elles ont en par­tie l’impression d’avoir raté leur vie! De plus, elles mettent une pression considéra­ble sur leur conjoint et sur eux-mêmes pour atteindre la perfection, pour que leur conjoint les rende heureux. Pourtant, le bien–être est avant tout intérieur dans le sens que c’est notre propre jaugement qui va nous dire si on est satisfait de soi ou pas! C’est notre propre jaugement intérieur qui va déterminer si nos choix de vie sont proches de ce qu’on veut vivre ou pas. Dans cette ordre d’idée, deux personnes très heureuses toutes seules peuvent vivre une relation vraiment “mère veilleuse”, dans le sens “veillée” par leurs mères intérieures respectives.
 

Pourquoi le mariage n’est pas en harmonie avec le Matriarcat? L’essence même du Matriarcat est la Liberté et l’évolution constante, alors que le mariage veut figer la relation entre deux êtres par une promesse! Cette promesse est un mensonge, car nul ne sait si il/elle va pouvoir la respecter! Symboliquement et pratiquement par­lant, cette promesse faite au moment de se passer l’anneau (qui est une partie de la chaîne qui emprisonne notre Humanité) marque le début de l’obligation de mentir pour la majorité des personnes. 

 

Cette promesse EST un mensonge! Un mensonge à soi même et un mensonge à l’autre. 

 

Mais c’est aussi (et surtout) un mensonge à la vie et à tous les enfants du monde qui observent notre exemple de vie. D’ailleurs, à de nombreux niveaux, et notamment au niveau politique, le mensonge est le pilier principal sur lequel repose le patriarcat. Car comme le patriarcat est anti naturel, il ne peut exister qu’avec le mensonge qui est une sorte de vol car on vole une partie de la vie de l’autre. De plus, le mariage fige les choses! Le Matriarcat est comme l’eau qui coule. L’eau qui stagne meurt! La vie doit sans cesse évoluer, il s’agit d’une des lois de base du Matriarcat et de la vie en général. Là où cette loi n’est pas respectée, il se produit des destructions. Dans un corps physique, là où l’énergie ne circule plus assez bien, les cellules cancéreu­ses se multiplient. Aujourd’hui, la quasi-totalité des humains meurent de cancer ou de maladie du coeur! Ces mensonges sont la manière dont la culture patriarcale a rendu “viables” la prison et le mensonge du mariage. Ce n’est pas pour rien que le Catholicisme a soi-disant été créé par St Pierre. “Pierre” est aussi une métaphore qui symbolise l’immobilisme, la dureté, la surdité. L’eau, le feu et l’air ont toujours eu raison des pierres qu’ils finissent par éroder. 

 

De plus, le mythe du mariage sous-entend aussi le fait qu’on ne puisse pas être heureux tout seul, alors que vivre une partie de sa vie dans la solitude est essentiel pour développer ses pouvoirs Divins.

 

Le mariage inclut toutes sortes de devoirs, alors que l’Amour est fait pour rendre ceux qu’on aime les plus libres possibles! Le matriarcat n’est absolument pas contre le couple, pour peu que les “fruits de ce couple” soient que les deux partenaires puissent s’y développer vers un être le plus autonome, libre et solidaire possible! Chacun fait ce qu’il veut! S’ils arrivent à vivre ensemble sans s’attacher l’un à l’autre, tant mieux! Ce qui n’est pas juste, ce sont ces personnes qui brisent leur relation juste car un jour, l’un d’eux a envie de vivre quelque chose d’autre avec un autre partenaire! Pourtant, ceux qui l’ont déjà vécu savent qu’on peut aimer deux, voire plusieurs personnes à la fois! Il y a ceux qui mentent et il y a ceux qui le font dans la Lumière, c’est tout! Ombre et Lumière, ça ne vous rappelle rien? Question de choix et de goût! Mon choix, c’est que je ne supporte pas le mensonge! Le mensonge, c’est le viol de l’âme, car il nous entraîne là où on n’a pas choisi d’aller. Si je fais l’amour avec quelqu’un, je veux savoir quelles sont ses autres partenaires car je veux avoir le choix de me mélanger avec leur énergie, avec leurs pensées, avec leurs émotions ou pas! Je suis halluciné du nombre de personnes qui me disent qu’elles préfèrent ne pas savoir! Le plus souvent, ce sont des femmes!

 

Si deux personnes restent ensemble toute leur vie, pas de problème là-dessus. Mais pourquoi devoir faire un contrat si ce n’est pour se rassurer? N’est-ce pas une marque de manque de confiance en l’autre et envers soi-même, un manque de Foi dans la vie? Si on a vraiment la foi, ne peut-on pas être sûr que la vie nous proposera toujours ce dont nous avons besoin? Et quitte à faire mal, je dirais aussi que pour beaucoup, il y a un sous-titre dans le fait de se marier: “comme ça tu me promets que lorsque je serai vieille/vieux, tu resteras toujours à mes côtés!” Et je vous jure que même si j’écris tout cela, je n’ai absolument rien contre les gens mariés. C’est le mariage que je remets à sa juste place, sans le condamner puisqu’il est là pour que les âmes s’en dégoûtent! Je leur conseille quand même vivement de divorcer afin de renier leur soutien à ce pilier de ce système sado-maso! Si on a besoin de rester marié officiellement pour telle ou telle cause administrative, ce n’est pas grave. Ce qui compte, c’est de renier ce serment dans son coeur, dans sa Conscience et de clai­rement assumer sa position contre le mariage et pour la Liberté face à ses amis, face à sa famille biologique et face et aux mondes extérieurs! Par contre, pas question de garder l’alliance qui doit être recyclée ou enterrée, surtout si il s’agissait d’un ma­riage religieux. Même chose pour les baptêmes qui doivent être annulés. Une petite cérémonie avec soi-même suffit!

 

On ne peut se plier à l’ordre principal des religions du dieu unique possessif et ja­loux et à la fois prétendre vouloir servir et incarner les modes de vies Libres et Jus­tes des Déesses en même temps. Il y a un choix à faire et à vivre! Par contre, qu’il soit clair que si vous visez l’Ascension, si vous visez de sortir de la roue karmique, si vous visez la vraie Liberté, alors choisissez bien vos enseignants, vos thérapeu­tes, vos guérisseurs ou vos shamans. S’ils sont mariés, il y a de fortes chances qu’ils soient attachés dans les mondes de l’invisible aux égrégores religieux patriarcaux! Ca semble logique, quand même! Sauf bien sûr dans le cas où il y a une raison légale à ce mariage, comme par exemple pour pouvoir régulariser des étrangers. Car cen’est que s’ils sont Conscients de cette grande manipulation qui se trouve derrière le mariage et la famille nucléaire qu’ils pourront peut-être vous aider à vous libérer. S’ils ne sont pas dans cet ÉTAT D’ESPRIT, alors ils se connecteront aux forces de l’in­visible qui asservissent les Humains et quasi tous leurs soins et conseils ne viseront qu’à mettre du baume sur les blessures de votre âme. Vous ressentirez peut-être du bonheur ou de l’amour énergétique, mais cela vous rendra encore plus dépendant! Et force est de constater que c’est le cas pour la quasi-totalité des “professionnels spirituels” et surtout dans le nouvel âge qui est VRAIMENT l’un des plus grand piège qui soit! Le nouvel âge, qui pour moi regroupe toutes les spiritualités hors religions, est plus vicieux que les religions car il est encore plus orgueilleux et plus arriviste! 

 

Je vous détaille les piliers du Patriarcat point par point, afin que vous réalisiez qu’on les retrouve dans le nouvel âge, dans l’athéisme (qui est une sorte de religion avec ses médias, ses scientifiques et ses médecins qui jouent le rôle des prêtres) et dans quasi toutes les traditions africaines, asiatiques, américaines, bref partout! Et là, je fais appel à votre vraie intelligence! Quelle que soit l’étiquette que se donnent les gens, observez s’ils vivent sous les ordres du pape, ou sous les ordres d’une des reli­gions patriarcales! Nous parlerons encore beaucoup des méfaits du mariage, de la famille nucléaire et de tous ces autres piliers plus loin! 

 

Je ne résiste pas à rappeler l’un des plus grand non-sens de toute cette histoire. Les chrétiens considèrent le mariage comme l’une des bases de la vie, alors que même les plus extrémistes n’osent pas mentir sur un point essentiel: celui qu’on appelle Jésus Christ n’était pas marié! Quelle blague, je vous jure!!!

 

“Tu vénères l’Enfant Jésus. Or, l’Enfant Jésus est l’enfant d’une mère qui n’avait pas de certificat de mariage. Sans t’en rendre compte, tu vénères dans l’Enfant Jésus ta propre nostalgie de la liberté sexuelle (…) Tu ignores totalement que c’est ta mentalité obscène, ton irresponsabilité sexuelle qui t’ont passé les menottes de tes lois sur le mariage!” Ecoute, Petit homme! Wilhelm Reich. Ed. Payot.

 

 

3/ TU ENFANTERAS DANS LA DOULEUR!

 

J’aurais pu mettre ce point en premier lieu, mais j’ai trouvé que la famille nucléaire et le mariage étaient prioritaires! Pourtant, c’est là que tout commence! Les psys nous disent que plus on est jeune, plus les programmations dûs à nos expériences sont profondes. L’accouchement, la vie du foetus dans le ventre et même l’état d’es­prit dans lequel on procrée sont donc primordiaux! Contrairement à ce qu’on croit, l’accouchement ne doit pas être une souffrance! Il existe de nombreuses techniques d’accouchement grâce auxquelles la femme peut ne pas souffrir! Beaucoup de fem­mes qui les expérimentent parlent même d’orgasme! Plus que jamais, l’accouche­ment et tous les petits gestes qui tournent autour, démontrent que le patriarcat est vraiment une culture sado maso antinaturelle. Eloigner l’enfant du corps de sa mère est un non-sens lourd de conséquences, vu que l’enfant confond son corps avec celui de sa mère! Le frapper est encore plus lourd de conséquences, quand on sait qu’avant 3 ans un enfant n’a pas d’armure dans son aura! De son point de vue, c’est comme s’il se frappait lui-même, vus qu’à la naissance, il a encore la Conscience de l’Unité! L’accouchement dans la douleur est un merveilleux début pour son entrée dans cette culture judéo-musulmo-chrétienne sado maso! De plus, de nombreux bébés reçoivent encore une bonne petite claque, soi-disant pour qu’il ouvre ses pou­mons et soit fort! 

 

Quelqu’un dans la salle ose encore douter qu’il s’agit d’une culture sado maso? La France est l’une des championnes de la péridurale qui, si elle permet à la maman de ne pas souffrir, rend un anesthésiant naturel inefficace chez l’enfant qui souffre le martyre! Lorsqu’on sait que les premières expériences de la vie sont programmatri­ces, on peut comprendre que les religions soient ravies de la manière barbare dont on accouche en France! Et encore une fois, les firmes pharmaceutiques se frottent les mains! Quant aux césariennes, elles sont de plus en plus pratiquées car elles per­mettent de programmer la naissance. C’est encore une fois un déni total des lois de la nature. Et quand on sait que la césarienne coûte beaucoup plus cher qu’un accou­chement “traditionnel”… On en revient à la mafia médicale qui se frotte les mains.

 

 

4/ DORMIR DANS LE MÊME LIT…

 

… a été imposé par le Vatican au 16e S. Ceux qui ne le respectaient pas, pouvaient être excommuniés, si pas brûlés vifs! De cette manière, l’âme ne peut pas vraiment se reposer car elle est sans cesse mélangée à l’aura de l’autre. Cela brouille la per­sonnalité et crée des êtres qui se ressemblent tous, en tout cas au niveau de leurs aspirations et de leur dépendance vis-à-vis du monde extérieur. Le principe de l’im­portance de dormir seul est pourtant simple à comprendre. Lorsqu’on dort, nos dif­férents corps ont besoin de se reconnecter à notre âme et à notre Esprit. Notre être de Lumière a besoin d’espace pour descendre dans nos différents corps. Plus il a d’espace, plus notre Esprit peut descendre dans nos corps. Ainsi, quand on est dans le désert, notre être de Lumière peut s’étendre sur des kilomètres. 

 

C’est entre autres pour cette raison que certains êtres atteignent des états si éle­vés dans le désert. Une autre raison, c’est que dans les déserts ou en pleine nature, des entités invisibles très élevées peuvent habiter sans être freinées par les basses consciences des hommes. Si on dort dans les bras l’un de l’autre, l’être de Lumière ne peut tout simplement PAS s’incarner.

 

Les deux conjoints se nourrissent alors l’un de l’autre et les couples s’étonnent après quelque temps de vie commune qu’ils se sont fondus l’un dans l’autre et qu’ils n’ar­rivent plus vraiment à vivre pour et par eux-mêmes. Quant à ceux qui ressentent de la colère en lisant ceci, c’est peut-être car ils se nourrissent de leur conjoint pendant leur sommeil. C’est le cas de la grande majorité des couples! Dormir seul permet beaucoup mieux de se souvenir de ses rêves, de mieux se reposer, de recharger son système immunitaire et bien sûr d’avoir une connexion la plus précise possible avec son être Divin intérieur.

 

 

5/ LA SEXUALITÉ:

 

• Ne pas apprendre à faire l’Amour!

 

• Ejaculer chaque fois qu’on fait l’Amour. Le Patriarcat a fait de l’éjaculation l’abou­tissement de l’acte sexuel. Si l’homme n’éjacule pas ou peu, faire l’Amour le rem­plit d’énergie et de Conscience. Il remplit aussi d’Amour et de Conscience cette “réalité”! Par contre, si les deux partenaires font l’Amour dans l’Esprit de baiser, notamment en jouant à “dominant-dominé”, ils nourrissent le réseau énergétique patriarcal sado maso. Cependant, s’ils le font consciemment dans le jeu, sans se faire de mal, dans le but d’étudier cette partie d’eux-même, afin de limiter son influence, ils nourrissent et se connectent au réseau “Divin”.

 

• Culpabiliser la sexualité en faisant oublier qu’il s’agit d’une méthode de connexion au Divin, d’augmentation de l’énergie vitale et d’élargissement de son spectre énergétique.

 

• Se cacher pour faire l’Amour. Ce point est tellement ancré en nous que la quasi totalité des gens le trouvent tout à fait naturel. Pourtant, donnez-moi une raison pour laquelle on ne pourrait pas faire l’Amour sur les bancs publics. Ce serait telle­ment intéressant de voir comment font les autres…

 

• Ne faire l’amour qu’avec un partenaire à la fois. Cet “ordre du pape” est là pour créer des attaches excessives à l’extérieur de nous-même et donc nous éloigner de notre dimension divine, que l’on connecte via l’intérieur. Ne faire l’amour qu’avec un seul et même partenaire est malsain, car cela crée des attaches trop puissantes entre ces partenaires. Le principe de programmation de Pavlov est facile à com­prendre: une personne associe le plaisir ou le déplaisir d’une expérience avec “son messager”. Ainsi, si on éprouve beaucoup de plaisir à faire l’amour, cela va provo­quer un attachement excessif à la personne. Les psys nous disent “le sexe, c’est le ciment du couple!”

 

• Interdire la sodomie. Savez-vous que la sodomie est encore interdite par la loi dans certains états des Etats-Unis! J’étais moi-même contre la sodomie pendant des années. L’interdit est tellement puissant que je n’ai jamais osé en parler en confé­rence! Ma vision a changé car j’ai rencontré beaucoup de femmes qui m’ont expli­qué que cela les faisait jouir tout autant que les pénétrations vaginales. Cela s’est renforcé lorsque j’ai lu dans un livre sur le kâmasûtra qui prétendait que les fem­mes qui n’aiment pas cela ne pouvaient pas être des partenaires qui permettaient d’atteindre des niveaux cosmiques dans la sexualité. Pratiquement, pour la pre­mière fois, la femme doit en être l’initiatrice dans le sens d’en avoir vraiment en­vie. Ensuite, la clef, c’est de commencer progressivement avec un doigt, puis avec plusieurs, en douceur, en ne forçant jamais trop de manière à ce que la femme n’ait jamais mal. La première fois où on le fait avec un zizi, c’est la femme qui doit “ve­nir” sur le sexe de l’homme en prenant tout son temps, voire en plusieurs fois. C’est important qu’elle le fasse à son rythme! De plus, il s’agit d’un excellent moyen de faire l’Amour en étant sûre de ne pas “tomber enceinte”! 

 

“Une femme peut retirer beaucoup d’énergie de la pénétration anale, mais seule­ment si elle est pratiquée avec modération, et sans la moindre brutalité. Le sexe anal peut être aussi la forme la plus destructrice de la sexualité, particulièrement si on le pratique trop vigoureusement, mais à la façon dont la tigresse s’y adonne, ce peut être bénéfique. (…) Elle ne laisse en aucun cas l’homme éjaculer dans son anus, car s’il le faisait, l’énergie sexuelle se dissiperait. (…) Dans l’Anatomie de Gray, il y a un dessin de la région anale et fessière, montrant une glande ovale se trouvant entre la paroi rectale et le coccyx. La fonction de cette glande a toujours intrigué la médecine occi­dentale, mais pour la philosophie taoïste, c’est l’endroit où le ching (essence) et le qi (énergie) s’unissent pour montrer le long de la colonne vertébrale, pour s’unir avec le shen (esprit), illuminant ainsi le cerveau et commençant le processus de réalisation de l’immortalité. Du point de vue hindou, c’est la ‘glande’ de kundalinî, d’où l’énergie du serpent s’élève, traversant les chakras (roues d’énergie), jusqu’au sommet de la tête (et au delà). La pénétration anale peut aider grandement à la stimulation de cette glande et peut émettre des ondes intenses d’énergie sexuelle dans tout le corps.”

“Les Enseignements Sexuels de la Tigresse Blanche, les secrets des femmes initiées taoïstes” Hsi Lai. Guy Trédaniel Editeur.

 

• Ne pas faire l’Amour quand la femme a ses règles! Au contraire, il s’agit du meilleur moment pour faire l’Amour. La femme est beaucoup plus sensible! De plus, si on veut éjaculer, c’est le moment sans faire d’enfants! Le mélange du sperme et du sang des règles crée un lien au niveau Divin entre les partenaires. Il s’agit peut-être de la seule exception où éjaculer peut être bénéfique pour les deux partenaires. “En Inde les rites tantriques nécessitent que les rapports sexuels aient lieu pen­dant les menstruations, époques où l’énergie féminine est à son apogée ; boire les menstrues lors des rites afin d’acquérir l’énergie divine de la déesse Shakti, la Dées­se-mère, l’énergie primordiale. De nombreuses représentations la présente debout ou couchée, les jambes écartées, laissant librement échapper de son vagin son sang menstruel bienfaisant, nommé le “sang nourricier”, que les dieux ou fidèles dévots recueillent directement dans leur bouche” A. Parks. Les femmes aborigènes se servent du sang des règles comme pommade pour guérir leurs blessures .

 

• L’excision et la circoncision sont des actes profondément antinaturels qui sont un traumatisme à l’impact inimaginable sur l’enfant. On condamne, à juste titre l’ex­cision, mais on n’ose pas critiquer avec la même violence la circoncision. Imaginez les programmations que peuvent donner le fait de se faire couper le bout de son zizi devant toute sa famille qui rigole en buvant un verre… Une véritable ode à la torture! C’est encore une fois l’orgueil qui empêche même la remise en question de cet acte profondément insensible. “Orgueil” car tous les hommes circoncis ne sont pas prêts à accepter que JAMAIS ils ne pourront connaître certaines sensations qui sont dues au fait que le gland reste la plupart du temps dans un endroit hu­mide et protégé. Et ceux qui le disent, ce sont ceux qui ce sont faits circoncire dans leur vie d’adulte et qui seuls peuvent témoigner. Le fait d’être circoncis pousse à l’éjaculation et à l’insensibilité d’un acte sexuel, bien sûr cela ne veut pas dire que toutes les personnes circoncises sont insensibles, mais s’il vous plaît, arrêtez de le faire aux enfants! Prouvez aux enfants que vous les aimez vraiment et que vous êtes prêts à passer outre le jugement de ceux qui sont coincés dans des traditions profondément sado maso.

Nous développerons certains de ces sujets plus loin, dans les piliers et modes de Vie de la Conscience Optimum.!

 

 
 
 
 
 
 

6/ ENFERMER LA FEMME DANS L’IMAGE DE LA “VIERGE MARIE VERSION VATICAN”…

 

qui véhicule quasi l’exact contraire de la Vierge Marie Madeleine. Ceci inclut le men­songe que le mot vierge désigne un être qui n’a jamais eu de relation sexuelle alors que dans les temps anciens, “vierge” faisait référence à une personne qui était vier­ge de toute domination d’un autre être humain. On pouvait donc être vierge et avoir plusieurs enfants et amants! Si vous doutez de cette info “explosive”, vous pourrez la lire notamment dans “Le Monde des religions” d’août septembre 2008 dont je vous citerai le texte exact plus loin! (P.86) C’est le concept de la Vierge Noire dont Marie-Madeleine et Jeanne d’Arc sont des représentantes! Rappelons aussi que l’Im­maculée Conception n’a été décrété comme dogme par le Vatican qu’en 1856!!! Je vous offre de nombreux détails de l’histoire cachée de Marie Madeleine et de Jeanne d’Arc dans mon livre “Les mensonges de la Bible, du Coran et de la Torah” ainsi que dans “Lettre au président Sarkozy”. Ces deux livres sont complémentaires à celui-ci…

 

 

7/  UNE CERTAINE NOTION DE L’AMOUR INCONDITIONNEL…

qui découle directement de l’image de la Vierge Marie Vatican. Celle qui brosse l’autre dans le sens du poil et dit oui à tout. Celle qui accepte tout “car si c’est comme ça, c’est que ça doit être comme ça”, dicton très courant chez les nouilles âge. Ce dic­ton est d’ailleurs en totale opposition avec la vérité ultime qui dit “qu’on crée sa pro­pre réalité!» L’Amour inconditionnel Vierge Marie-Madeleine est tout le contraire. Il veut être vrai à tout prix, quitte à dire à l’autre ses 4 vérités. L’Amour inconditionnel Vierge Marie-Madeleine sait que si on aime l’autre, on veut qu’il évolue au maxi­mum, quitte à ce que la condition de lui avoir dit tout cela, soit qu’il veuille s’éloigner de nous. Ainsi, jusqu’à présent, dans cette Humanité, plus vous vous rapprochez des vrais (dans le sens éternels) enseignements Divins, plus vos semblables vous rejette­ront, et plus vous bénéficierez de l’aide des Déesses et des Dieux qui sont en accord avec les Déesses. 

 

Ainsi, en résumé, ou pourrait nommer ces 2 manières d’aimer si différentes “l’amour sécurité” et “l’Amour évolution”!

 

 

8/ LA PAIX À TOUT PRIX.

Ceux qui contrôlent le monde en surface voudraient que le peuple soit doux com­me des moutons qui attendent leur berger. Ainsi les Cathos disent “la terre appar­tiendra aux doux!” Foutaises entretenues par les dictateurs qui étaient (et sont tou­jours) bien contents d’avoir des petits moutons. Prenons l’exemple du peuple juif pendant l’holocauste. Ils se laissaient tellement faire que les allemands finissaient par prendre cette passivité comme un signe divin confirmant qu’ils faisaient bien de les exterminer. Dans le ghetto de Varsovie, ce sont les autorités juives qui colla­boraient avec les allemands, qui fournissaient 6000 juifs par jour pour les envoyer dans les camps d’extermination. Lorsque le ghetto s’est soulevé, ils ont dû passer outre les ordres de passivité des rabbins, genre “paix à tout prix” ou d’autres conne­ries comme “tendre l’autre joue”. Même Gandhi écrit dans son autobiographie que je cite de mémoire: “Je n’ai jamais dit que j’étais pour la non-violence à tout prix. Il faut tout faire pour être non-violent, mais il vaut mieux être violent que lâche!” La pire des violences, c’est la pauvreté organisée.

 

La pire des violences, c’est d’abdiquer face aux injustices de ce monde! Si notre Humanité en est là, c’est principalement à cause de ceux qui savent que notre monde est injuste et qui laissent faire!

 

Même dans la Bible, on prête à celui qu’on nomme J.C. les paroles: “Je ne suis pas venu apporter la Paix, mais l’épée!” Qu’est-ce que vous croyez que cela veut dire!

 

Même Einstein disait que “le bruit des pantoufles est plus dangereux que celui des bottes”. D’ailleurs, la majorité des futurs Humains ne sont-ils pas en train d’attendre un messie, une aide Divine qui va ramener notre monde dans la Justice… Par un miracle, mais donc de force! Et si ces “sauveurs” c’était nous et que nous pouvions y arriver le jour où nous développerons cette force PSYCHIQUE? J’insiste sur le mot psychique, car ce n’est pas en mettant des bombes et en se battant sur le plan maté­riel que nous y arriverons. N’aimeriez-vous pas avoir une force psychique tellement énorme que votre seule présence suffirait à convaincre Le Pen qu’il n’y a rien de plus beau que le mélange des races et des cultures? N’aimeriez-vous pas être tellement puissant que vous pourriez arrêter les balles et neutraliser les bombes afin de ga­gner une bataille sans même vous battre et faire du mal à autrui? N’aimeriez-vous pas en un simple souffle arrêter un cordon de CRS en leur faisant prendre conscience qu’ils défendent un système qui va à l’encontre de leur propre intérêt et de celui de leurs enfants? Peux-tu comprendre que le concept de la Paix à tout prix est un outil politique pour que tu oublies tes pouvoirs Divins et suives les bergers comme un petit mouton? 

 

Je vais vous raconter une petite histoire qui a changé ma vie. L’un de mes plus grands passe-temps, c’est de voyager dans les mondes de l’invisible. Chaque fois que je me retrouve devant un “obstacle” ou ce que je pourrais considérer comme un “adversaire”, j’adopte l’attitude suivante: je me mets à inspirer l’énergie de mes cellules en fixant droit “l’obstacle ou l’adversaire” en lui disant juste, tu sens cette force, ne te bats pas contre moi, n’essaye même pas, laisse-moi passer… Je n’avais jamais rencontré d’obstacles qui aient “résisté” à cette méthode jusqu’au jour où… J’ai rencontré un nouveau type d’êtres invisibles qui se font appeler les Déesses. Elles vivent en général dans la nature, dans les forêts et dans les montagnes et ne veulent pas trop se mêler aux Humains qu’elles trouvent très ennuyeux et très prévisibles. Elles ont un grand sens de l’Humour! Elles prétendent reprendre en mains les rênes de cette Humanité. Un jour, à ma grande surprise, avec un grand sourire, elles m’ont complètement immobilisé au sol avec une puissance que je n’avais jamais ressentie auparavant lors de mes rencontres avec d’autres entités. Elles l’ont fait avec beau­coup de tendresse et à la fois avec beaucoup de fermeté. Je sentais bien que cela ne les amusait pas du tout de faire une épreuve de force, et à la fois, il fallait que je com­prenne quelque chose! Elles m’ont immobilisé jusqu’à ce que je reconnaisse qu’elles étaient beaucoup plus fortes que moi. Elles m’ont répété en boucle ceci:

 

“Tu vois Claude, si il y a une vraie unité dans la création c’est pour une raison: nous sommes les plus fortes. Et tu sais pourquoi tout va se passer au mieux pour tout le monde? Pour une seule raison: car nous sommes les plus fortes, les plus efficaces, les plus créatrices! Plus tu respectes les Lois de l’Amour, plus tu es efficace et précis dans ta création!” 

 

Elles ont décliné ce message de multiples manières différentes, jusqu’à ce que je dise à voix haute avec conviction: “OK, VOUS ETES LES PLUS FORTES!” Et si parfois les Déesses perdent une bataille, elles ne perdent JAMAIS la guerre. Je préfèrerais d’ailleurs dire qu’elles ne perdent jamais LA VIE car elles en sont les gardiennes! “Hasta la victoria siempre!” En quoi est-ce que cette histoire à changé ma vie? C’est ce jour-là que j’ai vraiment compris que moi aussi je devais me réconcilier avec le feu, avec la force, avec le pouvoir. J’aimerais avoir le pouvoir d’arrêter le gouvernement mondial invisible afin que ses représentants arrêtent de mentir aux Humains. Je voudrais empêcher de force les “grands” de faire du mal aux petits. Je voudrais avoir le pouvoir de voler, d’arrêter les balles, de faire que plus un enfant ne soit frappé ou abusé de quelque manière que ce soit. Et ceux qui prétendent ne pas vouloir de pouvoir, je crois qu’ils sont soit menteur, soit déjà morts vivants.

 

 

9/ LE RESPECT DES HIÉRARCHIES VISIBLES ET INVISIBLES.

 

Ce point est développé dans les piliers de la Conscience Optimum!

 

 

10/ LA NON-UTILISATION DES PLANTES POUR GUÉ­RIR LES MALADIES DU CORPS, DE L’AME ET DE LA CONSCIENCE.

 

Rappelons que durant l’inquisition, quasi toutes les femmes qui soignaient avec des plantes sont passées sur le bûcher. Nous ne développerons pas ce chapitre ici car les lois françaises interdisent de parler publiquement d’une “drogue” de manière positive. Qu’il soit cependant clair que le but de la vie est d’être le plus autonome, libre et solidaire possible! L’idéal est donc de ne pas avoir besoin de “drogues” qu’el­les soient légales ou illégales! Cela n’empêche que la politique de la France sur le sujet est très louche, vu qu’elle semble pousser les jeunes et moins jeunes à utiliser un maximum de drogues. En effet, la France fait partie des pays où on utilise le plus de drogues légales et illégales. Même de nombreux états américains autorisent l’utilisation de la marijuana pour les cancéreux. On peut donc suspecter que les lois en vigueur sont encore une fois faites soit pour que les jeunes se droguent un maxi­mum par réaction, soit qu’elles veulent favoriser les business des firmes pharma­ceutiques (comme par exemple avec les antidépresseurs dont la France est l’un des plus grands consommateurs Européens), soit qu’il s’agit toujours de conséquences des ordres des religions patriarcales qui ont toujours considéré la nature comme une ennemie et non comme une alliée! A mon avis, il s’agit d’un mélange des 3! Ce qui est 100% sûr, c’est qu’en Hollande où le cannabis est en vente libre, les jeunes en consomment beaucoup moins qu’en France! En Belgique où le cannabis est dé­pénalisé, les services de police peuvent enfin s’occuper de criminalités qui font plus de tort à la population, comme par exemple la criminalité en col blanc (celle des businessmen) et des mafias organisées. Ce qui est aussi sûr, c’est que les fumeurs de joints sont une bénédiction pour les statistiques de “crimes résolus par les forces de l’ordre”. En effet, lorsqu’on arrête un fumeur, cela compte dans les statistiques comme “un crime résolu après enquête, ce qui fait exploser les statistiques pour les élections. Ce qui est aussi évident, c’est que mettre dans le même sac “drogues douces” et “drogues dures”, entraîne la banalisation des drogues dures, comme c’est le cas aujourd’hui en France avec la cocaïne et les drogues chimiques. La cocaïne est peut-être la drogue la plus dangereuse au niveau énergétique. Ce n’est pas pour rien que ce soit la drogue de prédilection du monde de la finance et d’un certain monde du show-biz où les valeurs alternatives et la conscience sont quasi inexistantes. Je leur rappellerai quelque chose que bon nombre d’artistes semblent oublier: 

 

Si l’art n’est pas politique, ce n’est pas de l’art!

 

L’une des causes de l’art apolitique, de plus en plus généralisé, se trouve dans l’usa­ge de la cocaïne. Ceci est un excellent exemple de la manière dont le choix de telle drogue participe à la fabrication de la personnalité d’un pays! La cocaïne ouvre un trou dans l’aura, à l’arrière du cou, par lequel peuvent rentrer des entités extrême­ment agressives. Ces entités sont souvent en harmonie avec les piliers du patriar­cat! Si vous connaissez des personnes qui ont pris de la cocaïne et qui ont des gros problèmes émotionnels, ne cherchez pas plus loin. Si vous les aimez vraiment, c’est le moment de le prouver façon Marie Madeleine et d’oser leur expliquer ce qui leur arrive. Je dis “oser”, car en général, les entités qui sont en elles vont exploser comme un volcan en se sentant repérées. Elles vont vous dire “tu me juges!”. Maintenant, il ne faut pas non plus déclarer une chasse aux sorcières aux cocaïnomanes car les personnes qui sont la cible de ce genre d’attaques développent aussi souvent des défenses qui finissent par les rendre plus fort. Tout ce que ne tue pas rend plus fort! De plus, de nombreuses personnes sont tout aussi chargées voire plus, en n’ayant jamais pris de drogues de leur vie! De plus, on peut dire cela de toutes les drogues chimiques et aussi de l’héroïne même si ce n’est pas aussi fort qu’avec la cocaïne! 

 

Selon le journal télévisé d’antenne 2 du 8 avril 2011, 4 Français sur 10 ont pris au moins un psychotrope, genre antidépresseur pour la dépression, anxiolytique pour l’anxiété ou des somnifères pour réguler le sommeil. Cela fait 3 X plus que les autres pays européens!!! No comment… 

 


11/ LA PUNITION CORPORELLE …

 

symbolisée par l’un des instruments de torture les plus barbares: la croix chrétien­ne de Rome. Notez qu’il est 100% sûr que celui qu’on appelle “le christ” n’est pas mort crucifié sur une croix chrétienne vu que les Romains n’ont commencé à tuer les gens sur des croix de ce type qu’au 4e siècle. Récemment, le conseil de l’Europe a relancé le débat sur la fessée. Voici encore un point où les Français sont beaucoup plus “esclaves des ordres du pape” que la moyenne européenne. Selon un “sondage non représentatif” de France 2,87% des Français ont déjà donné une fessée et 62% d’entre eux estiment qu’elle était bien méritée! Sachez que les enfants qui n’ont jamais été frappés ne frappent en général pas lorsqu’ils sont adultes. Frapper un en­fant est l’un des ordres du pape les plus importants car il s’agit de la première étape du grand complot des extrémistes religieux pour amener l’Humanité vers le Chaos. Ceux qui frappent les moins forts physiquement qu’eux (souvent femmes, enfants, personnes âgées ou animaux) commettent un acte lâche. 16 pays européens ont aboli la fessée, 7 états s’apprêtent à le faire, mais la France, la Belgique et le Royau­me-Uni (où les punitions physiques étaient encore autorisées dans les écoles il n’y a pas si longtemps) “font de la résistance”, expression utilisée avec un petit sourire par David Pujadas, présentateur du journal de France2!!! Comme s’il fallait en plus donner le titre honorifique de “résistants” à ceux qui continuent de trouver juste de frapper un enfant! C’est fou comme les Français ont difficile de s’auto critiquer!

 

Ce à quoi je réponds à monsieur Pujadas: “En vérité je vous le dis, si chaque humain arrivait à s’enlever tout réflèxe de se frapper les uns les autres, l’Humanité ferait déjà un grand pas!”

 

Lorsqu’on frappe un animal, on parle de cruauté.

 

Lorsqu’on frappe un adulte on parle de violence urbaine ou familiale.

 

Lorsqu’on frappe un enfant, on parle d’éducation. 

 

“Lorsque vous frappez l’un des plus petits d’entre nous, c’est moi que vous frappez!” Ci­tation de mémoire de la Bible. L’autre c’est “in lakesh” nous disent les mayas. “L’autre”, c’est “un autre nous-même”. Quand on légitime le fait de frapper un enfant, c’est no­tre propre enfant intérieur qu’on frappe. 

 

Il est essentiel de ne pas autoriser les coups pour les enfants, comme pour les adul­tes d’ailleurs! De plus, comme je vous l’ai déjà dit, avant 3/5 ans (selon les enfants), les enfants n’ont pas “d’armure énergétique”. Cela vient notamment du fait que leur aura se confond encore avec celle de leur maman. Ce bouclier va petit à petit se développer en parallèle avec son autonomie par rapport à ses parents! Si la maman le frappe, c’est comme si l’enfant se frappait lui-même. De cette manière, l’enfant sera bien parti pour être un bon petit soldat de ce monde qui s’auto détruit. Si c’est le père qui frappe, alors c’est l’autorité extérieure qu’ils associent avec la brutalité. Il est intéressant de noter que les enfants qui sont destinés à faire partie de l’élite mondiale de la finance et de la politique sont souvent brutalisés afin de trouver jus­te, plus tard, de servir un système qui brutalise les plus démunis, d’une manière ou d’une autre! Cela ne veut pas dire que toute personne qui a donné des coups soit à condamner! On peut choisir de tout faire pour bannir la violence physique et à la fois se retrouver dans des situations dans lesquelles une gifle ou des coups nous échap­pent et qu’on regrette sincèrement! On ne jauge pas uniquement un être sur ce qu’il est mais aussi sur son idéal! N’oubliez jamais que les plus efficaces “chevaliers de l’ombre peuvent faire les plus efficaces chevaliers de la Lumière de demain!” Il est important d’apprendre le discernement, donc d’oser juger/jauger, mais on ne peut jamais juger/condamner une personne et encore moins soi-même! 

 

On peut le faire, mais c’est une illusion! Les personnes qui ne vivent pas avec l’idéal “qu’on ne peut pas frapper un enfant”, n’ont pour moi tout simplement pas le droit d’élever des enfants! En tout cas, ça sera comme cela dans l’Age d’Or et dans la Fé­dération des Royaumes d’Amour Matriarcaux.

C’est aussi de cette manière qu’on pourra sortir de cette civilisation basée sur la logique sado maso! OUI, cela m’est arrivé de frapper quelqu’un de moins fort physiquement que moi et j’en éprouve une honte énorme. Et j’espère du fond de mon âme que jamais je ne lèverai la main sur un enfant! Car celui qui frappe un enfant est coresponsable de tous les coups que donnera cet enfant dans sa vie d’adulte. 

 

12/ NE PAS AVORTER!

 

Même dans le nouvel âge qui est censé être libéré des religions, la majorité des femmes font des enfants sans l’avoir décidé consciemment. Elles répètent sans cesse la même phrase pour se justifier: “Si je suis enceinte, c’est que cela doit en être ainsi, c’est que l’enfant voulait s’incarner, etc.». Il s’agit juste d’une autre manière de dire “si je suis enceinte, c’est que Dieu l’a voulu!”. En dehors de l’orgueil énorme qu’il y a derrière ce genre de déclaration, il faut bien dire que si une femme qui est dans une période féconde accueille du sperme, elle va très probablement être enceinte! C’est mécanique, c’est comme ça! Bien sûr, la majorité des femmes très proches de leur corps vous diront que si elles ne veulent vraiment pas être encein­tes, elles ne le seront pas! Mais ces femmes sont très rares en occident! Le résultat de cette croyance (que Dieu/Déesse décide toute chose dans les moindres détails), fait qu’elles vont être mère sans vraiment l’avoir choisi! Le seul fait d’avoir accepté cette croyance religieuse montre qu’elles ne se sont pas assez réconciliées avec leur Mère, leur Père et leur enfant intérieurs. Il s’agit souvent d’une fuite dans le sens qu’elles veulent un enfant biologique car elles n’ont pas encore trouvé leur propre enfant intérieur! De plus, l’enfant risque de se retrouver très vite sans présence mas­culine. Pour la mère, cela sera bien souvent l’arrêt de la vie qu’elle rêvait de mener et le début d’un combat entre “c’est que cela devrait être comme ça” et “merde, j’ai même pas vécu ma vie de femme avant de vivre ma vie de mère”. Statistiquement parlant, la majorité d’entre elles finiront par lâcher leur orgueil vers la quarantaine en acceptant qu’elles auraient mieux fait d’avorter… De vivre plus d’expériences et de CHOISIR le moment le plus propice pour accueillir et élever un enfant!

 

Bien sûr, c’est dur en regardant l’enfant merveilleux qui est là, mais il s’agit encore une fois de cette éternelle peur de la mort, de ce manque de foi parce que cette âme aurait pu se réincarner ailleurs ou à un autre moment dans des circonstances meilleures… Mais surtout, il s’agit de la peur de ne pas respecter les ordres du pape!

 

Car même si mon rêve est de mettre en place des lieux de vie qui seront en priorité destinés aux jeunes mères et aux couples, j’affirme qu’élever des enfants en dehors d’un cadre où ils recevront une attention non-stop au moins les 5 premières années de leur vie est le plus grand des bâtons à mettre dans les roues de l’évolution de l’Humanité. Et bien sûr, quasi tout le monde le fait. Mais c’est la base du bordel, car ensuite ces enfants seront en manque d’amour et seront atteints de possessivité et d’abandonnite (peur constante d’être abandonné), etc! Et c’est un cercle vicieux qui ne s’arrête jamais! Pour se rassurer, 99% des femmes, surtout dans le nouvel âge, vont se persuader qu’elles ont mis au monde LE nouveau Christ ou LA nouvelle Marie Madeleine! Orgueil, quand tu nous tiens! Si elles s’entendaient les unes et les autres dire à peu près la même chose! Tous les enfants nés après 1987 ont le potentiel d’être des Christs et des Messies. Bien sûr, avant cette date, de nombreux enfants avaient aussi ce potentiel extraordinaire. C’est juste que depuis 1987 le potentiel est plus grand. Mais pour cela, il faut qu’ils puissent s’élever dans un environnement adéquat dans lequel ils recevront une attention de qualité non-stop pendant les 3 premières années de leur vie! Ils doivent être accompagnés par des êtres féminins ET masculins qui sont déjà un minimum avancés dans ce travail intérieur de libéra­tion face aux modes de vie et de pensée des religions. S’ils n’ont pas assez fait ce travail, qui inclut aussi un gros travail émotionnel, ce sont leurs enfants qui devront le faire avant de pouvoir s’occuper de leur ascension personnelle! Il s’agit d’une des bases du travail de libération. Souvent, on doit d’abord s’occuper de guérir les bobos de sa famille. Et je ne condamne personne pour autant, puisque paradoxalement, je traite les parents de super héros et que je trouve qu’on devrait tous les aider… Pour peu bien sûr qu’ils/elles se remettent en question, s’engagent à tendre au maximum vers les piliers du Matriarcat, arrêtent de coucher avec des êtres au “super poten­tiel” et réservent leur sexualité aux travailleurs (euses) efficaces de la libération de l’Humanité ! 

 

D’ailleurs, je trouve que TOUTE la société devrait être organisée pour aider les su­per héros qui participent à l’élévation des enfants. Cette société prétend que tout tourne autour des intérêts des enfants et des familles, mais c’est faux, archi faux! Comme je vous l’ai bien expliqué dans le livre “Lettre au Président Sarkozy”, tout est au contraire mit en oeuvre pour rendre la vie des parents difficile, et qu’ils ne puis­sent pas s’occuper d’autres tâches essentielles comme celles de changer le monde ou d’évoluer eux-mêmes.

 

 

13/ REFUSER ET FUIR LES CONFRONTATIONS !

 

La majorité des personnes qui se disent spirituelles ont une peur bleue de la confron­tation. Cela vient, entre autres, du fait que ces gens sont toujours programmés par le “tu ne jugeras point”. Ils confondent juger/jauger et juger/condamner! Je ne déve­lopperai pas trop ce point car il me semble facilement compréhensible si vous avez lu les autres chapitres, notamment ceux sur “la dictature de la douceur”, sur “une certaine vision de l’Amour inconditionnel” et celui sur “la Vierge Marie Vatican”. Lorsque je dis qu’il ne faut pas avoir peur du mot guerrier, cela ne veut pas dire que je prône la violence physique gratuite, loin de là! Mais OUI, il faut être un guerrier pour OSER ne pas avoir peur de défendre ses valeurs, dire ce qu’on pense! Ce nouveau monde va aussi en partie naître des confrontations, en tout cas des confrontations orales et émotionnelles! Les personnes qui ont peur des confrontations sont aussi souvent accros au sucre, au café, elles veulent tout le temps de l’attention et ont peur d’être seules avec elles-mêmes. En fait, elles sont accros à l’émotion de l’Amour et absolument pas à l’Amour qui est une force qui pousse à tout le temps évoluer. Elles parlent de jugement dès qu’elles sentent la moindre confrontation venir. En fait, leur feu est déjà presque ou complètement éteint! Ainsi, le milieu nouvel âge est le milieu le plus hypocrite que je connaisse. Les gens n’osent pas dire quand ils ne sont pas d’accord, mais ils n’en pensent pas moins. Perso, j’adore les personnes avec lesquelles il y a moyen de discuter de nos différences et je m’ennuie mortellement avec celles qui sont d’accord avec tout ce que je dis. Les confrontations sont sources d’évolutions quand on prend en compte “l’effet miroir” et “l’effet contre-miroir”. Je vous explique ce que c’est dans les piliers de la Conscience Optimum. 

 

 

14/ NE PAS PARLER EN SON NOM.

 

Ce point peut paraître mineur mais il est essentiel! Toute la logique patriarcale tourne autour du fait de faire croire aux futurs Humains que se sont des riens du tout (terrien=t’es un rien du tout), des anges déchus qui vivent “ici-bas”, et qu’il faut donc toujours parler au nom des autres. Lorsque les êtres se mettent sur la longueur d’onde du paternalisme, cela donne “il est écrit dans la Bible que…”, “les maîtres ascensionnés disent que».

 

Les expressions “on dit que” ou “les autres disent que…” sont vraiment les étendards des moutons robots qui prennent la masse et les commérages comme référence. 

 

“On dit que” est aussi l’expression des lâches car ils ne prennent pas la responsabili­té de ce qu’ils disent. Lorsque quelqu’un m’aborde avec ce genre d’arguments, je les vomis sur le champ! Ils se croient souvent très fiers et très évolués de dire cela, mais si vous étudiez la chose de plus près, le “on dit que” sous entend que “moi qui parle, n’ai aucune importance car je n’ai pas confiance en moi”, “moi qui parle, je ne sais pas justifier ce que je dis et je ne vaux pas grand-chose”… “Mais même si je ne vaux pas grand-chose, la vérité passe à travers ma bouche”. Dans le milieu nouvel âge “nouille âge”, où l’on parle rarement en son nom propre, des centaines de milliers de mediums et autres soi-disant connectés, prétendent parler aux noms des maîtres, de Joshua, de la Vierge Marie (sans préciser laquelle!). Cela frôle le ridicule car à la fois ils se disent “humbles”! Si on avait les sous-titres cela dirait souvent “je suis humble, ce n’est pas moi qui parle, c’est Dieu ou tel ou tel maître ascensionné qui parle à travers ma bouche”. C’est tellement paradoxal, et hypocrite, vous ne trouvez pas? Vous verrez que la quasi-totalité des êtres qui se réfèrent à un être qui se fait appeler “maître”, sont des personnes qui ne s’aiment pas beaucoup, et qui n’ont pas réussi à développer en elles ce qui les rend différentes des autres. Pourtant, cette différence est le cadeau qu’elles sont venues apporter. Elles en sont surtout là, car elles ont tellement mélangé leurs énergies avec celles des autres, qu’elles s’identi­fient plus à l’identité énergétique des autres qu’à elles-mêmes! Dire “on dit que” est aussi très lâche et pas très constructif! C’est prendre quelque chose qui est dans l‘ombre comme référent! Comment pouvoir se défendre ou même apprendre, vu qu’on ne peut pas communiquer avec l’interlocuteur? C’est comme une condamna­tion! Ceux qui disent “on dit que…” ont souvent le même ton légèrement hautain et faussement désolé pour nous que ceux qui se permettent de parler au nom de fa­meuses entités invisibles comme les maîtres ascensionnés! C’est le même principe, vu que quelque chose d’autre qu’eux-mêmes a pris possession de leur bouche! En fait, ce sont des signes d’aliénation, dans le sens où c’est “quelque chose d’étranger qui a le contrôle!”. Ce point semblera de peu d’importance pour certains, mais il n’en est rien! “La pression sociale est le cheval qui nous mènera à l’apocalypse!”, dit Simone Weil.

 

Parler en son nom propre est d’ailleurs mal vu dans la Bible, c’est donc bien un ordre du pape ! EXTRAIT: “Le vrai prophète parle clairement au Nom de l’Eternel, uni­quement par révélation .... Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire.” Ce point mériterait d’être développé car il cache l’une des facettes les plus méconnues des manoeuvres des religions pour contrôler le monde: le gommage de la personna­lité, faire des hommes et des femmes de petits stéréotypes où chacun est rassuré lorsqu’il peut rentrer dans un moule où le look extérieur a énormément d’impor­tance. Je suis halluciné de voir à quel point, même dans les milieux alternatifs, les êtres aiment se ressembler. 

 

Cette volonté de se ressembler provient aussi du concept de la bise automatique qui est un acte très malsain car il mélange des énergies au niveau de la tête, ce qui est très délicat. J’ai fait le tour du monde et je n’ai jamais rencontré de tribus de la Terre qui se font la bise. Il semble que cela soit vraiment une tradition occidentale! Je me demande jusqu’à quel point elle n’est pas une tradition qui est une des clefs de la dépersonnalisation! En Thaïlande, on n’a pas le droit de toucher la tête des enfants! Si les Bouddhistes se saluent sans se toucher, c’est justement pour éviter ce mélange énergétique. Par contre, lorsqu’ils connaissent un être et prennent Conscience qu’ils ont vraiment envie de se mélanger, ils se mettent front contre front, ce qui est un geste très intime! Dans les milieux nouvel âge, qui est je vous le répète LE mouve­ment de l’antéchrist, (dans le sens ce qui arrive juste avant la libération des individus de tout ce qui n’est pas leur enfant Christ intérieur), le mélange d’énergie est une vé­ritable dictature! “Dictature”, car si on refuse les contacts physiques les personnes le prennent souvent très mal! 

 

La “Norme du mal” (Normal), c’est de se prendre dans les bras tout le temps, de faire des grands hugs collectifs sous de nombreuses formes avec des êtres qu’on ne connait même pas. Pour parler de quelqu’un qui est soi disant élevé, on utilise des mots comme “intensité énergétique ou puissance” en parlant rarement de son message, des valeurs qu’il défend et qu’il promotionne. 

 

On dit: “j’adore son énergie etc”. Il faut bien comprendre que ce milieu est comme les autres, un milieu de vampires. Le bonheur énergétique qu’ils ressentent est en fait la récompense que l’astral leur envoie pour les rendre accros à ce genre de cho­ses. Je vous en reparle plus loin en détails mais ceux qui arrivent à se connecter à leur énergie intérieure n’ont pas besoin de l’énergie des autres. Et c’est lorsqu’on n’a pas besoin de l’autre qu’on aime vraiment. Car pouvons-nous dire qu’on aime vraiment quelqu’un tant que nous avons besoin de lui/elle? ET OUI, beaucoup de relations amoureuses sur cette planète sont plus proches de l’amour qu’on a pour un bon repas que de l’Amour vrai! Le VRAI Amour n’attend rien en retour! 

 

Quand on est quelqu’un de public, cela peut devenir l’enfer. Les personnes veulent souvent vous parler, vous toucher, voire faire l’Amour avec vous. Si vous refusez, vous passez très souvent en un instant du statut d’idole, au statut de moins que rien. En fait les gens veulent vous “manger énergétiquement”, prendre une partie de vous, c’est cela qu’ils appellent l’Amour. Ils disent alors que vous n’êtes pas gentil juste car vous avez refusé leur vampirisme, leur volonté de domination. Les stars que j’ai rencontrées m’ont souvent dit à quel point c’était un véritable enfer pour elles. Si elles sont par exemple au restaurant, elles devraient s’arrêter de manger toutes les 5 minutes pour parler avec tout le monde, sinon on les traite de tous les noms. 

 

Bien sûr j’adore la gentillesse, mais faut pas confondre gentillesse, hypocrisie et bonne poire. Une bonne poire qu’on presse à souhait. Maintenant cela n’enlève en rien que j’adore la vraie gentillesse, celle qui dit oui quand elle le sent vraiment, et pas uniquement par peur qu’on ne l’aime plus. 

 

Plus j’avance dans la vie, plus je me méfie des gens trop souriants et doux qui ont une voix qui est tout le temps dans une tonalite de joie et de tendresse. Ils cachent très souvent un volcan retenant haine et violence qui peut exploser sans prévenir de manière très excessive et très injuste. Le nouvel âge, beaucoup plus que tout autre mouvement est rempli de ce qu’on pourrait appeler “les doux tyrans”! Comment est-ce possible? Car ils refusent d’explorer leurs “monstres intérieurs” et ne changent que les apparences! Ils croient qu’être “élevé” c’est être doux et calme tout le temps. 

 

Alors toutes ces émotions refoulées, tous ces “non-dits” vont polluer toute l’at­mosphère autour d’eux et sortir sous forme d’acte doux mais vampirisant, hypo­crite et inquisiteur! De plus, la quasi-totalité des enseignants, des chamans, des guérisseurs et autres manipulateurs de cristaux du nouvel âge sont quasi tout le temps des apprentis sorciers. Ils jouent avec les mondes de l’invisible sans discerne­ment et sont en général bons pour se faire exorciser une bonne douzaine de fois. Ils sont remplis d’entités qui les manipulent à travers leur orgueil et leur arrivisme. Bien qu’il soit souvent juste de passer par le stade du nouvel âge, qui est en fait une autre tradition, il faut ensuite la dépasser! 

 

“Chaque fois que l’être humain se soumet à une coutume, il est tiré vers le bas, même s’il fait des efforts ailleurs…” Secret Défense. Editions FELIX. (Livre que je vous conseille vivement)

 

C’est donc dans le “nouvel âge” que les attendent les “porteurs malgré eux de piè­ges astraux”. Cela est facilité par le fait que, dans le nouvel âge, on joue beaucoup les apprentis sorciers avec des techniques très dangereuses comme le Reïki, l’EMF, l’usage des plantes sans réelles connaissances, pour ne citer que des connues. Par exemple, avec le Reïki, on peut recevoir le titre de maître en quelques semaines et pour quelques centaines d’euros! N’est-ce pas le comble de l’arrivisme! Ces appren­tis sorciers vont se balader dans les mondes de l’invisible avec de multiples techni­ques qui ouvrent des portes qui, une fois ouvertes, sont à double sens!!! 

 

Si elles permettent d’accéder à d’autres “mondes”, des êtres et des énergies de ces mondes peuvent accéder aux parties de votre être les plus intimes! Donc, dans le nouvel âge, les personnes peuvent être plus “chargées” que dans d’autres milieux. Ce qui entraîne que dans le nouvel âge, les mélanges énergétiques peuvent être très dangereux. Et c’est justement dans ce milieu qu’on se mélange énergétiquement le plus comme je vous le disais plus haut! 

 

D’un côté, c’est vrai que nous sommes quasi tous et toutes en manque de toucher… De l’autre, il faut faire attention de ne pas se mélanger avec n’importe qui et n’im­porte quoi… Car quand on est en manque de toucher et qu’on se fait toucher, on est facilement en osmose avec les personnes, on absorbe leur énergie et avec cela, leurs bobos, leurs émotions, leurs pensées, leurs charges astrales, etc.

 

Lorsque j’utilise le mot “nouvel âge”, je fais référence à tout ce qui est spiritualité hors religion! Le nouvel âge est donc un portail par lequel passe la plupart des êtres qui veulent se libérer. Ils ont soif de plein de choses, et donc, ils sont facilement manipulables. C’est pour cela que la majorité tombe, et je dis bien “tombe”, dans les pièges de la facilité, des thérapies et faux guérisseurs qui les brossent dans le sens du poil. La voie la plus facile est souvent la voie qui descend. Shatan veut dire “la facilité” en hébreu.

 

“Tu as peur de te regarder, tu as peur de la critique petit homme, tout comme tu as peur de la puissance qu’on te promet. Tu n’as aucune envie d’apprendre com­ment utiliser cette puissance. Tu n’oses pas t’imaginer que tu pourrais un jour ressentir autrement ton Moi ; que tu puisses être libre et non plus comme un chien battu, franc et non plus tacticien ; que tu puisses aimer au grand jour et non plus clandestinement à la faveur de la nuit. Tu te méprises toi-même petit homme. Tu dis: “Qui suis-je pour avoir une opinion personnelle, pour décider de ma vie (…) TU te distingues par un seul trait des hommes réellement grands: le grand homme a été comme toi un petit homme, mais il a développé une qualité importante: il a appris à voir où se situait la faiblesse de sa pensée et de ses actions. Dans l’accomplissement d’une grande tâche il a appris à voir où se situait la faiblesse de sa pensée et de ses actions. Dans l’accom­plissement d’une grande tâche, il a appris à se rendre compte de la menace que sa petitesse et sa mesquinerie faisaient peser sur lui. Le grand homme sait quand et en quoi il est un petit homme. Le petit homme sait ignorer qu’il est petit et il a peur d’en prendre Conscience. (…) Il admire la pensée qu’il n’a pas conçue, au lieu d’admirer celle qu’il a conçue.” 

Ecoute, Petit Homme! Wilhelm Reich. Ed. Payot.

 

15/ INTERDIRE LA PROSTITUTION.

 

Encore une fois, en France, l’hypocrisie est de mise sur ce sujet. On interdit et on tolère, ce qui favorise les réseaux mafieux, rend la vie des prostituées plus difficile et joue surtout encore une fois le jeu des “ordres du pape”. De nombreux pays comme l’Allemagne et la Hollande ont totalement légalisé la prostitution ce qui, par ailleurs, comme avec la légalisation des drogues “douces”, fait rentrer de l’argent dans les caisses de l’état. La politique des pouvoirs en place vis-à-vis de la prostitution et des drogues illégales prouve bien que les priorités de l’état (qu’il soit de gauche ou de droite) ne sont ni économiques, ni sécuritaires, mais bien “morales”. Une morale, qui, comme par hasard est si proche des ordres de vie du Vatican qui sont fait pour fabriquer des petits moutons qui attendent leur berger! 

 

Pour de multiples raisons, je n’irais pas jusqu’à écrire que l’état joue le jeu de la mafia et des réseaux d’économies souterraines, mais je ne résiste pas à vous raconter une petite blague sur le sujet: “Connaissez-vous la différence entre la France et l’Italie? En Italie, il semble que la mafia soit séparée de l’état!” Monsieur le juge, j’ai bien dit que c’était une blague!

 

 

16/ BOIRE DU VIN (ALCOOL EN GENERAL), MANGER DU PAIN, DES PRODUITS LAITIERS, AJOUTER DU SEL ET DU SUCRE ETC.

 

Le pain et surtout le pain blanc et le gluten sont là pour faire l’effet contraire de la méditation. Il limite la Conscience. Une fois exceptionnellement, c’est OK, mais un peu tous les jours empêche l’éveil! On parle beaucoup des personnes intolérantes au gluten ou aux produits laitiers! En fait, elles ne sont pas malades. Au contraire, elles sont justement sensibles aux méfaits de ce poison de l’âme qu’on retrouve d’ailleurs dans le seitan, un substitut à la viande! La majorité des aliments que l’occident a répandus dans le monde via la mondialisation ont pour but de limiter l’expansion de la Conscience. Je vous en parle abondament sur ce site dans le chapitre alimentation. Ces aliments sont (plus ou moins par ordre d’importance) le pain (surtout le blanc) avec du gluten et de la levure, tous les sucres et substitut de sucre ajouté, le sel ajouté, le soja non fermenté (inclus tofu et lait de soja), tous les produits “raffi­nés” comme le riz blanc qui sont de vrais poisons. Même chose pour les pommes de terre qui sont la base de la nourriture des soldats pour les rendre bien dociles! 

 

Et bien sûr, le café, le thé, l’alcool, la nicotine etc. Encore, une fois, de temps en temps, ces aliments ne sont pas si néfastes. Le pire, c’est d’en manger un peu tous les jours. L’idéal est de manger cru, la voie royale pour préparer son corps à se nourrir uniquement de Lumière! Si nous avons un système digestif, c’est pour utiliser les plantes et certains autres aliments (notamment les graines) comme médicaments. On pourrait trouver des raisons de manger de tout de manière exceptionnelle à par­tir du moment où on utilise ces aliments comme médicament! 

 

Tout médicament qu’on prend quotidiennement est nocif pour notre être de Lu­mière éternelle! C’est pour cela (entre autres) qu’on dit que le péché originel vient d’avoir croqué la pomme! Depuis que les humains mangent, la majorité de leur énergie est utilisée pour digérer au lieu de l’utiliser pour voler, pour créer, pour ai­mer! On tasse nos émotions et on éteint notre feu intérieur par la surconsommation de nourriture. 

Si on est de mauvaise humeur lorsqu’on ne mange pas, c’est aussi car notre être Divin Guerrier pointe son nez et commence à sortir son épée Excalibur, “Kali Burnus”(en latin), Kali qui brûle, le feu du féminin sacré qui est là pour détruire, recycler, trancher et créer le Divin éternel dans la matière. En effet, notre être de Lumière a de nombreuses raisons d’être fâché face à ce monde si injuste, si menteur et si destructeur. De nombreuses personnes se nourrissent uniquement de Lumière sur Terre Gaïa. J’en connais personnellement 4! Mais surtout ne croyez pas non plus qu’il s’agisse d’une fin en soi! Ce qu’on crée et ce qui sort de notre bouche est beaucoup plus important que ce que nous mangeons! 

 

Je dis cela car la majorité des gens qui ne se nourrissent plus que de Lumière ne servent absolument pas un monde meilleur et n’ont absolument pas fait de travail assez important de remise en question! Prenons l’exemple de Jasmuheen qui est une des personnes qui a le plus popularisé le fait qu’on peut se nourrir de Lumière. En dehors du fait que je la remercie du fond de mon âme d’avoir été LA personne qui a le plus popularisé cette caractéristique de la nature humaine, elle est par ailleurs tombé dans la majorité des pièges du nouvel âge. Ses stages sont réservés aux gens très riches et elle prend bien soin de ne pas heurter ses clients en remettant en ques­tion leur choix de possession des gens et des choses et les piliers du patriarcat qui vont avec. Elle n’enseigne quasi aucune valeur essentielle (qui font l’essence du ciel) qui sont les piliers des mondes Divins. Elle se prétend en connexion avec “les maîtres ascensionnés”, comme la plupart des médiums, comme si elle avait besoin de cette reconnaissance pour être crédible. Jasmuheen se présente souvent comme doc­teur car elle a un doctorat en… Sciences économiques. Dans les pays anglo-saxons, toute personne qui possède un doctorat peut se présenter comme docteur. Mais ce n’est pas le cas en Europe et elle joue sur ce titre. Sa première pulsion en faisant des études en économie fut de gagner de l’argent et, malheureusement, c’est quelque chose dont elle n’a pas pu se défaire ! 

 

Cela n’empêche que je te remercie, Jasmuheen pour le travail que tu fais. Mais si tu crois qu’accéder aux mondes divins est juste une question de manger ou de pas manger, tu te trompes! Cela revient à mettre la nourriture au centre de nos préoccu­pations alors que ce n’est pas le plus important!

 

Petite info inédite lu dans La Lettre Touch Of Bio n°6, “Le blé aide le transit intestinal, mais il peut être irritant car il contient de l’acide phytique. C’est toujours à cause de la présence d’acide phytique qu’il faut manger le pain complet fermenté au levain et non pas à la levure, car seul le levain contient des phytases capables de dégra­der l’acide phytique. En effet, l’acide phytique inhibe l’abosorption de divers sels minéraux. Le levain est donc indispensable lorsque l’on mange du pain complet, du moins, si on ne veut pas subir un effet de déminéralisation.”

 

 

17/ INTERDIRE L’HOMOSEXUALITÉ.

 

On parlera de ce point dans le chapitre sur les piliers et modes de Vie de la Conscience Optimum.

 

 

18/ LA PRIÈRE.

 

Franchement, les religieux ont fait des milliards de milliards de prières depuis 2000 ans et voilà où cela nous a menés! Si tu oses lire ceci, tu vas comprendre pourquoi la prière classique provoque exactement le contraire de ce qu’elle demande. La ma­nière amérindienne de “créer quelque chose” est très efficace. Si tu veux de la pluie, tu ne peux pas demander qu’il pleuve, car cela renforce le fait qu’il ne pleuve pas. Même chose pour la paix. Si tu veux la paix, tu projettes la vision que le monde n’est pas en paix! La clef, c’est d’intégrer le fait que nos pensées créent le monde. Comme dans l’absolue réalité, la division entre le temps et l’espace n’existe pas, il pleut tou­jours quelque part et il ne pleut pas dans une autre “réalité”. Ainsi, pour faire pleu­voir, ressens les sensations que tu aurais s’il pleuvait. Sent l’odeur de la pluie et les gouttes d’eau sur ton visage! Ressent la joie de la pluie après une longue période de sécheresse. Ainsi, la majorité des guerres de cette planète ont été encouragées par les milliards de prières pour la Paix. Encore une raison de plus pour comprendre que la loi du karma est injuste et égocentrique. Toutes ces personnes qui prient pour la paix devraient-elles être tenues pour karmiquement responsables des guerres dans le monde? Bien sûr que non!

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

INTRODUCTION AUX PILIERS ET MODES DE VIE DE LA CONSCIENCE OPTIMUM DIVINE.

 


Je résumerai d’abord ce raisonnement qui me parait d’une logique irréfutable. 

1/ Les 3 religions du livre dont est issue notre culture judéo-chrétienne-musulmane assument à 100% leur croyance que plus nous souffrirons dans cette vie-ci, plus nous aurons de chances d’aller au paradis ensuite.” 
2/ Il est donc logique que les modes de vie et de pensée qu’elles prônent aillent dans le sens de nous faire souffrir un maximum, sinon cela n’aurait pas de sens. 
3/ Je ne condamne pas les religions, car elles sont nécessaires à l’évolution de l’es¬pèce humaine, mais pas comme on le dit communément. Les religions n’ont pas été nécessaires pour faire sortir les hommes de la barbarie. Les religions ont été nécessaires pour faire entrer l’humanité dans la barbarie, afin de la faire souffrir un maximum dans le but de nous dégoûter de leurs commandements qui n’apportent que peur, souffrance, manque d’Amour et désolation. 
4/ Si tu ne me crois pas, alors comment peux-tu expliquer que le Vatican a, par exemple, durant l’inquisition torturé et brûlé des millions de personnes? Peux-tu m’expliquer pourquoi TOUS les grands dictateurs de la planète ont toujours été sou¬tenus par le Vatican? Comme je vous le raconte dans mon livre “ Les mensonges de la Bible…”, il est prouvé historiquement que le Vatican est impliqué directement ou indirectement dans la quasi-totalité des guerres de la planète… C’est “ça” que nourrit chaque prière à la vierge marie du Vatican, au Jésus-Christ du Vatican ou à l’un des saints!

Je ne le répèterai jamais assez: le Vatican n’a jamais caché qu’il considère que plus les êtres souffrent, plus ils ont de chances d’aller au paradis ensuite. Il oublie de rajouter: “ils vivront le paradis sur Terre ici et maintenant s’ils font tout le contraire de ce qu’on leur dit!” Donc, merci aux religions de nous dégoûter de leurs “commandements”! 

Un jour, j’ai rêvé du procès du pape en 2020. Il se défendait de manière très convaincante en disant ceci: 
“Notre mission était de dégoûter un maximum de gens de certains styles de vie et de certains modes de pensée afin de les préparer à l’Ascension. Nous étions honnêtes, vu que nous leur enseignions que le but de la vie sur Terre était de souffrir un maximum afin d’avoir un maximum de chances d’aller au paradis ensuite. “Honnêtes” car ceux qui avaient un minimum de Conscience pouvaient comprendre que c’était une base de vie tout à fait ridicule qui n’avait pas grand-chose à voir avec l’Amour! Comment vivre principalement dans la souffrance peut-il mener à l’Amour et à la réalisation de soi, si ce n’est en nous dégoûtant de la voie qui nous fait souffrir? S’ils arrivaient juste à comprendre qu’il existe un lien entre les croyances, les logiques et les modes de vie que nous leur enseignions et le fait de souffrir, ils pouvaient facilement trouver la voie en prenant le chemin contraire. Je vous rappelle aussi que nous les avons programmés à tout cela, afin de limiter leurs pouvoirs de création tant qu’ils seraient dépendants de la souffrance, des émotions lourdes et du jeu dominant/dominé. Nous ne pouvions pas enseigner à toute la population les manières d’augmenter son pouvoir de création car les gens n’étaient pas encore assez dégoutés des conséquences des modes de vie et de pensée patriarcaux! Enseigner par le contraire est une méthode qui a souvent fait ses preuves!” Procès du pape Benoit XVI en 2020.
Je choisis de comprendre la métaphore du Christ qui porte les douleurs du monde de la manière suivante: chaque être humain a le potentiel de réveiller son messie intérieur en osant déployer ses antennes et sa sensibilité au maximum! Chacun peut ET atteindra un jour un niveau christique et bouddhique relativement stable. “Relativement stable” car chaque futur être humain vit des instants de conscience Christique ou Bouddhique dans sa vie. Le but, c’est de “monter et descendre dans ses fréquences” le plus souvent possible, et d’y ancrer nos décisions et choix de vie à tous les étages de notre être, dans chaque dimension de notre être.

Reprenons donc point par point les Piliers du Patriarcat/Anti Divin et essayons de trouver quelles pourraient être leur version dans la Conscience Optimum/Divine? 



1/ LA FAMILLE ELARGIE OU LA VIE EN COMMUNAUTE. 

L’alternative c’est bien sûr la famille élargie ou la vie en communauté. En Arabe, la maman se dit El Oum et la communauté se dit El Ouma, c’est très proche! 
Pour qu’un enfant ait un maximum de chances de développer ses pouvoirs divins, les 3/5 premières années sont décisives. 


Durant cette période, il FAUT que l’enfant ait la possibilité d’avoir des présences féminines ET masculines chaque fois qu’il le veut. 

Ce besoin vital pour l’équilibre de l’être n’est pas satisfait dans la famille nucléaire! Bien que dans la culture dite Optimum, la femme et l’homme soient égaux en droit, la maman a “le dernier mot” pour tout ce qui concerne l’élévation de l’enfant. Ainsi, l’enfant qui est élevé dans une tribu de culture optimum ne s’attachera qu’à son autorité et à son bien-être intérieur, il ne dépendra pas de l’extérieur pour être heureux et ne s’attachera pas excessivement aux gens et aux possessions matérielles. J’insiste aussi sur le fait qu’il est évident qu’il y a plein d‘amour dans la majorité des familles nucléaires de toutes les cultures. Ce ne sont pas LES familles que je critique mais LE concept de la famille nucléaire. La majorité des gens s’en sortent relativement bien avec les outils dont ils disposent!


2/ LE MARIAGE INTERIEUR OU LE HIEROS GAMOS

Le but de “la vie patriarcale”, c’est de se marier et d‘avoir des enfants! L’alternative dans la culture Optimum/Divine c’est de réaliser le Hieros Gamos, c. à d. le mariage de notre Père et de notre Mère intérieurs. Ensuite, on peut faire naître un enfant Christ intérieur et c’est lui/elle qui va faire le lien entre nos différents corps et notre esprit immortel afin d’atteindre la vie éternelle. Il est essentiel (essence du ciel) de bien intégrer le fait que lorsqu’on parle de “vie éternelle”, on parle de “mémoire éternelle”! L’Esprit Saint de chacun d’entre nous est immortel. 
Nous retournons tous et toutes très souvent dans notre “Conscience Divine”, par exemple lorsque nous dormons. 
Cependant, nous le faisons avec une “rupture de mémoire” qui est une sorte de “petite mort”! Le but, c’est de suffisamment harmoniser ses différents corps (intellect, émotionnel, etc) afin de pouvoir faire le lien, de toucher du doigt sa partie Divine, comme essayent de le faire l’homme et dieu le père dans le tableau de Michel Ange de la chapelle Sixtine. La priorité, c’est de donc de créer une famille intérieure! Une fois que nous sommes assez engagés dans cette voie, nous sommes prêts à élever des enfants dans un environnement idéal! 

Quant à la manière de vivre les relations, il existe des relations amoureuses qui attachent dans le sens où elles entravent l’évolution et la Liberté de l’autre et il y a des relations qui libèrent l’autre dans le sens de le faire évoluer un maximum, de le libérer de ses peurs et de ses limitations: l’Amour Liberté et l’Amour attachement. L’Amour Sécurité et l’Amour évolution libératrice! Bien sûr, chaque relation est un mélange des deux!


J’aime appeler cela l’Amour Libre Mature. “Libre” dans le sens “qui libère”! On peut être dans l’amour qui libère et être dans une relation rien qu’à deux! La nature des gens, c’est la polygamie même s’ils sont monogames en façade! La Bible prétend que le Christ répétait sans cesse: “Aimez-vous les uns ET les autres”. 
Ca me paraît être un appel clair à la polygamie et à la bi-sexualité! C’est cela aussi que prônait Marie Madeleine et c’est pour cela qu’on la traitait de prostituée. Quant au concept de la vierge, il a été complètement déformé par les historiens menteurs au service de notre culture issue des religions sado-maso. Voici un extrait de l’article du magazine “le Monde des Religions” : 


Dans les temps anciens, vierge voulait dire “femme non mariée”, libre de la tutelle d’un homme. «Ainsi, Ishtar (Venus… NDA) divinité de la fertilité et de l’amour (…)” (et de la guerre NDA) “est-elle qualifiée de vierge, bien que ces grands-mères aient toutes des amants et un ou plusieurs fils. Dans ce cas précis “être vierge” n’est pas synonyme de chasteté mais désigne une femme qui n’est pas mariée ; être vierge dans le monde ancien se rapporte donc à une qualité. (…) 
Ainsi, en dépit d’une sexualité vivante et plurielle et de grossesses successives, ces déesses demeurent-elles vierges. Inscrites dans un système matriarcal, elles sont avant tout maîtresses d’elles-mêmes, donc libres d’accepter ou de refuser les demandes des hommes. (…) Mais l’acceptation du terme laisse entendre, ici, qu’aucun homme jamais ne la posséda (ou ne la déposséda d’elle-même)” Le Monde des religions. Juillet-Août 2009. 


Qu’est-ce que c’est que l’Amour Libre Mature???

L’Amour Libre Mature, ce n’est certainement pas faire des partouzes à tous les coins de rue et/ou faire l’Amour avec n’importe qui, n’importe quand! Loin de là! L’Amour Libre Mature n’est absolument pas contre les personnes qui veulent vivre en couple, bien au contraire! Il protège le couple de bien des maux afin que les partenaires ne s’éloignent pas l’un de l’autre pour des raisons de frustration ou autres!

L’Amour Libre Mature n’est absolument pas contre l’intérêt des enfants, au contraire. L’Amour Libre Mature met justement en avant l’intérêt profond des enfants pour éviter le système actuel qui est une usine à enfants qui grandissent seuls avec leur mère ou avec leur père! Quant à l’Amour libre type 68, il ne sert à rien s’il ne répond pas à la question: “qui s’occupe des enfants?” Bien que 68 fut une grande avancée dans notre évolution, ce pas de géant sera intégré dans l’Humanité lorsqu’on répon¬dra à cette question! Et la réponse est bien sur d’élever les enfants en tribu!


Et le lecteur qui s’énerve et pense: “Mais alors c’est quoi L’Amour Libre Mature??? Je ne te demande pas ce que ce n’est pas, je te demande ce que c’est?” L’Amour Libre Mature est en harmonie avec la nature profonde de l’être humain, et avec les modes de vie “quotidiens” de la quasi-totalité des femmes et des hommes, quoi qu’en disent les pensées, les rêves et les mythes issus de nos conditionnements! L’Amour Libre Mature est intimement lié avec le concept d’élever les enfants en communauté ou en famille élargie. Il s’agit de la base du Matriarcat dans laquelle l’homme et la femme sont égaux en droit, bien que cela soit la Mère et les femmes qui aient “le dernier mot” pour tout ce qui concerne l’élévation des enfants!

L’Amour Libre Mature inclut 4 points essentiels qui doivent être suivis à la lettre si on veut avoir un maximum de résultats.


1/ Ne faire l’Amour ou flirter avec un autre partenaire que si on en a vraiment envie, que si c’est important pour nous! La raison peut être une attirance physique ou uniquement sexuelle, mais ne pas le faire à la légère! Il faut que cela soit important et en harmonie avec nos priorités. Faire l’Amour est un acte sacré, dans le sens qu’il crée quelque chose. Cela crée de l’énergie qui va aller soit dans le réseau patriarcal intégriste, soit dans le réseau Matriarcal (pour schématiser). C’est pour éviter de nourrir et de se nourrir de ce qu’on ne veut pas que, dans les sociétés matriarcales, on pouvait aller faire l’amour au temple! Sans la prostitution sacrée enseignée par des spécialistes de la sexualité Divine, il n’est pas possible d’avoir de sociétés Libres!

C’est pour cela que l’un des premiers actes des barbares patriarcaux fut de détruire les temples dédiés à la sexualité sacrée, de violer les prostituées sacrées (hommes et femmes) et de les enfermer dans des bordels. Dans les temples matriarcaux, qui sont l’équivalent des églises actuelles, on pouvait avoir des relations sexuelles, trouver à manger et apprendre à travailler ses émotions. Mais on ne pouvait en aucun cas éjaculer dans le corps des prostituées. Les bordels, au contraire, sont devenus des “temples” dédiés à l’éjaculation, à la perte de notre identité Divine par le gaspillage de sperme! 


2/ Le faire dans la Lumière c. à d. le faire savoir à son partenaire, si possible avant que cela se passe ou de l’avertir au moment où on le revoit! On est en train de passer de la génération parents qui cachaient tout à la génération transparente. Il y a 30 ans, la majorité cachaient leurs histoires amoureuses et sexuelles. Aujourd’hui, on affiche tout en temps réel sur Facebook et autres Twitter. Nous sommes en train de sortir d’un âge dont les secrets et les mensonges étaient des piliers sans lesquels tout se serait écroulé. Pouvez-vous imaginer un monde dans lequel il serait impossible de mentir et d’avoir des secrets? On est en train de passer de la culture parents à la culture “trans-parent(e)”. Je vous en parle abondamment dans “A la recherche du message des Dauphins”. En fait, c’était mon premier livre et je réalise que j’ai fait un parcours de 10 années qui me ramène à pouvoir expliquer pourquoi et comment les dauphins nous montrent vraiment la voie. En zoulou, dauphin se dit “celui qui montre la voie”. Dauphin est très proche de “Delphus” qui en grec signifie “la matrice” qui désigne aussi l’endroit ou le foetus se développe. Mais matrice désigne aussi un moule fait pour produire des formes similaires! La matrice dans laquelle nous vivons permet donc d’héberger des âmes qui vont se libérer en suivant la voie des dauphins et à la fois, elle est aussi une fabrique à stéréotypes, à petits robots issus du même moule (fabrique à moules) qui ne savent que suivre et imiter, bref, un outil à double tranchant! Dans la relation Amoureuse, les dauphins montrent aussi la voie. Ils forment des couples qui peuvent durer très longtemps, parfois toute une vie. Chacun des partenaires prend de temps en temps un amant. Cela se passe bien s’il y a un équilibre, c. à d. que chacun des partenaires a un amant en même temps. Si un déséquilibre se crée, c. à d. si l’un des partenaires se retrouve avec un amant et l’autre pas, ils peuvent aller jusqu’à se battre, parfois jusqu’à la mort.

3/ Ne faire l’Amour qu’avec des personnes qui sont dans le même genre d’élan et qui servent les mêmes genres de valeurs que toi. En effet, lorsqu’on fait l’Amour, on se mélange avec les émotions, les pensées et surtout les valeurs de nos partenaires. C’est encore plus vrai pour les femmes (car cela entre dedans) et ceci est 144.000 fois plus fort si l’homme éjacule de le corps de la femme!

4/ Ne pas éjaculer dans le femme si on ne veut pas de bébés et si cela n’a pas été décidé clairement avant de faire l’Amour! Ce point est une des Lois de l’Amour. Dans certains des temples où l’on pouvait faire l’Amour avec les prostituées sacrées, si tu éjaculais, on ne te jugeait pas, on ne t’enguelait pas… on te coupait la tête…


DÉVELOPPONS CE CONCEPT D’AMOUR LIBRE MATURE…


Le mot “libre” est d’abord utilisé par référence à l’Amour “possession”, issu du concept du mariage où la femme “appartient” à l’homme. Ainsi, dans les temps anciens et chez ceux qui vivent toujours avec les modes de vie patriarcaux, après avoir appartenu à SON père, la mariée est amenée par ce dernier jusqu’à l’autel, où il remet SA possession dans les bras de l’homme qui en devient son nouveau proprié¬taire! En gros, cela sous-entend que la femme a besoin d’un homme pour découvrir le monde extérieur et encore, elle doit le faire “au bras d’un homme”. Le mythe de la belle au bois dormant n’est pas loin! D’ailleurs, même si j’aime beaucoup les films de Walt Disney, il s’agit de l’un des outils les plus efficaces de la culture patriarcale! Un autre outil en apparence anodin, ce sont les poupées qu’on offre aux petites filles. Elles sont un des piliers du conditionnement patriarcal.
Le mot “Libre” est aussi utilisé par référence aux “devoirs” qu’on est censé avoir dès qu’on est “en couple”. Comme le dit très bien Krishnamurti, “l’Amour peut-il s’encombrer de devoirs?” L’Amour n’est-il pas synonyme de Liberté? Si on aime vraiment quelqu’un, ne désire-t-on pas que cette personne soit la plus heureuse possible et donc qu’elle vive au plus proche de ses aspirations et de ses rêves?


Le mot “libre” est ensuite utilisé dans le sens de se libérer des schémas imposés par les religions au cours des siècles. Si deux personnes veulent expérimenter une relation exclusive, et que c’est leur choix profond, il n’y a rien de mal à cela.

“L’amour a-t-il des responsabilités et des devoirs, et se sert-il de ces mots? Lorsqu’on agit par devoir, y a-t-il de l’amour? La notion de devoir ne l’exclut-elle pas? La structure du devoir emprisonne l’homme et le détruit. Tant qu’on s’oblige à agir par devoir, on n’aime pas ce que l’on fait. L’amour ne comporte ni devoir, ni responsabilité.” Krishnamurti. Se libérer du connu. Ed. Stock.


Ainsi, il est essentiel d’accepter qu’il existe deux grandes familles de relations amoureuses. Celles qui nous permettent de développer au mieux nos potentiels et nos rêves, et celles qui, au contraire, nous enferment, nous limitent, ce que les psychologues appellent souvent les “relations à névroses complémentaires”. Sachez que les relations à névroses complémentaires sont évolutives pour apprendre à guérir ses bobos si on passe ensuite à autre chose. Si on reste coincés dedans, cela crée le cancer et d’autres maladies du coeur. 
Dans l’Amour Libre Mature, on choisit ses partenaires, on le fait dans la Lumière sans se cacher et surtout on le fait uniquement si on en a vraiment envie. 

Dans l’amour hypocrite religieux, on se retient tellement qu’un beau jour on craque et on fait l’Amour avec n’importe qui en le cachant. Cela brouille notre identité et nous pousse à ressembler aux autres.
La relation amoureuse peut être un laboratoire d’évolution extraordinaire dans lequel chacun peut vraiment apprendre à devenir le plus LIBRE possible en travaillant ses bobos intérieurs et ses croyances limitatrices qui en découlent et qui empêchent de tout simplement vivre la vie dont on rêve! Ainsi, derrière la relation Amoureuse traditionnelle hors mariage, se cache bien souvent cette arrière pensée “résidu du concept du mariage” qui est de trouver un être qui nous rendra heureux toute notre vie et satisfera tous nos besoins! Cette idée est très destructrice car elle met une pression énorme sur le partenaire amoureux. Dans la pratique, la relation est là pour nous apprendre à trouver qui l’on est. Lorsque la relation nous a appris ce qu’on avait besoin d’apprendre pour être plus autonome, on peut passer à la suivante! Chaque relation nous apporte une partie de ce grand puzzle! Ainsi, on pourrait faire le même genre de commentaire avec les parents. Lorsqu’on a des parents qui nous ont donné suffisamment d’Amour, on peut être plus autonome par rapport à eux. Lorsqu’on vit une relation pleine de vrai Amour, un beau jour, on continue son chemin sans ce partenaire, car grâce à ce que nous a appris cette relation, on est devenu plus autonome. 

La relation amoureuse est trop souvent une situation où les deux protagonistes se mettent à vivre chacun l’un pour l’autre, oubliant chacun ses rêves et ses aspirations. La majorité des couples qui vivent l’amour religion (c. à d. exclusif) diminuent leur autonomie, ralentissent, voire bloquent leur évolution (cancer) et augmentent leur besoin de biens de consommation!


A ce moment précis de l’histoire de notre Humanité où les femmes et les hommes doivent absolument évoluer au plus vite, sous peine d’autodestruction de l’Humanité, j’affirme que notre manière de choisir nos partenaires amoureux et notre manière de gérer notre sexualité est un des actes politiques les plus importants! Ceci dit, cette Humanité ne sera pas détruite mais recyclée, c. à d. guérir de gré ou de force!
Il me semble évident que l’amour sécurité met en danger l’avenir de tous les enfants du monde alors que l’Amour évolution est l’une des clefs de la réussite de l’Age d’Or de l’Humanité!
Maintenant, l’Amour libre mature ne veut pas dire faire n’importe quoi. Il n’a juste¬ment rien à voir avec le bordel sexuel et émotionnel que vivent en cachette 99% des personnes qui prétendent vivre sous le régime de l’exclusivité. Une première vérité absolue, c’est qu’on peut aimer plusieurs personnes à la fois! 
De nombreux couples cassent et de nombreux enfants se retrouvent sans père ou sans mère car l’un d’eux a eu un jour envie de faire l’amour avec un(e) autre. Ne trouvez-vous pas cela dommage? Et qu’en est-il des couples dont l’un des deux voudrait pour x raison “aller voir ailleurs” et ne le fait pas? Beaucoup d’entre eux perdent petit à petit leur joie de vivre et finissent par croire qu’ils n’aiment plus leur partenaire. 
L’Amour libre mature implique le respect profond de la transparence. Au moins, cette transparence enlève la ridicule envie de faire quelque chose, juste parce que c’est interdit! Dans l’Amour libre mature, hors de question de mentir à son partenaire, donc, ce n’est pas de la tromperie. De plus, cela laisse à son partenaire le choix de réagir comme il le souhaite. Il/elle pourra ensuite aussi faire la même chose. L’Amour libre mature empêche les endormissements, car face à la liberté de l’autre de faire ce qu’il/elle désire, on va redoubler d’astuces pour renouveler l’Amour, pour que l’autre ait envie de partager de nombreux moments avec nous. Et que pensez-vous de tous ces couples qui se trompent en cachette? Notre inconscient sait absolument tout, donc l’autre va sentir quelque chose. Le partenaire trompé va souvent prendre cela pour un désintéressement, et un beau jour, il pourra croire que cela veut dire qu’ils ne s’aiment plus. 

J’en profite pour vous expliquer pourquoi on cache aux peuples qu’ils sont télépathes. On cache aux gens qu’ils sont télépathes pour une raison très simple: de cette manière, ils croient que toutes les pensées qui passent devant l’écran de leur Conscience sont leurs pensées, alors qu’il s’agit des pensées de leur voisins, d’une personne à laquelle ils sont attachés ou tout simplement une pensée issue de l’inconscient collectif. Donc le pouvoir en place cache la nature télépathique des humains de manière à ce que ceux-ci soient le plus possible influencés par la masse afin que ceux en marge soient ramenés dans le troupeau… Dans le moule à moules. Pardon pour les moules (fruits de mer) mais je trouve que c’est une excellente métaphore. Les moules s’accrochent, il est très dur de les décrocher et elles avancent très lentement.

 


L'IMPORTANCE DU CHOIX DE NOS PARTENAIRES SEXUELS.

Il est aussi VITAL (car la survie de notre âme en dépend!) de choisir ses partenaires en prenant en compte les valeurs que ces derniers servent dans leur vie. N’oubliez pas que c’est surtout les valeurs qu’on sert et qu’on promotionne dans notre vie de tous les jours qui font notre identité. Le choix de nos partenaires est l’une des actions qui a le plus d’impact sur l’Humanité! A travers ce choix, on promotionne telle ou telle valeur. Peut-être que vous ne voyez pas quel est l’intérêt de la chose! Imaginez un monde où les femmes feraient seulement l’Amour avec les hommes qui donnent la majorité de leur temps à créer un monde meilleur? On vivrait au paradis en quelques jours! Vous commencez à comprendre? Le terme de faire l’Amour prendrait alors tout son sens. Mais pour le moment, c’est malheureusement souvent le contraire. Comme la majorité des femmes ont des parents qui les ont élevées en manque d’Amour et/ou dans une logique d’amour patriarcal, elles vont avoir des relations avec des hommes avec lesquels elles revivent ce même genre d’Amour, cette même “couleur énergétique/émotionnelle” d’Amour. 

Ce qui est important à comprendre, c’est que la nature même du patriarcat est liée avec les notions de “prendre”, de posséder et donc de “ conquérir” qui influencent la manière d’aborder la sexualité et toute la relation aux autres! Ne dit-on pas “conquérir son coeur?”

Les croyances, les modes de vie et les logiques de pensée patriarcaux sont de véritables virus éthériques et mentaux qui créent des noeuds et des voies sans issues dans notre corps émotionnel et dans notre intellect, car ce même intellect ne peut pas trouver d’harmonie entre les logiques des modes de vie qui viennent des religions et nos pulsions intérieures liées à notre propre nature. 
Bien que cette phrase soit un peu longue, tout cela renferme les graines de la majorité des angoisses et des peurs qui entrainent à leur tour violence et surconsommation. Ces virus trouvent tout à fait leurs “nourritures” dans le paradoxe de brimer les humains de sexe afin de les faire déraper dans telle ou telle perversion. Cela entraine le fait que plus de 75% des femmes ont été abusées sexuellement d’une manière ou d’une autre et qu’elles vont s’accrocher à des êtres qui, d’une manière ou d’une autre, leur feront revivre le même genre d’expériences. 


Toutes ces croyances et idées du patriarcat forment une espèce de sous-inconscient collectif, qui va former ce qu’on appelle souvent un ÉGRÉGORE. 
Plus nos modes de vie et notre état d’Esprit sont proches des valeurs patriarcales, plus on nourrit cet égrégore qui, à son tour, “pourrit” l’inconscient collectif. J’utilise le verbe “pourrir” car ils poussent les humains à être des moutons, à rentrer dans des stéréotypes qui ont l’air différents en apparence mais qui suivent les mêmes modes de vie et valeurs patriarcaux qui mènent l’Humanité vers des souffrances et un mal-être qui pourraient être évités! Comprendre cela, c’est la clef des clefs de la manip invisible de l’Humanité! 

C’est la raison principale pour laquelle les politiques et ceux qui y travaillent soutiennent les religions patriarcales. En effet, différents égrégores et formes pensées influencent grandement l’inconscient collectif des humains, qui à son tour influence les envies et les émotions de chacun! Pour la majorité des gens, ce qu’ils appellent “liberté” n’est rien d’autre que le fait de suivre leurs programmes émotionnels dictés par les égrégores de l’inconscient collectif. C’est pour cela que sans connaître les vérités sur le fonctionnement des coulisses de notre Humanité, il n’y a PAS de liberté! C’est pour cela que le Christ disait “Et la vérité vous libèrera!”. Et c’est pour cela que plus tu te rapproches des ces vérités, plus les égrégores et formes pensées qui influencent fortement l’émotionnel des humains envoient de la haine et du rejet aux personnes (comme moi) qui sont pourtant là pour aider l’Humanité à se libérer. Et c’est pour cela que Morpheus dit à Néo, dans le film “Matrix”, quelque chose dans le genre: “ Nous sommes là pour aider TOUS les Humains à se libérer. Mais tant que nous ne les avons pas libérés, il faut faire très attention à eux car ils sont prêts à nous tuer pour défendre ce système qui est une véritable prison pour leur âme!” Revenons au mariage qui est un des piliers de ce monde qui, je vous le répète, ne peut exister qu’avec le mensonge.

Dans la promesse du mariage “se jurer fidélité jusqu’à ce que la mort nous sépare!” entraîne le fait de vivre sur un mensonge. 
On sait bien aujourd’hui que la majorité des couples se sépare après quelques années et/ou que quasi tous les autres ont des relations extra conjugales, très souvent dans l’ombre, en cachette, en mentant à l’autre. Donc, on a bien affaire à un mensonge, vu que c’est une promesse qu’on ne sait absolument pas si on pourra tenir! Pourtant, faire une promesse est très important, surtout une promesse devant témoin! Je passerai sur le fait de faire cette promesse “devant DIEU”, car, dans ce cas-ci, il s‘agit bel et bien du faux petit (tout petit) dieu jaloux, celui qui n’a plus grand-chose à dire dans les mondes de l’invisible depuis 1987! 

Mais le plus grave (qui mène notre énergie vitale vers le bas, vers des tonalités graves), c’est le fait de “tromper”! Avez-vous déjà réfléchi sur la raison pour laquelle on utilise le mot “tromper”? C’est fabuleux comme les mots sont parlants! On utilise ce mot car on “trompe” nos ou notre partenaires sur l’identité énergétique avec laquelle il va se mélanger et cela aura des conséquences au delà de tout ce qu’on peut imaginer! N’oubliez jamais que le but de tous les modes de vie “ordonnés” par le pape est de nous faire souffrir et d’amener l’Humanité vers le chaos. Là, accrochez-vous car il FAUT que vous compreniez pourquoi “Tromper” son ou ses partenaires est bien l’un des plus sérieux dangers pour l’Humanité. En effet, en ayant des échanges énergétiques intimes avec un autre en cachette, on impose à son conjoint de se mélanger avec une énergie, des émotions et des pensées qu’il n’a pas choisies!

Je vous affirme que cet échange énergétique, qui n’est pas choisi, est l’une des bases de la perte d‘identité, de la volonté de ressembler à des stéréotypes et donc de la schizophrénie actuelle d’une bonne partie de la population! 
Les personnes qui font souvent l’amour avec des personnes qui ne servent pas les mêmes valeurs qu’elles, finissent par faire une scission. Cela veut dire que la personne fait un rejet de sa partie Divine en s’enfermant dans une “réalité imaginaire” qui lui évite de sentir ses regrets! Ce qu’elle est, est tellement éloigné de ce qu’elle “voudrait être”, que sa Conscience se coupe de la réalité et s‘enferme dans l’image qu’elle a d’elle-même et de la vie. On peut dire que c’est le cas de la majorité des occidentaux qui prétendent aimer leurs enfants et soutiennent un système qui met leur futur en danger! C’est aussi le cas des Catholiques qui ne captent pas que le Vatican prône quasi exactement le contraire du message de celui qu’ils appellent le Christ et de tous ceux qui croient que priver l’autre de ses libertés peut être apparenté à de l’Amour! 


Heureusement, certaines personnes sont conscientes de ce “gouffre” entre ce qu’elles voudraient vivre et leur ici/maintenant, mais elles sont comme figées dans leur rôle de spectateurs/spectatrices enfermée dans la croyance qu’on n’y peut rien changer! 
Mais la majorité a “oublié” cette scission depuis longtemps, parfois depuis de multiples vies! Ils ne vivent que pour se distraire de cette vérité qui est LA source de leur plus grande douleur! Lorsqu’on leur parle de “vérité”, ils répètent tous en coeur qu’il n’y a pas “une vérité” mais plusieurs. 
A cela, je leur réponds: “Il n’y a qu’une vérité mais plusieurs points de vue sur cette vérité. Il n’y a qu’une vérité car il n’y a qu’une manière dont fonctionne la vie, même si sur Terre Gaîa, ce fonctionnement est à l’opposé du fonctionnement de la vie dans les mondes Divins. 


Ce phénomène d’échange énergétique lorsqu’on fait l’amour est sensiblement plus fort chez les femmes que chez les hommes et ce pour deux raisons principales. La première, c’est que les femmes font souvent l’amour avec beaucoup moins de détachement émotionnel que les hommes. Elles adorent vivre cette osmose émotionnelle très forte pendant l’acte, osmose qu’on doit justement éviter si on veut vivre la sexualité sacrée puisque cela nécessite d’aller à l’intérieur de soi, ce qui n’est pas possible si on est obnubilé par son partenaire! L’autre raison, c’est que pour la femme, l’acte sexuel c’est quelque chose qui rentre à l’intérieur d’elle. S’il éjacule, l’homme envoie une partie de lui-même dans le corps de la femme! Si elle le fait avec des partenaires qui sont habités par des intentions uniquement sexuelles, par des pulsions d’assouvissement de leur désir, par la volonté de “prendre” leur partenaire, ces énergies vont rentrer à l’intérieur d’elles et petit à petit influencer leur personnalité! C’est entre autres pour cette raison que dans les sociétés matriarcales, on apprend aux hommes et aux femmes à faire l’Amour dans les temples. Ceux qui le désirent peuvent se faire initier pour leur première fois par des prêtres ou des prêtresses sexuelles qui leur enseignent comment faire l’Amour en se reliant chacun à sa Divinité intérieure. 

C’est de là que provient le commandement “ne faire l’Amour que dans le cadre du mariage”! A la lueur de tout ceci, on peut comprendre qu’on voulait dire “ne faire l’Amour qu’avec des êtres qui sont mariés avec Dieu”, c. à d. des êtres qui ne sont liés qu’avec leur Divinité intérieure, en opposition avec des êtres qui ont des attaches extérieures plus fortes que leur attache intérieure ou verticale! On peut considérer aujourd’hui que tout être dont la seule attache est intérieure est un prêtre ou une prêtresse! Et j’affirme haut et fort que c’est entre autres cela qu’enseignait la Vierge Marie Madeleine et que c’est pour cela qu’on la traitait de prostituée. Franchement, vous ne trouvez pas cela génial! Mon Soi fait des bonds partout quand tout ceci prend un sens!!!!!!! Et LA vérité te libérera!


L’Esprit logique aura compris maintenant pourquoi les religions ont comme principale obsession de ne pas vouloir qu’on enseigne la sexualité! La première fois qu’on fait l’Amour est très importante, car elle va déterminer une grande partie de la vie sexuelle de la personne. Par exemple, lorsque les premières fois ont été vécues lors d’un abus sexuel, les femmes et les hommes auront très difficile de sortir de la relation dominant/dominé. Si la personne fait l’amour la première fois avec “une prêtresse ou un prêtre sexuel(le), (une personne qui n’est majoritairement attachée qu’à l’intérieur d’elle-même), elle aura beaucoup plus facile à vivre une vie sexuelle évolutive, libératrice, pendant laquelle elle va “produire de l’Amour Conscience Divine» qu’elle va répandre dans cette réalité!

En d’autres mots, elle va amener de l’énergie des mondes Divins dans cette “réalité”, ce qui est peut-être l’action la plus dangereuse pour les êtres visibles et invisibles qui contrôlent ce monde “en surface”. 
Et c’est pour cette raison que dès qu’on remet en question la sexualité, dès qu’on prône autre chose que l’hypocrisie actuelle, on se ramasse le rejet de toutes les marionnettes dont l’orgueil n’a d’égales que leur ignorance, leur peu de personnalité et de la pauvreté de leur vie sexuelle. 
Ils traitent alors les gens comme moi d’obsédé sexuel, mais c‘est tout le contraire. Lorsqu’on a une vie sexuelle épanouie, le sexe devient aussi important et banal que boire de l’eau! 
Je suis assez content de cette comparaison! Désolé si je me lance des fleurs, mais il faut bien, pour tenir le coup contre toute les bassesses que vous font ceux que vous voulez aider! 
Mais je ne me plains pas, j’adooooore la mision que j’ai choisie… Et plus je dérange, plus je me dis: “ça marche!!! Les endormis se réveillent!» 
Allez, on continue…


Le mot “mature” (dans Amour Libre Mature) est utilisé pour sacraliser l’action de faire l’Amour. Sacraliser dans le sens, quelque chose “qui crée”… L’Amour Libre Mature prend comme base le fait que faire l’Amour est sacré parce que cela crée des choses et dans certaines conditions cela crée de l’Amour/Conscience qui se répand tout autour de nous! Cette énergie d’Amour qu’on crée, va alimenter telle ou telle logique dans l’Humanité. Elle va soit nourrir le réseau énergétique qui fait stagner l’évolution sur Terre, celui qui freine l’évolution, celui qui veut tout garder, tout posséder et empêcher que cela change (égrégore patriarcal). Soit nourrir la logique de la fluidité, la logique de l’équilbre féminin-masculin réconcilié, la logique qui se remet tout le temps en question pour que la vie ne s’arrête jamais. 

 

Dans le concept de Liberté, il est nécessaire de faire des choix. Les Déesses m’ont enseigné qu’on commence sa vie de Divinité à partir du moment où on fait ses propres choix! Le problème avec les personnes qui se forcent à rester avec un conjoint, c’est qu’elles finissent par craquer sexuellement sans en avoir fait le choix Consciemment! Cela se passe souvent sous l’influence de l’alcool surtout pour les femmes. Dans ce cas, elles font l’Amour avec n’importe qui pour assouvir un désir et pas pour créer de l’Amour, ce qui est exactement l’opposé! Bien sûr, il peut être intéressant pour l’expérience de faire l’Amour pour assouvir un désir, mais principalement pour se rendre compte des limites de cette action! Car faire l’Amour n’est pas fait pour “assouvir” quelque chose mais au contraire pour faire monter son désir de vivre, de créer, d’aimer! Pour cela, l’homme doit faire l’Amour sans éjaculer!

Beaucoup de personnes se mentent tellement à elles-mêmes qu’elles doivent se dire qu’elles sont “amoureuses” d’une personne pour se permettre de faire l’Amour avec elle! Ce point est très important car même si la majorité des gens sont sortis du mythe du mariage, ils ont encore besoin de se dire qu’ils sont “en relation avec quelqu’un” pour s’autoriser “moralement” d’avoir une relation sexuelle avec ce partenaire. Et une fois le “désir assouvi”, ces personnes se disent qu’elles ne l’aiment plus. Elles passent d’un mensonge à un autre pour garder leur structure morale intacte! Par contre, si elles ne se mentaient pas dès le début, en acceptant qu’elles avaient juste envie du corps de l’autre, elles ne feraient pas cette osmose énergétique qui a des répercussions énormes. Savez-vous pourquoi parfois on a juste envie de faire l’Amour avec quelqu’un et qu’une fois l’acte passé on en parfois plus envie? La réponse est très importante. Lorsqu’on fait l’Amour avec quelqu’un, on fait un échange au niveau de l’infiniment petit, au niveau cellulaire et plus petit, au niveau quantique. Dans certains cas, nous avions juste besoin d’échanger de l’ADN. Une fois cet échange réalisé, notre “soif” de l’autre s’éteint! 

“Le mariage(ou la relation exclusive NDA) n’est ni simplement une question d’amour, comme on le prétend d‘un coté, ni simplement une question économique, comme on le prétend de l’autre. C’est la forme dans laquelle les processus sociaux ont enfermé les besoins sexuels. Les besoins sexuels et économiques, surtout chez la femme, se sont fondus dans le désir du mariage (…) Les besoins sexuels ne peuvent être satisfaits avec un seul et même partenaire que pendant une période limitée.” Wilhelm Reich. “La Fonction de l’orgasme”. L’Arche éditeur.

 
 
 

 

 

3/ ACCOUCHEMENT SANS DOULEURS, ACCOUCHEMENT ORGASMIQUE.

Dans une culture optimum, la naissance et même l’étape de la procréation sont considérées comme déterminantes pour l’avenir de l’enfant. Ainsi, on essaye de ne pas couper le cordon trop tôt, mais le plus tard possible. Laisser l’enfant sur le corps de sa maman le plus longtemps possible! Il existe aujourd’hui de nombreuses techniques d’accouchement sans douleur, mais la France est encore une fois à la traîne par rapport à tous les autres pays européens. Si l’accouchement dans l’eau vous intéresse, je vous conseille l’association belge “aquanatal” à Ostende. (www.aquanatal.be)


4/ L’IMPORTANCE DE DORMIR SEUL.

(cf piliers du patriarcat)


5/ LA SEXUALITE. 

Dans une culture optimum, apprendre à faire l’amour de “manière tantrique” est considéré comme une des choses les plus importantes à apprendre dans la vie. Rappelons quand même que si la majorité des hommes sont aussi insensibles, destructeurs et inconscients, c’est car ils éjaculent trop. Une humanité digne de ce nom ne pourra se faire qu’avec des hommes qui comprennent que le sperme sert à faire des bébés et que l’acte sexuel peut être une véritable machine pour créer de la Conscience Divine. tout autour de soi. 
Dans l’idéal, cet enseignement inclut le fait de se faire “dépuceler” par un être qui nous apprend les bases de la sexualité sacrée (qui crée). Cet enseignement est bien sur facultatif dans le sens que c’est la personne vierge sexuellement qui doit être demandeur(euse). Je sais que ça va encore donner de l’eau au moulin de mes détracteurs mais franchement, vous préférez que vos enfants se fassent dépuceler par un être qui n’a pas d’expérience, qui va leur faire mal et expédier la chose en quelques minutes?

Imaginez un monde où la sexualité est 100% libre et où la possession et la jalousie sont considérées comme des maladies dangereuses et transmissibles. Un monde où les hommes n’éjaculent que pour faire des bébés et qui sont donc capables de faire l’Amour pendant des heures à de nombreuses femmes différentes. C’était le cas au début de l’ère sumérienne. Imaginez la haine et la jalousie profondes qui pouvaient naître chez ceux qui n’arrivaient pas à se retenir, chez ceux que j’appellerais par provoc, les “éjaculateurs précoces?” Ceci dit en passant, ce sont toujours les éjaculateurs précoces qui tiennent les rênes économiques et politiques de ce monde, mais plus pour longtemps… Imaginez-les faisant l’amour avec une femme et qu’une fois qu’ils avaient éjaculé, la femme en voulait encore plus. Alors que faisait-elle? Comme elle était libre, elle allait dans les bras de ceux qui savaient faire l’Amour, ceux qui avaient assez de force d’Esprit pour contrôler leur éjaculation et surtout ne pas éjaculer dans le corps des femmes!!! 

Imaginez la haine et la jalousie des éjaculateurs précoces! En plus, chaque fois que ces derniers éjaculaient, ils perdaient un peu de leur “être magique intérieur”, ce qui leur permet d’être autonomes, libres de toute addiction car ils peuvent puiser tout ce dont ils ont besoin à l’intérieur d’eux-mêmes. 

Ainsi, comme ils n’arrivent pas à avoir cette autorité intérieure, ils observaient sans cesse avec jalousie toute cette gaîté et tout cet Amour. On comprend aisément qu’ils aient fini par faire la guerre au “Matriarcat”! Certains d’entre eux commencèrent par enlever des femmes. Ils les emmenèrent dans de lointaines contrées, les enfermèrent dans des petites maisons, les obligèrent à leur donner des enfants, à leur faire à manger, à dormir dans le même lit qu’eux… A peine les enfants nés, les hommes éjaculateurs précoces les arrachaient à leur mère et les prenaient dans les bras, exactement ce qu’on fait dans les maternités actuelles sans se poser de question! Bref, ils les transformèrent en esclaves. Ils rêvaient de posséder les femmes afin qu’elles n’aillent plus voir ailleurs, qu’elles ne puissent plus comparer… Et ils inventèrent LE MARIAGE… 

En ayant le génie de, petit à petit, conditionner les femmes à croire qu’il s’agissait “du plus beau jour de leur vie”. Maintenant, vous comprenez pourquoi tant de gens pleurent durant les mariages sans savoir vraiment pourquoi. Leur âme sait pourquoi! Elles se souviennent de cette histoire…

Si l’on enseignait ne fut-ce que les 5 points suivants dans les écoles, cela changerait beaucoup de choses en mieux!: 


1/ On essaye de n’éjaculer que pour faire des bébés. Si l’homme éjacule quand même et qu’on n’a pas décidé auparavant d’avoir des enfants, l’homme se retire et n’éjacule pas dans la femme! 
2/ Le but, c’est de faire “monter l’énergie”, de créer de l’Amour, de se connecter à soi-même et pas d’assouvir un désir! 
3/ L’importance du choix du partenaire afin que tous les deux puissent centrer la majorité de leur attention sur l’intérieur d’eux-mêmes pour pratiquer le point suivant… 
4/ L’importance de la respiration, l’inspiration cellulaire. 
5/ Faire des pauses, comme les vagues de l’océan! 
L’idéal, c’est d’éviter de faire des enfants avec des êtres avec lesquels on a une relation d’attachement trop forte, une relation de dépendance, sinon, on va attirer des âmes dans l’attachement. Ce qui compte c’est que le Père soit un être connecté à l’intérieur! Pour cela, quand on fait l’Amour, l’idéal, c’est que les deux partenaires se concentrent sur l’intérieur, afin d’aspirer leur énergie à l’intérieur en pratiquant l’inspiration cellulaire. Pour se connecter à l’intérieur, il ne faut pas être trop attiré vers l’extérieur, et ce, que cette attirance soit émotionnelle ou physique! C’est à l’intérieur qu’on se connecte au Divin! Le sexe est une méthode de connexion au Divin, d’augmentation de l’énergie vitale et d’élargissement de notre être de Lumière. Le tantra, le tarot du sexe et le Kung Fu sexuel nous expliquent bien que si on choisit un partenaire dans le but d’utiliser le sexe comme passerelle pour se connecter au Divin, cela ne marchera qu’avec des partenaires auxquels on n’est pas trop attaché. 

 


Pourquoi la majorité des hommes sont accros à l’éjaculation? 

Chez l’homme, la montée de la Kundalini, qui se produit quand on fait l’Amour, est une énergie qui amène à développer son être de lumière éternelle. Cet être de Lumière éternelle ne peut vivre que dans “un quotidien de culture optimum”. c. à d. qu’il a besoin d’être entouré d’Amour, de faire l’Amour chaque fois qu’il en a envie et de se retrouver seul chaque fois qu’il en a besoin! Donc TOUT doit être organisé dans ce sens! S’il doit se “plier” à un mode de vie et à une culture Patriarcale, l’être de Lumière finit par sortir des corps de la personne! La montée de la Kundalini est une montée d’énergie à logique divine/optimum. C’est donc une énergie qui remet en question les croyances, les valeurs, les modes de vie et de pensée “imposés par la terreur au cours des siècles” par les religions patriarcales! 

Donc, la plupart des êtres, et surtout des hommes, sont hyper mal à l’aise lors de la montée de l’énergie de la Kundalini. Cette énergie est, d’une certaine manière, une autre version du féminin et du masculin qui rentrent en eux. On la compare souvent à 2 serpents qui montent et qui prennent petit à petit possession de tous leurs corps. La majorité des hommes veulent donc TUER CES SERPENTS! Ils veulent faire redescendre la Kundalini et pour cela… ils éjaculent! 
Ils se sentent bien après avoir éjaculé, mais en fait, c’est leur structure patriarcale du mâle dominant et possédant qui se sent bien! Il se retrouve alors avec une Conscience au niveau de son chakra de base, à savoir, juste se nourrir, se protéger, donc gagner de l’argent, consommer, etc. Après avoir éjaculé, l’homme patriarcal va souvent avoir envie de s’endormir ou de manger pour se recharger! L’Homme qui n’éjacule pas aura envie d’aimer encore plus, d’aller se balader, de créer!


Dans les sociétés Optimum, on apprenait à faire l’amour avec les prostituées sacrées (homme et femme) et notamment, on enseignait aux hommes à n’éjaculer que s’ils voulaient faire des enfants.
La raison de la bêtise des hommes, c’est qu’ils éjaculent trop. Les musulmans vont jusqu’à obliger les hommes à éjaculer 2 fois par semaine (honorer leur épouse). Je prétends que cet “ordre” est donné dans le but qu’ils ne s’éveillent pas! Et je n’ai pas dit que la culture musulmane est pire que celle des Juifs ou des Catholiques! Il s’agit de 3 facettes différentes de la même religion! On retrouve le “devoir conjugal” dans quasi toutes les religions patriarcales. Si j’uti¬lise souvent l’expression “ordres du pape”, c’est car, même si je trouve que les pays à culture majoritairement chrétienne, comme les nôtres, sont plus émancipés des religions que les pays musulmans ou qu’Israël, ces pays n’ont toujours pas réussi à se débarrasser des “ordres du papes”. En d’autres mots, ce n’est pas parce qu’il y a plus de libertés apparentes dans les pays occidentaux que dans les autres pays, que ceux-ci ne font pas, eux aussi, leur part du boulot pour pousser l’Humanité vers le gouffre. Cela dit, dans certaines sociétés matriarcales, si tu éjaculais dans une prostituée sacrée, on te coupait la tête. Cela pourrait sembler excessif aujourd’hui, mais éjaculer dans une femme qui ne le veut pas, cela peut entraîner que la femme qui ne veut pas d’enfant soit enceinte et qu’un enfant grandisse dans un environne¬ment non adéquat avec pas assez d’Amour. Cela fait 2 vies qui seront complètement influencées juste parce qu’un mec a pas réussi à se retirer! 

En fait, je trouve cela tout à fait juste car éjaculer dans une femme sans son accord, c’est quelque chose qui ne devrait JAMAIS arriver. Si cela nous choque dans un pre¬mier temps c’est parce qu’on vit dans une culture dédiée aux éjaculateurs précoces, où il est normal d’avoir des enfants sans l’avoir choisi et où les femmes qui tombent enceinte juste parce qu’un connard a voulu se vider les couilles se cachent derrière l’orgueil “c’est Dieu qui l’a voulu” ou une bêtise du genre. 



6/ LA FEMME VERSION VIERGE MARIE MADELEINE.

Savez-vous qu’en France, le tabagisme est en baisse chez les hommes et en augmentation chez les femmes!!! Pourquoi??? Car les femmes sentent de plus en plus cette montée de Kundalini et qu’elles deviennent dingues de rester enfermées dans le rôle de femmes modernes encore trop influencé par les religions! Cette Kundalini devrait leur rappeler ce qu’elles sont vraiment: des Déesses qui sont là pour changer le monde! 


7/ LE VRAI AMOUR INCONDITIONNEL.

Je crois qu’on en a déjà assez parlé! (cf. piliers du patriarcat)


8/ LA JUSTICE, L’EGALITE, LA FRANCHISE ET LA FRATERNITE A TOUT PRIX!

C’est la main de Fatma qui dit stop et qui préfère mourir que de soutenir des valeurs en opposition avec la Conscience Optimum. C’est ce dernier point qui fait que, dans les mondes de l’invisible, les légions des Déesses sont et seront toujours plus fortes et plus efficaces que les légions et civilisations basées sur le Patriarcat. Les Déesses sont prêtes à mourir pour leurs valeurs et c’est justement cela qui les rend immortelles.


9/ LE POUVOIR REVIENT AU CERCLE OU MEME LES ENFANTS SONT ADMIS.

Les civilisations patriarcales visibles et invisibles sont basées sur le respect de la hiérarchie préétablie. Cela n’a pas de sens, car tout être a des moments où il est mieux centré que d’autres! “L’habit ne fait pas le moine!”. C’est pour cela que dans le Matriarcat, il n’y a pas de hiérarchie préétablie, tout peut être constamment remis en question. “On les reconnaîtra à leurs fruits!” 
Lorsqu’on parle des maîtres ascensionnés, on fait référence à des êtres qui ont “maitrisé la matière” et pas à des maîtres qui vous demandent de vous agenouiller et de faire tout ce qu’ils vous demandent! Le cercle de paroles est peut être l’outil qui représente le mieux l’esprit de la Conscience Optimum.



10/ L’UTILISATION DES PLANTES POUR GUERIR LES MALADIES DU CORPS, DE L’ÂME ET DE LA CONSCIENCE.

Il est essentiel pour cela de respecter les 5 règles d’or du shamanisme en ce qui concerne les plantes. Notez bien que la quasi totalité des shamans ne respecte pas ces règles pour une raison très simple: ils sont au service des égrégores religieux patriarcaux! 

1- Ne prendre des plantes “véritogènes” que dans les régions où elles poussent. Exclure donc les prises d’Ayahuasca ou de Peyotl en Europe surtout pour la première prise. Les prises de Datura sont fortement déconseillées. Vous pouvez y perdre votre âme!
2- La première fois, on doit être accompagné par un être qui a la prétention de pouvoir vous ramener au cas où votre âme se perdrait, un être poussé par le service désintéressé, qui a la prétention de pouvoir voyager entre les différentes dimensions, donc… Un vrai shaman.
3- Les prises des plantes doivent être gratuites ou très bon marché. Ceux qui n’ont pas d’argent, mais sont prêts à explorer les parties sombres d’eux-mêmes doivent être acceptés. 
4- Ces prises de plantes doivent avoir lieu dans le cadre d’un travail de guérison où la personne aura travaillé avec le shaman accompagnateur avant et après la prise de plantes. Ceux et celles qui font la promotion de la prise de plantes hors d’un travail sur soi doivent être considérés et traités comme des gens dangereux car inconscients de l’impact que peut avoir un tel processus. En général, ils ont vendu leur âme contre de l’argent ou contre du pouvoir. Les faux shamans et les faux guérisseurs ont créé plus de souffrances inutiles que toutes les guerres réunies. Les souffrances qu’ils endorment continuent de les ronger de l’intérieur!
5- Ces prises de plantes doivent se faire dans la nature, en tout cas les premières fois. Si on en prend dans les villes, il faut avoir de bonnes raisons car les personnes se rempliront, telles des éponges, de toutes les basses vibrations et entités qui traînent dans les villes.
Je sais que beaucoup de personnes me maudiront de déconseiller les prises d’Ayahuasca en dehors des lieux où elle pousse! Croyez-vous vraiment que Terre Gaïa ne sait pas ce qu’elle fait en mettant des plantes différentes dans chaque région? Vous avez confiance dans mère nature ou pas? La plupart des personnes qui ont pris des plantes sans respecter ces règles d’or ont régressé dans leur Conscience et sont encore beaucoup plus accros à l’Amour émotionnel/ attachement qu’avant! Bien sûr, certains ne seront pas d’accord vu qu’ils n’en sont pas Conscient! Et vous verrez que, comme par hasard, ils font aussi travailler la machine du couple nucléaire qui fait que des enfants grandissent seuls avec leur maman ou avec leur papa! Et ce, que cela soit dans le cadre du mariage ou dans le cadre de l’Amour libre 68. 

Bien sur, ceux qui ont une personnalité assez forte s’en sortent plus libérés qu’avant, mais ils sont rares! Très rares! L’une des personnes qui a le plus popularisé l’Ayahuasca en France, c’est Yan Kounen. En dehors du fait que je trouve que c’est un être humain merveilleux, doublé d’un réalisateur que j’adore, il est un exemple type de ce que je vous raconte. 
OUI, il a vécu des choses merveilleuses et puissantes, mais comme il n’a pas l’état d’esprit de dépasser les mondes des attachements des égrégores Catholiques, ses voyages ne l’ont pas fait dépasser l’astral. Lui et son équipe de shamans en sont encore au stade du mariage et de l’élévation des enfants en famille nucléaire! 

Aujourd’hui, il est de notre devoir de dire à quel point ce type de shamanisme est dangereux, et ce, pour les raisons suivantes:


1/ Ces personnes sont coincées dans la vision amour exclusif, amour prison, notamment car elles n’ont pas assez travaillé leur dépendance affective. Parce qu’elles sont dépendantes affectivement, elles n’arrivent absolument pas à décoller des basses couches des mondes de l’invisible (bas astral). 
2/ Du coup, lorsque vous allez faire des stages avec elles, vous apprendrez certes beaucoup de choses sur vous-même, mais vous allez aussi vous remplir d’entités qui vont renforcer votre attachement à plein de choses extérieures à vous-même. C’est tout le contraire de la libération vu qu’on ne peut s’attacher à rien d’autre qu’à l’énergie intérieure de nos cellules. Ces faux shamans évitent absolument tous les sujets qui fâchent.
Si vous voulez avoir une idée de ce que c’est que le shamanisme récupéré par les égrégores religieux patriarcaux, vous pouvez vous rendre aux rencontres de Trimurti sur le shamanisme. Vous y trouverez une caricature de ce que je vous raconte, à savoir: la non utilisation des plantes, un mode de vie qui ne remet pas en question la famille nucléaire et le pilier des religions patriarcales qu’est le mariage. Encore une fois, en travaillant avec eux, vous allez sentir des choses très fortes, très hautes en intensité, mais absolument pas dans l’état d’esprit de la nature des Déesses qui arrivent sur Terre Gaïa. Maintenant, si vous ne voulez pas libérer votre âme et ascensionner en vous libérant des “ordres du pape”, alors bien sûr, allez mettre du baume sur votre coeur pour moins entendre les hurlements de votre âme. Pour ce genre de travail, ils sont très efficaces, donc je ne les condamne absolument pas! Mais ne vous étonnez pas lorsque vos douleurs et vos blessures ressortiront un jour comme une rivière qu’on aura voulu arrêter de faire couler. Comme quasi toutes les techniques de guérison du nouvel âge, elles ont le même genre conséquences que les médecines chimiques qui arrêtent les symptômes et ne soignent pas les causes: ce sont des usines à cancer et à autres maladies très graves! J’ai pu observer les dégâts chez des personnes qui allaient travailler avec elles! Je connais très bien tous ces pseudos thérapeutes, vu que j’ai fait leur promotion pendant des années au travers des rencontres éveil action! Comme la plupart des soi-disant guérisseurs du nouvel âge, ils vont renforcer votre dépendance à l’amour émotionnel qui est LA plus grande des drogues des Humains.


L’Amour n’est pas une sensation, ni une vibration forte. 
L’Amour est une force qui pousse à sans cesse se remettre en question pour évoluer le plus efficacement possible.


Vous pourrez aussi goûter à cet “amour émotionnel qui fait beaucoup d’effet en vous rendant au Darshan de Amma. Yan Kounen a d’ailleurs fait la promotion d’Amma à travers un très beau film. Amma est une “maître Indienne” qui est une femme assez extraordinaire. Elle prend des millions de personnes dans ses bras lors de cérémonies qu’on appelle des Darshans. L’accès à ses cérémonies est gratuit et elle reçoit des dons qui se comptent en dizaines de millions d’euros chaque année.
Elle ne garde pas cet argent pour elle même, bien au contraire! Elle aide des millions de gens à moins souffrir! Grâce à cet argent, elle fait construire des hôpitaux, des habitations et bien d’autres choses fabuleuses. J’aime beaucoup Amma et je trouve que le monde serait un endroit meilleur s’il y avait plus d’êtres comme elle. 
Cependant, je vous affirme qu’elle n’est absolument pas une incarnation de la Déesse mère comme beaucoup le croient. L’énergie que vous expérimenterez aux Dharshans est une énergie patriarcale vierge marie version Vatican. 
Elle n’est absolument pas là pour libérer l’Humanité des prisons mentales des religions patriarcales, dont elle est, au contraire, une des gardiennes. 
Amma est bien là pour peindre la prison en rose et je trouve cela tout à fait juste! Elle est une fervente admiratrice du baptême et du mariage, puisqu’elle va jusqu’à marier elle même des hommes et des femmes! De plus, Amma utilise une grande partie des millions qu’elle récolte pour faire des campagnes contre le sida et pour vacciner des gens. 
J’espère que vous êtes au courant des mensonges qui entourent les vaccins. Ils entrainent beaucoup plus de maladies que de guérisons et sont responsables d’énormément de maladies et d’épidémies. 
Quant au SIDA je vous renvoie à la lecture des “Mensonges de la Bible» si vous ne savez pas qu’il s’agit d’une des plus grandes tromperies de l’histoire! 
De plus, bien que cela puisse paraître anodin, elle donne des bonbons au sucre lors de ses Darshans comme on le fait dans la plupart des cérémonies religieuses ou sectaires. Après avoir pris quelqu’un dans ses bras, elle lui donne un bonbon. Ces bonbons au sucre produisent une envolée émotionnelle que les gens associent ensuite `
à Amma. Le fait que des milliers de personnes participent à ces rassemblements en même temps provoque une expérience énergétique de groupe comparable aux concerts ou aux matchs de football. Voici un extrait d’un discours fait par Amma aux Nations-Unis en 2002. Il y a de très belles choses dans ce texte, je ne le nie pas. Mais la famille et le mariage restent au coeur du discours d’Amma, ce qui empêche son action de vraiment guérir les femmes, et ce qui fait qu’elle est très bien acceptée par le gouvernement mondial invisible, dont les Nations-Unis sont l’un de outils les plus efficace. Je ne suis pas non plus du tout d‘accord lorsqu’elle dit que la femme peut être une “mère, une épouse et une amie fidèle” et qu’elle oublie, comme par hasard, bien sûr la facette “amante”.

 

“Et ce pouvoir peut permettre aux femmes de créer dans la société un changement beaucoup plus profond que ce que les hommes pourraient jamais accomplir. (…) Seuls l’amour, la compassion et la patience - qualités fondamentales des femmes - ont le pouvoir de diminuer les tendances intrinsèquement agressives et hyperactives des hommes. (…) C’est pourquoi il est facile à une femme d’être à la fois mère, épouse et une amie fidèle qui insuffle de la confiance à son mari. Elle possède un don spécial qui lui permet d’être le guide et le conseiller de toute la famille. (…) Elle tient les rênes de l’intégrité et de l’unité de la famille, et de la société.”
Discours d’Amma en 2002 aux Nations-Unis.



11/ ENSEIGNER PAR LA RECOMPENSE ET NON PAR LA PUNITION.

Il y a 50 ans, on pratiquait encore les punitions corporelles dans la plupart des pays. Les punitions sont la manière d’apprendre du patriarcat, tandis que la récompense est la manière d’enseigner de la conscience optimum. C’est pour cela que personne ne sera puni! La loi du karma à laquelle était soumise la quasi-totalité des humains jusqu’à présent se termine. Il s’agit en fait d’une loi de punition déguisée. Je sais bien que beaucoup de personnes ont été programmées à comprendre le contraire en disant qu’il s’agit juste d’une loi d’action réaction, mais s’ils utilisent leur logique, ils comprendront que c’est la même chose! 

La logique karmique est INJUSTE et ÉGOCENTRIQUE, surtout dans l’état actuel de l’Humanité.

• Injuste car dans cette Humanité, on ment aux humains depuis leur naissance, donc ils ne savent même pas qu’ils ont le choix! Les Humains qui soutiennent ce système n’ont pas à en vivre les conséquences car ils ne sont pas Conscients de ce qu’ils font et des conséquences de leurs actes. Les mensonges ont été beaucoup trop loin! 
A partir du moment où, à peine né, on te fout une claque et on t’arrache à ta mère alors que tu viens d’une réalité pleine d’Amour, il est juste de considérer la quasi-totalité des humains comme ce qu’ils sont, c. à. d. des enfants pas vraiment responsables de leurs actes! 
Le Matriarcat n’est JAMAIS dans la punition! Lorsque le Matriarcat donne des pouvoirs à des personnes (shamans, guérisseurs, etc) et que ceux-ci en abusent, ils ne les punissent pas, ils arrêtent juste leur évolution en arrêtant de les aider! C’est d’ailleurs pour cela que la quasi-totalité des enseignants spirituels n’évoluent plus! Ceux qui osent se remettre constamment en question retrouveront leurs pouvoirs Divins et leur mémoire/vie éternelles. 

• La loi karmique est égocentrique car elle sous-entend qu’une seule personne serait responsable d’un seul évènement. C’est tout à fait faux et en opposition avec le fait que nous sommes tous interconnectés. 
L’effet papillon qui nous dit qu’un battement d’aile à Pékin peut provoquer un tremblement de terre à l’autre bout de la planète en est une belle illustration qui rend toute Loi karmique ingérable pour l’Esprit qui est censé la faire respecter! 


Dans les mondes Divins, la Loi du pardon remplace la loi karmique. Et comme les Mondes Divins arrivent sur Terre Gaïa, les ardoises karmiques vont être remplacées. De gré ou de force! Si vous lisez l’histoire de Terre Gaïa (sur ce site) vous comprendrez aussi que c’est par la Loi karmique que les âmes sont tenues prisonnières sur Terre Gaïa. A la fois, c’est grâce à la Loi Karmique que certains humains vont finir par arriver à métaboliser leur corps physique et à le transformer en Arche d’Alliance. Ils le feront pour se libérer de cette loi karmique. En conférence, lorsque je remets en question la loi karmique, c’est fou comme cela déchaîne les passions. Cela me fait penser au syndrome de Stockholm qui explique que ceux qui sont pris en otage finissent souvent par s’accrocher et aimer leur geôlier. C’est fou tout ce que la psyché humaine invente pour échapper à ses souffrances. On peut dire que dans de nombreux couples, c’est aussi le syndrome de Stockholm qui joue! D’ailleurs, les Bouddhistes Conscients seront d’accord avec cela. Comme le but des Bouddhistes est de libérer son âme de la roue karmique, cela sous-entend bien qu’il n’y a pas de loi karmique dans les mondes divins éternels. Je vous renvoie à la lecture de “Les mensonges de la Bible, du Coran et de la Torah” où je vous parle du Bouddhisme plus en détails. 
Bien qu’il s’agisse peut-être de ma religion préférée, il s’agit d’une religion Patriarcale qui est en opposition avec le message du Bouddha Siddhârta. Cela n’empêche que j’ai beaucoup de tendresse pour le Dalaï Lama.



12/ IL EST MIEUX D’AVORTER QUE D’ACCUEILLIR DES ENFANTS DANS UN ENVIRONNEMENT NON ADEQUAT.

Dans une culture optimum, on fait des enfants consciemment, ce qui nous différencie des animaux. On fait des enfants consciemment, en décidant, avant de faire l’Amour (avant même les préliminaires), si on veut un bébé ou pas! Bien que l’avortement ne soit pas une expérience agréable à vivre, il est mieux d’avorter que d’accoucher d’enfants non-choisis. Quant aux âmes qui s’incarnent dans des bébés là où il y a un risque d’avortement, elles ont choisi de vivre cette expérience! Les plus grandes violences de ce monde, proviennent du fait de “procréer” des enfants dans un environnement qui n’est pas prêt à les accueillir. Dans l’idéal, cet environnement devrait leur fournir un quotidien où ils auront de l’attention à chaque instant (surtout de leur mère les 3/5 premières années), de la solitude chaque fois qu’ils en ont besoin et des contacts avec des hommes et des femmes qui ont réalisé le mariage intérieur (père, mère, enfant), ce qui est assez rare, j’en conviens…

 

Voici un message de ma Sister Laurène au sujet de l’avortement :

 

L’inconscient collectif dans lequel nous vivons porte en lui le concept que toute femme doit être mère. Il est dans sa nature, son rôle et son devoir de « faire » des enfants dans sa vie. Moi-même, à l’âge de 8 ans, je faisais cette réflexion à mes parents : « Donc, quand on est un garçon, on doit faire le service militaire. Et quand on est une fille, on doit accoucher! C’est ça? » Voyez-vous comme le conditionnement est précoce?! Voyez-vous à quel niveau d’obligation et de souffrance l’enfant compare l’accouchement?

 

De plus, cet inconscient nous pousse même à nous faire croire que la femme ne se réalise véritablement (dans le sens s’émancipe) qu’à ce moment-là de sa vie !

Alors certes, face à cet inconscient, elle peut ressentir l’impression qu’avorter, c’est renier la Nature et la sienne. En bref, que c’est contre-nature quoi! Mais c’est à elle de choisir et non pas à la culture de la norme du mâle!

Il est grand temps maintenant de faire des enfants consciemment pour une humanité plus consciente!

 

Faire des enfants pour arranger son couple, dans l’espoir de combler un vide dans sa vie, ou parce que c’est la suite logique de l’histoire etc., c’est être sous le joug de son émotionnel et de ses injonctions culturelles ; être Parent sans l’avoir vraiment choisi créée de nombreuses blessures psychologiques et émotionnelles chez l’enfant ; et ces blessures seront le fil conducteur de son comportement dans ses futures relations sociales.

 

Par ailleurs, il y a dans l’air cette notion romantique qu’être enceinte, ça ne se choisit pas, comme d’être amoureuse d’ailleurs! « ça m’est tombé dessus! » Ce concept inconscient qu’il y a une force supérieure à nous contre laquelle nous ne pouvons lutter, est totalement accepté. Les humains vivent plus ou moins inconsciemment dans cette notion de fatalité. Une fatalité qu’ils vivent comme confortable. Les événements arrivent ainsi, sans qu’on les choisisse, comme par miracle, et on trouve ça beau!

Les phrases que j’ai le plus entendu de femmes enceintes argumentant le choix de garder leur enfant sont: « Si je suis enceinte c’est que ça doit être ainsi », « La vie a choisi pour moi. » « C’est un cadeau de la vie » « C’est l’enfant qui m’a choisi » « Je porte la vie, je sens que c’est ma mission ». Le fait est, quand un homme éjacule dans une femme féconde, cela fait un fœtus. C’est presque mécanique, il n’y a rien de l’ordre du miracle là-dedans!

 

Non nous ne pouvons pas nous fier à notre ressenti pour décider de garder l’enfant.

La plupart des femmes décident d’avoir un enfant quand elles sont enceintes et non avant de l’être. Le piège à ce moment-là, ce sont tous les circuits de plaisir que nous envoient notre corps. Être enceinte produit un bien-être physique et émotionnel inimaginable dès les premières semaines! Et c’est bien trop souvent ce « bien-être » qui convainc la femme de garder l’enfant!

 

Pour les femmes enceintes qui hésitent, il est bien plus favorable, dans ce cas-là, pour la mère et l’enfant, d’avorter! Non ce n’est pas un meurtre! Par contre, être conte l’avortement c’est être contre la liberté de choisir. C’est enfermer la femme dans son rôle maternel et nier totalement que nous avons toutes les facettes de l’Humain en nous.

La femme doit-elle continuer à être relayée immuablement, sans vraiment le choisir, à son rôle reproducteur? Doit-elle donner la vie à tout prix ? Et jusqu’à quel prix ? »



13/ VIVRE LES CONFRONTATIONS QUI PEUVENT ETRE SOURCE D’EVOLUTION.

Vive les confrontations qui sont sources d’évolution notamment grâce à l’effet miroir et l’effet contre-miroir. L’effet miroir nous dit que, souvent, les égoïstes vont voir plus facilement la partie égoïste chez les autres que chez eux-mêmes. L’effet “contre-miroir” est plus subtil! Il part du principe qu’il n’existe pas de défauts, mais des qualités trop ou pas assez développées. Ainsi, l’égoïsme c’est la qualité de “prendre soin de soi” qui est trop développée. Par exemple, quelqu’un qui ne prend pas assez soin de lui-même, quelqu’un qui ne s’écoute pas assez, pourra être énervé par une personne qu’il trouve égoïste car il ferait mieux d’en prendre de la graine lui aussi!


14/ PARLER EN SON NOM.

Seuls ceux qui parlent en leur nom sont des êtres libres et seront donc capables d’accéder à l’Age d’Or. Ceci nécessite que chaque être puisse répondre de ses actes et de ses paroles. Ce point est évidemment en connexion intime avec celui des Hiérarchies! 


15/ A PROPOS DE LA PROSTITUTION. 
Cf. Piliers du Patriarcat!


16/ L’ALIMENTATION CONSCIENTE.

L’alcool et le sucre se retrouvent dans quasi toutes les cérémonies religieuses et sectaires car ils provoquent un attachement à ce qui entoure cette même cérémonie. Cela provient du fait que cela crée des “élans émotionnels” qu’on associe ensuite avec la religion ou avec la cérémonie! L’idéal c’est de se nourrir de Lumière et d’eau. En attendant, il est important d’expliquer à son corps qu’il n’a pas besoin de manger et qu’on le fait en attendant d’arriver à se nourrir exclusivement de Lumière! Pour le reste, il y a une hiérarchie, c. à d. manger le plus léger possible en choisissant les aliments tels qu’on les trouve dans la nature, c. à d. crus. 

Cette hiérarchie de l’idéal pourrait être: manger de tout –> végétariens –> végéta¬liens –> crudistes –> Mangeur de Lumière. 

En 1912, Maillard a mis en évidence le fait que de nouvelles molécules naissaient de la cuisson. Comme le corps ne les connait pas, il les traite comme des intrus, ce qui fatigue notre système immunitaire et consomme beaucoup d’énergie. De plus, la cuisson à plus de 41°/45° rend les enzymes inopérants. Il faut alors que le corps aille les chercher ailleurs, dans les glandes, dans les nerfs, dans le sang ou dans des organes, comme par exemple dans le pancréas.
Tout ceci fatigue le corps et peut entraîner de nombreuses maladies, dont le cancer du pancréas! Mais la cuisson des aliments est une “dure à cuire”, car elle sous-entend la domination de la nature par les hommes. Pourtant, depuis des siècles on nous parle de ce qui est arrivé à Prométhée pour avoir dérobé le feu aux Dieux: un aigle lui dévora le foie qui repoussait sans cesse! Selon certaines traditions, il finit quand même par s’en sortir et il créa l’homme avec de la terre glaise. 

Je ne répèterai jamais assez qu’il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs! TOUTES les personnes que j’ai rencontrées dans ma vie qui ont adopté tel ou tel régime en faisant du forcing, n’en sont pas sorties grandies “spirituellement”. Ce n’est pas ce qu’on mange ou ce qu’on ne mange pas qui est le plus important, mais les valeurs qu’on sert. Cela n’empêche que les aliments cités plus haut on été mis dans notre nourriture pour nous empêcher de nous éveiller. En manger une fois de temps en temps, passe encore, vous vous en remettrez… Mais un peu tous les jours et je vous assure, “bye bye l’éveil!!!” 


On cite souvent Hippocrate qui disait “que la nouriture soit le premier de tes médicaments” sans du tout comprendre la dimension de ce qu’il a dit. Il voulait dire qu’il ne faudrait manger que lorsqu’on a besoin d’aide extérieure via un médicament. D’ailleurs, si l’humain dort tellement, c’est parce qu’il mange trop! Pour se nourir de Lumière, il est nécessaire d’avoir la Foi que nous faisons partie du tout et que tout ce qui est à l’extérieur de nous est aussi à l’intérieur. Ainsi, manger entretient l’illusion de la dualité! Imaginez un monde où on n’aurait plus besoin de se nourrir. Plus aucun enfant de mourrait de faim, plus de souffrances pour les animaux, plus de produits chimiques dans l’eau à cause des engrais et des pesticides chimiques, et surtout, quelle libération de temps et d’énergie qu’on pourrait utiliser à… Aimer, créer, apprendre à développer tous nos talents artistiques… Croyez-moi ou pas, c’est vers là qu’on va…
Pour en savoir plus sur les effets des aliments sur votre être de Lumière, rendez-vous dans le chapitre « L’alimentation » sur 
ce site.



17/ LA NATURE ANDROGYNE DE L’ETRE HUMAIN.

L’être Humain se dirige vers une nature et une Humanité où le féminin et le masculin vont se réconcilier dans la chair: l’être androgyne! Mais pour cela, il faut partir à fond dans la direction de la Conscienc optimum/Divin. 
Au cas où vous n’aviez pas remarqué, les jeunes de 15-20 ans sont de plus en plus souvent bisexuels. La majorité d’entre eux trouvent cela tout à fait naturel, et c’est vrai qu’à la Lumière de la raison pure, pourquoi pas? La tradition chrétienne nous dit que l’archange Michael arrive pour “sauver le monde”. 

Observez bien les statues et autres effigies de l’archange Michael, comme par exemple la statue de la fontaine St Michel à Paris. Vous y verrez clairement un être androgyne qui écrase un homme… “Michael” en hébreu signifie, “en tout point semblable à dieu”. Ce qui arrive est donc une vague “en tout point semblable à Dieu(e)”. Ce qui sous-entend bien que ce qui est ici, est bien éloigné de “semblable à dieu en tous points”. S’il y a bien un point sur lequel quasi toutes les religions sont d’accord, c’est sur le sujet de 
l’histoire de l’Humanité de Terre Gaïa et de ses âmes. Au niveau métaphorique, quasi toutes les religions, et quasi toutes les “tribus de la Terre” comme les Amérindiens, les Aborigènes d’Australie racontent la même histoire. 

En deux mots, on était tous au paradis et il y en a qui ont décidé d’en sortir pour aller créer un monde en dehors des lois de l’Amour. Ils l’ont fait et leur expérience a dérapé car ils s’étaient trop éloignés des lois de l’Amour! Ils ont alors appelé “Dieu” au secours qui a envoyé l’archange Michael pour ramener cet espace-temps dans les lois de l’Amour. 
Si c’est bien cette vague-là qui arrive, alors on se rend bien compte en observant les représentations de l’archange Michael que “ce qui est en tout point semblable à Dieu(e)” est féminin ou du moins androgyne, mais sûrement pas masculin vu que c’est cela qu’elle/il écrase avec son pied et LE tient en respect avec son épée ET SA FORCE. L’épée d’ailleurs qui revient beaucoup en parlant de l’archange et du Christ. “Je ne suis pas venu apporter la Paix mais l’épée! (…) Et une épée aigüe à deux tranchants sort de sa bouche, afin qu’il en frappe les nations». Cela ramène aussi à l’importance du franc-parler dont je vous parlais plus haut…



18/ A PROPOS DE LA PRIERE.

Cf Pillier du patriarcat/anti divin.


19/ L’IMPORTANCE DE MARCHER PIEDS NUS LE PLUS POSSIBLE.

La culture judéo-chrétienne actuelle voit d’un très mauvais oeil les va-nu-pieds. Pourtant, St-François disait que le jour où les moines qui le “suivaient” porteraient des chaussures, ils ne le représenteraient plus. C’est le cas aujourd’hui, vu que la quasi-totalité des Franciscains portent des sandales. Marcher pieds nus est vital afin de donner à nos corps une prise de terre. Si on ne lui donne pas cette prise de terre, les énergies qui arrivent par le haut ne peuvent par descendre dans la Terre donc nous transcender. Une grande partie d’elles restent dans les chakras du haut et dans l’intellect ce qui tend à créer des êtres fermés arrivistes, toujours à la recherche de traditions à suivre. 

 


Cela me permet de conclure ce chapitre sur les piliers de la Conscience Optimum/Divine en vous rapportant la critique que 99% des gens sont très fiers de nous faire. Je dis “très fiers” car ils croient que ce qu’ils disent est très évolué, très sage, ils croient que cela vient d’eux, sans se rendre compte que c’est leur programmation religieuse qui utilise leur bouche! Ils sont tellement marionnette de leur émotions et de leur mental qu’ils ne sont même pas conscients que ce qu’ils disent est un jugement/condamnation! Ils disent: “il ne faut pas être contre, mais être pour quelque chose. Je trouve dommage que votre démarche soit dans le négatif, au lieu d’être dans le positif…” S’ils s’entendaient parler!!! 
Comment voulez-vous changer de monde si on ne détermine pas ce dont on ne veut plus et par quoi on veut le remplacer?
Lorsqu’on dit que l’archange Michael débarque et que son nom en hébreu signifie “ce qui est en tout point semblable à Dieu(e)”, cela sous-entend quand même bien quelque chose! Ils pourraient utiliser leur logique pour comprendre que si une vague arrive “semblable en tout point à Dieu(e)” cela sous entend bien que ce qui était avant, “n’était pas semblable à Dieu”? Et que donc, les principaux piliers de tout ce qui était avant, c. à d. les piliers des religions ET des traditions hors religions n’étaient pas semblables à Dieu(e). C’est dingue comme les personnes ont du mal à remettre en question les piliers des modes de vie religieux. Comme ils ont peur du changement, peur de trancher, peur de quitter cet ancien mode de vie et de pensée.

Et comme ils disent aussi souvent que c’est une manière trop masculine de vouloir le changement, je jouis à l’avance en leur offrant cette citation de Mère qui, il y a déjà un siècle, était tout à fait dans cette logique.

“C’est seulement lorsque vous êtes conscients que vous pouvez distinguer et trier les choses, que vous pouvez voir quelles sont les forces qui vous tirent vers le bas et celles qui vous poussent en avant. Et quand vous êtes capables de discerner ce qui doit être de ce qu’il faut éviter, le vrai du faux, le Divin de l’antidivin, vous devez agir strictement selon cette connaissance, c’est à dire résolument rejeter l’un et accepter l’autre. La dualité se présentera à vous à chaque pas, et à chaque pas vous aurez à faire votre choix. Vous devrez être patient, persévérant, vigilant, pleinement “éveillé”, comme disent les adeptes. Vous devrez toujours refuser de donner une chance, quelle qu’elle soit, à l’antidivin contre le Divin. Ce n’est pas le bien de l’Humanité que nous cherchons, mais la manifestation du Divin. Nous sommes ici pour réaliser la divine volonté, ou plutôt que la divine volonté se réalise en nous, afin d’être les instruments d’une incorporation progressive du Suprême et de l’établissement de son règne sur la Terre. Seule la portion de l’humanité qui répondra à l’appel du Divin recevra sa Grâce. Que l’humanité dans son ensemble en bénéficie, sinon directement, du moins indirectement, cela dépendra de l’état de l’humanité elle-même. Si l’on doit en juger par la condition présente, il n’y a pas beaucoup d’espoir. Quelle est aujourd’hui l’attitude de l’homme moyen représentatif de l’humanité? Ne se dresse-t-il avec colère et révolte dès qu’il rencontre quelque chose qui participe en toute sincérité à la nature divine? Ne sent-il que le règne du Divin équivaut à la destruction de ses possessions les plus chères? N’est-il toujours à protester violemment contre tous les desseins et les vouloirs du Divin? L’humanité devra beaucoup changer avant qu’elle puisse espérer gagner quoi que ce soit par l’avènement de Divin.” Mère, entretiens.

Lors de l’affaire des “prêtres pédophiles” début 2010, les Chrétiens ont vite crié à l’acharnement des médias, on a même comparé cela à la vague d’antisémitisme de ces derniers siècles. C’est dingue comme les gens de culture chrétienne sont peu ouverts à la critique des valeurs chrétiennes. C’est fou comme ils ont du mal à reconnaître qu’on les a programmés avec des choses pas justes, pas semblables à Dieu(e). L’orgueil est vraiment la dernière arme de satan, sa dernière carte qu’il joue pour rattraper ceux qui allaient s’envoler… et être humble est la dernière des leçons. Être humble car on sait que nos réussites et nos échecs sont le résultat de nombreux facteurs et donc de chaque être vivant! Mais être humble n’empêche pas que s’aimer est une condition sine qua non pour se libérer, et cela n’a rien à voir avec l’égo…

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

COMMENTAIRE DES 10 COMMANDEMENTS

 

Reprenons donc les 10 commandements à la froideur de notre Esprit et donc de notre Intelligence la plus élevée. Et vous verrez que même les 10 commandements sont inversés ! Ouvrez vos yeux et votre coeur et admettez l’évidence: ces soi-disant commandements sont parfaits pour les politiciens qui veulent contrôler le peuple. Voici la traduction la plus traditionnellement lue, celle de Louis Segond. Bien sûr, ce n’est pas celle que je préfère, mais c’est la plus utilisée par les Catholiques, alors autant jouer sur leur terrain.

 

1 > « Je suis l'Éternel (YHWH), ton Dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude ».

Faux! Il n’y a pas eu d’exode massif d’Egypte à cette époque. Ceci est 100% prouvé historiquement. (Cf. livre « Les mensonges de la Bible, du Coran et de la Torah »)  On fait référence ici à « la chute », au moment ou les âmes ont choisis d’expérimenter une vie en dehors des Lois de la Vie. Si vous reprenez l’histoire des âmes de terre Gaïa* », on comprend bien que celui qui parle est bien Lucifer ou son image dans l’astral : la « forme pensée satan », (le contretype astral de Lucifer) qui veut se faire passer pour le Dieu unique. Pour ceux qui n’ont pas lu cette histoire, j’y explique que Lucifer n’est absolument pas un « méchant » et qu’il ne faut pas le confondre avec satan qui est sa « projection astrale* ». Par contre, Lucifer a effectivement sorti les âmes de toute servitude aux “Lois de l’Amour” pour leur faire expérimenter « le libre-arbitre », la Liberté absolue, quelles qu’en soient les conséquences pour soi-même, pour les autres et pour son environnement. Les âmes en avaient marre des Lois de l’Amour et maintenant elles se sont perdues dans la matière car elles ont perdues la mémoire de qui elles sont.

L’expérience Humaine nous prouve qu’il n’y a pas de Liberté en dehors des Lois de la Vie, car dès que notre attache principale n’est plus nous-même, alors nous devenons dépendant et enclenchons un effet domino qui pervertit tout !

 

2 > Tu n'auras pas d'autres Dieux!

Au moins cette traduction est intéressante, car elle sous-entend qu’il y a d’autres petits dieux ! Sinon il n’obligerait pas les hommes à n’avoir que lui comme Dieu ! C’est logique quand même !

Les humains ont affaire à des “êtres” qui s’occupent de l’intendance. C’est une énorme machine qui demande beaucoup de personnel. Certains d’entre eux aiment se faire passer pour LE Dieu unique. Encore une fois, nous sommes tous des sous-Dieux qui créons dans une certaine mesure notre propre réalité! Si les corps humains ont bien été co-créés par des dieux, cela ne veut pas dire que ces dieux dirigent et contrôlent tout ce qui nous arrive. Chaque être influence la création mais ce n’est jamais qu’une étape dans le processus !

 

3 > Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.

C’est le seul Commandement qui me parle. Mais il me parle d’une autre manière que chez la plupart des gens ! Comme Osho, j’adore méditer, manger le plus sain possible, faire des exercices pour monter ma Conscience au plus haut et puis quand j’en ai vraiment envie, j’adore me Lâcher et faire ce que j’ai à faire pour redescendre dans ma nature d’être Humain. A ce moment là, je redescends sur « l’échelle des chakras* » ! Je prétends que la majorité des gens “en démarche spirituelle” ne pensent qu’à monter et n’osent pas descendre car ils ont peur d’aller voir leurs monstres intérieurs, et de regarder en face les facettes d’eux-mêmes qu’ils ne supportent pas. Il s’agit du “male entendu” le plus courant dans la voie spirituelle. « Malentendu » est encore un mot très parlant dont je traduirais le message par « Lorsque c’est un male qui entend, cela engendre des mal entendus ! Car les mâles ne savent pas écouter ! »

 

Une des multiples manières de parler des niveaux de Conscience c’est en utilisant « l’échelle des chakras » en les comparant à différents niveaux de Conscience. Comme les Grecs l’avait si bien compris, chaque niveau de Conscience à une autre définition de l’Amour ! Une personne peut passer par tous ces niveaux de Conscience dans la même journée, cependant, cette échelle peut aussi être utilisé pour voire à quel niveau de développement la personne se situe sur l’échelle de sa vie ! Par exemple, lorsqu’un être vient au monde, il doit d’abord rassurer et nourrir son 1er chakra de base. Survivre, donc se nourrir et se protéger. C’est la dimension de l’Amour « Storgé », l’affection et l’attachement familiale ! Une grande partie de l’Humanité est bloqué dans ce premier chakras, soit pour des question économique, soit car la culture patriarcale moderne n’a put lui donner assez de confiance en lui ! Ces « bloqués » recherchent des partenaires qui ressemblent à leurs parents pour essayer de recréer l’espace optimum familiale qu’ils n’ont pas eut.

 

Celui qui arrive à rassurer/nourrir leur 1er chakra « rassuré », peuvent commencer à développer leur 2eme chakra qui est la relation avec le monde extérieur et la découverte de l’Amour Eros ! Dans le cadre de l’élévation d’un enfant, il est essentiel d’attendre qu’il se sente assez en sécurité pour qu’il initie lui-même la relation avec le monde extérieur ! Le rapport avec le monde extérieur peut lui permettre de se positionner afin de préciser qui il est et ce qu’il veux « faire de sa vie ».

Cela lui permettra de passer à l’étape du 3eme chakra qui est le centre de la volonté, le contrôle sur ses priorités… Si on arrive à développer notre Soi profond, alors, on va commencer à s’aimer soi-même sans avoir besoin de la reconnaissance des autres ! C’est la dimension de l’amour Philia qui partage, autrement dit qui prend et donne.

Cela ouvrira la porte du 4eme chakra qui est celui du cœur, de l’Amour universel (l’amour Agapé qui n’attend rien en retour). On ne peut pas aimer les autres tant qu’on ne s’aime pas soi-même et qu’on n’est pas arrivé à un certain stade de compréhension de la vie ! Car le Cœur est aussi un organe qui réfléchit !

Le 5eme chakra, c’est la famille réunie. On veut communiquer au monde d’une manière ou d’une autre ce que nous découvrons ! En confrontant nos découvertes face aux mondes des endormis, nous comprenons encore mieux les coulisses de la vie ce qui nous amène à développer notre 6eme chakra qui est liè à la géométrie sacrée, à la dissection des coulisses de la vie !

Enfin le 7eme chakra, c’est un peu l’aboutissement du potentiel de l’homme afin de pouvoir le connecter au 8eme chakra qui est en fait le premier chakras de la gamme suivante. Ceci dit en passant, le concept des 7 chakra est un mensonge aux conséquence énorme. Cela enferme l’âme dans une gamme de Conscience. En effet, les dimensions sont structurées comme les gammes de musique. Une gamme de musique c’est do, ré, mi, fa, sol, la, si do. Ce mensonge est fait pour empêcher les gens d’ouvrir leur 8eme chakra qui est le 1er chakra de notre être Optimum.

 

“Les anciens aimaient les échelles pour essayer de symboliser les différents niveaux d’être et de Conscience en sachant que la santé c’est de monter et de descendre et de tenir ensemble les deux bouts de l’échelle, le haut et les bas, le plus charnel et le plus Spirituel. L’homme est lui-même souvent symbolisé par une échelle, et c’est là sa mission.

Tenir ensemble le plus Divin et le plus humain afin de réaliser “l’archétype de la synthèse.”

Catherine Bensaid & Jean-Yves Leloup – “Qui aime quand je t’aime? De l’amour qui souffre à l’amour qui s’offre”. Pocket Evolution.

 

4 > Tu ne commettras point d'assassinat ou tu ne tueras point.

La culture patriarcale a engendré des milliards d’assassinats, de viols et de guerres. Comment osent-ils ? Ceux qui ont le pouvoir politique et militaire sont prêts à se battre pour le garder ! Ils ne respectent les démocraties que lorsque les votes sont en leur faveur ! Pourtant, nous ne pourrons libérer ce monde que par la force, mais sur le plan physique, ils sont préparés à cela. Pourquoi croyez-vous que l’armée est déjà dans les rues en France ? Le Gouvernement Mondial a des armes en tous genres. Je peux vous dire qu'ils n'hésiteront pas à les utiliser contre nous, donc pas question de vous demander de les affronter sur ce terrain là. En fait, ils n'attendent que ça! Par contre, je vous propose de développer vos pouvoirs psychiques afin de les affronter sur le terrain des mondes invisibles. Oui, apprenons à arrêter les balles comme Néo dans le film "Matrix". Oui, apprenons à ouvrir les océans comme dans la Bible! Oui, apprenons à développer nos pouvoirs de visualisation, apprenons à voler… Et si vous croyez que ce n’est pas possible, vous vous trompez! Savez-vous que “scientifiquement parlant”, il n’existe absolument aucune raison pour que nous ne puissions traverser un mur vu que la matière est constituée essentiellement « d’espace » qui paraît « vide ». Si nous ne pouvons pas traverser un mur, c’est à cause de nos fausses croyances et de notre ignorance sur la nature réelle de la matière.

 

Quant à ceux qui sont tombés dans le piège des religions et du nouvel-âge de croire que “tout va s’arranger tout seul”, lisez au moins ceci. Acceptez qu'il existe un énorme paradoxe dans les milieux spirituels qui dit que d'un côté il ne faut pas avoir recours à la force et de l'autre, on attend que "Dieu, l'archange Michael et ses messagers" viennent nous sauver de la logique destructrice dans laquelle nous nous trouvons. N'attendons-nous pas qu'ils viennent nous sauver des forces tyranniques qui ont pris l'Humanité en otage? Et on espère bien qu’il vont le faire « de force » ! On serait déçus s’ils nous répondaient « on a demandé au gouvernement mondial de mieux vous traiter mais ils ne veulent pas ! » Non ?  Le message principal dont nous sommes les porteurs, c'est que les “petits” Dieux qui vont faire une partie de ce travail, c'est nous! Bien sûr, nous avons le support aérien et naval des armées de l’Alliance de l'air, de la mer, de la Terre, de l'eau et de l'éther, cependant il ne faut pas perdre de vue que nous, nous sommes le personnel au sol.

 

J’ai pris la traduction de Louis Segond pour jouer sur le terrain des catholiques mais qu’il soit clair que sa traduction est tout à fait arbitraire et subjective. Dans le cas de ce commandement et contrairement à la traduction classique "tu ne tueras point", la bonne traduction est celle d'André Chouraqui: "tu n'assassineras point". Il n'est pas écrit “lo taharog”, verbe utilisé en particulier quand Caïn tue Abel, en Ge. 4,8 mais “lo tirtza'h”. C'est une notion juridique plus complexe, qui permet de tuer par exemple en cas de légitime défense. Franchement, si un homme était en train d’égorger votre enfant et que la seule manière de l’arrêter était de lui mettre une balle dans la tête, laisseriez-vous votre enfant mourir au nom de ce commandement Divin?

Encore une fois, le Vatican est vraiment comique. Il ose dire “tu ne tueras point” alors que le Vatican a été mouillé jusqu’au cou dans la quasi-totalité des guerres et génocides de cette humanité. Mais pour finir, cela ne m’enrage même plus. Il faut visiblement bien qu’ils offrent ce genre de programme, vu que, malgré toutes les atrocités qu’ils ont directement ou indirectement créés, il y a encore des gens pour se dire catholique et avoir l’impression de suivre l’exemple d’Amour et de Paix de celui que l’on nomme Jésus!!! Si on prend l’image classique de Jésus, il marchait pied nus, il était pas marié, il vivait dehors, il avait plutôt un look de rasta que celui des gentils catholiques bien propres qui soutiennent ce système mortifère ! Les « passifs » qui laissent ce système tout détruire sont d’une violence inouïe. OUI, la passivité peut être très violente et agressive.

 

La plus grande des violences, c’est de laisser les enfants mourir de faim…

La plus grande des violences, c’est de se résigner face aux injustices que notre monde occidental fait subir aux plus démunis et aux plus manipulables.

 

Ainsi, les passifs sont en fait porteurs d’une violence inouïe ! S’ils ne supportent pas la moindre violence c’est car cela réveille en eux toute la violence qui a pour directes conséquences qu’un enfant meurt de faim toutes les 3 secondes.

 

 “J’insiste. Le Christ enseignera aux âmes la nouvelle philosophie de la Lumière, qui sera une philosophie de combat. Celle du nécessaire équilibre entre l’Amour et la Force. Les âmes devront choisir entre fuir leur responsabilité dans le monde ou se battre pour changer le cours des choses et voir triompher la Lumière. Choisir entre la voie d’une méditation solitaire centrée sur leur propre nombril – avec comme condition directe de voir triompher les âmes démoniaques qui elles, prendront les rênes de la société sans scrupules-, ou lutter pour voir triompher la Lumière en elles et autour d’elles, partout dans le monde.” Pâvana. (TO add titre livre)

 

5 > Tu ne commettras point d'adultère.

Il n’y a pas si longtemps, on obligeait les femmes et les hommes à être vierges avant le mariage. Ceci fut fait pour empêcher aux peuples d’apprendre à faire l’Amour. Suivre ce Commandement enlève quasi toute chance de vivre la dimension sacrée de la sexualité. Encore une fois, le commandement au sujet de l’adultère a été complètement transformé. L’idée de base, c’est de faire l’Amour qu’avec des êtres qui sont « mariés avec Dieu » (donc des êtres vierge de toutes domination d’une tierce personne), donc par définition qu’avec des êtres libres qui mettent la majorité de leur vie au service de la libération de l’Humanité. Donc, PAS DES GENS MARIES ou qui estiment qu’ils appartiennent à quelqu’un ! Encore une fois, ceux qui se prétendent chrétiens font exactement l’opposé des commandements Divins et du message de celui qu’on appelle Jésus Christ. Quand je parle de « libération » de l’Humanité, je fais référence à sa libération de l’astral ! Le mot «s’émanciper» serait plus juste dans le sens que tant que l’Humanité et ses âmes ne seront pas capables d’être un minimum autonomes, tant qu’elles ne respecteront pas le futur de leurs propres enfants, tant qu’elles ne prendront pas en compte ce qui se passe dans les mondes invisibles, elles auront BESOIN d’être accompagnées, encadrées et dirigées. L’astral peut être aussi vu comme un tuteur qui fait tenir l’Humanité debout tant qu’elle ne peut se tenir droite toute seule !

 

Je rajouterais un point que beaucoup auront du mal à croire. Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi on utilise l’expression « adultère »? La raison en est simple. La plus grande des “erreurs” c’est de se prendre pour un adulte. “Seuls ceux qui redeviendront des enfants seront prêts pour le royaume des cieux”, cela ne vous rappelle rien? Le concept d’adulte n’existe pas sur Terre car l’espèce humaine est à peine en train de sortir de sa crise d’adolescence. Depuis tout petit, on me dit que je ne serai jamais un adulte ! Et depuis tout petit, je leur réponds que je suis fier de ne jamais devenir adulte dans leur définition du terme. Car pour le système, un adulte, c’est un être qui se résigne. Un être qui se résigne à faire un boulot qu’il n’aime pas car “il faut bien manger et avoir un toit pour dormir”. Un être qui se résigne à ne pas vivre ses rêves car il faut bien “redescendre sur terre”. Un être qui se résigne à être esclave d’un système qui pousse l’humanité vers son auto destruction. Alors, excusez-moi, mais ceci n’est pas la définition d’un adulte dans mon monde, mais bien la définition d’un lâche qui renie ses propres rêves, ses propres valeurs pour de l’argent ou pour faire comme tout le monde. Un lâche qui par ses choix met en péril ses enfants qu’il prétend aimer. Et ceci n’est pas du jugement mais du discernement!

Juger cette personne serait de dire qu’elle ne devrait pas faire ses choix, qu’elle a tort de faire ses choix. Cette âme est ici pour expérimenter les souffrances inutiles que créent ce genre de choix et un jour décider de changer de logique et d’oser aimer. Voilà la vérité! Les hommes sont sur Terre pour apprendre LE Vrai Amour.

 

6 > Tu ne déroberas point.

Ah oui bien sûr, après avoir volé le peuple, les dictateurs voulaient être sûrs qu’on ne les vole pas à leur tour. Je peux vous dire que si j’avais le pouvoir de voler aux “riches” les ¾ de ce qu’ils ont afin de rééquilibrer les richesses de cette planète, je le ferais sans une seconde d’hésitation. Pas vous?

Comment peut-on demander à un être dont l’estomac crie famine de ne pas dérober une pomme… “Oh quel voleur, il pourrait quand même mourir de faim en silence et nous laisser vivre en paix!”

Le vol et la loi du plus fort sont indissociables de la politique du Vatican et des gouvernements occidentaux et ils OSENT dire “tu ne voleras point!” Lorsque les conquistadors envahissaient une région, ils avaient le droit de tout leur voler, si les indigènes n’adhéraient pas au Catholicisme, à la culture des WITIKA. Regardez bien Saint pierre de Rome. Toute cette richesse nécessaire à construire le Vatican à nécessité un nombre incalculable de morts et de souffrances !

 

Sans le pillage de l’Afrique et de l’Asie, les Occidentaux ne seraient pas aussi immensément riches matériellement. En quittant les colonies, on a mis au pouvoir des “graines de dictateur” sans foi, ni lois, qui ont continué à piller leur propre pays sous la surveillance des anciens colons. Quant à la France, elle est le seul pays qui n’a pas rendu ses colonies. Le concept de vol, c’est un peu comme le concept du terrorisme. Selon les points de vue, on est un voleur ou on est un héros!

 

7 > Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain etc.

Quant au fait de convoiter la femme de son voisin, j’affirme que la majorité des femmes mariées ne sont pas pleinement heureuse et épanouie ! Comme on le dit très bien dans le film “La Belle Verte” de Coline Serreau: “Le mariage, c’est trop souvent de la prostitution institutionnalisée”.

En tant qu’apôtre de la liberté, j’estime qu’il est de mon devoir d’aider les femmes et les hommes de cette planète à sortir de leur « prison mariage » s’ils le désirent…

Donc Vive l’adultère, et si j’arrive à sortir la femme de mon voisin de sa prison, j’en serai très fier, car après tout: c’est elle qui décide. Bien sûr, ceux qui n’ont pas assez la Foi diront le contraire! Pourtant, j’affirme que c’est bien le manque de Foi et de Confiance qui fait qu’on veut avoir l’autre pour toujours en l’enfermant dans un contrat! Lorsque les gens rencontrent l’amour, ils veulent l’emprisonner ! Pourtant, ceux qui osent se mettre en danger savent qu’ils peuvent avoir la Foi car ils croiseront toujours sur leur chemin des personnes qui vont les aimer et leur apprendre à chaque fois de nouvelles choses.

Il faut bien choisir ses partenaires car une partie d’eux va rentrer dans nos corps subtils ! C’est pour cela que tellement de personnes voulaient faire l’Amour avec Marie-Madeleine et celui qu’on nomme Jésus. Ils voulaient profiter de cette énergie, de cette Conscience si avancée et ils avaient bien raison !

 

8> Honore ton Père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays de l’Eternel.

Encore une fois, ceci est tout à fait dans la logique des intérêts de la « forme pensée satan », celui qui veut se faire passer pour le Dieu Unique. Pour vraiment évoluer, il FAUT faire passer sa famille de Lumière (c. à d. les personnes qui ont les mêmes genres de valeurs que toi) avant ta famille biologique. En Afrique, la vénération des ancêtres et cette sacralisation des personnes âgées est l’un des facteurs les plus ralentissant pour l’évolution des mentalités. L’une des causes principales de l’agonie de l’Afrique, ce sont les traditions, même si paradoxalement elles sont aussi l’un de leurs plus grands trésors. Il faut trouver un équilibre entre les connaissances des “personnes âgées” et les nouveaux modes de vie et les aspirations des jeunes générations. Le dictat des personnes âgées est une catastrophe au niveau de l’évolution! Du point de vue de la souffrance, c’est évidemment génial et très efficace! D’ailleurs, les mondes de la finance sont tenus par des gens très vieux !

 

9> Tu ne jugeras point!

Il est essentiel de faire la différence entre juger-jauger et juger-condamner. « Discerner » sous entend juger/jauger ! Le Vatican et le nouvel ordre mondial capitaliste extrémiste entretiennent cette confusion car ils ne veulent pas qu’on les juge. En effet, comme ils se jugent intérieurement assez durement comme cela, ils ne supportent pas qu’on les juge. Nos âmes sont sur Terre Gaïa pour, entre autres, expérimenter cette illusion de la dualité afin d’apprendre le discernement. Maintenant que vous connaissez la vraie signification du mot “spirituel”, on pourrait parler de la nécessité d’apprendre à discerner les logiques spirituelles des logiques Optimum à l’extérieur et à l’intérieur de nous.

Nous sommes donc bien là POUR apprendre à juger-jauger-discerner ! Beaucoup de choix, de dogmes, de croyances, de comportements sont en opposition totale par rapport aux Lois de l’Amour dans cette Humanité, j’espère pour vous que vous vous en rendez compte! Maintenant, toutes ces choses en opposition avec les Lois de l’Amour servent quand même la rivière du Guru (Gu=ombre. Ru=Lumière), le courant qui va de la Lumière à l’Ombre et de l’Ombre à la Lumière. Ainsi, absolument toute chose dans cette Humanité à sa place, à un sens, même si elle est injuste par rapport aux Lois de la Vie.

 

Le sens de ce monde injuste est de développer en nous la volonté de le rendre plus Juste. Par contre, rien, absolument RIEN n’est à condamner. Co = avec. Condamner = avec les damnés. Il n’y a absolument aucun être qui ne soit damné. Les gens se sentent très vite jugés dès qu’on leur donne notre avis notamment sur le fait qu’ils sont souvent des collaborateurs actifs ou passifs de ce système. Ils détestent cela et se réfugient directement derrière le fait qu’on ne peut pas juger, qu’on n’est pas élevé spirituellement car on est dans le jugement etc. Encore une fois, le Vatican a un grand sens de l’humour et cultive les paradoxes avec force vu qu’il passe son temps à juger condamner en disant des trucs style: “tu fais-ci, tu vas en enfer, tu fais-ça tu perdras ton âme etc.”. C’est celui qui le dit qui l’est! Et toc !

 

 

LA RESPIRATION CELLULAIRE, QUANTIQUE OU ATOMIQUE.

 


La respiration cellulaire quantique est de loin la plus grande de mes découvertes, une sorte d’étape dans l’aboutissement d’une vie passée à chercher quels étaient les plus grands secrets qui permettraient à rendre l’Humanité vraiment meilleure. Le principe est pourtant simple. 

Un jour ma petite voix m’a envoyé dormir dans le plus grand palace de New Delhi. Ce n’est pas dans mes habitudes, mais là je sentais que c’était vraiment l’une des étapes les plus importantes de mon voyage en Inde. Je croyais que c’était pour rencontrer quelqu’un, mais cela ne sait pas vraiment passé comme je l’imaginais. Avec mes dreadlocks qui pour la plupart paraissent comme un palmier sur la tête, j’arrivais pas vraiment à me faire des amis dans les grands salons de smokings et de robes bolywoodiennes. 

Durant la deuxième des nuits que j’ai passé là bas, je me suis vraiment sentis habité par quelque chose de très Conscient. C’est comme si les murs et les meubles étaient vivants. Bien que je dormais dans l’une des chambres les moins chères de l’hôtel, cet endroit à abrité des êtres comme Gandhi, Neru, Kennedy, John Lennon, et je pouvais vraiment ressentir l’intelligence du lieu. 

Durant la nuit j’ai fait une sorte de rêve éveillé tellement clair que je demande toujours si c’était un rêve. Il fut très simple. 

« Claude, veux-tu connaitre la clef des clefs, celle qui fait que les humains un jour voleront, arriveront à vraiment aimer et à devenir des Divinités incarnées ? Ce qui changera tout, c’est le fait d’aller puiser son énergie vitale là où elle est illimitée, là où chacun a plus de puissance qu’une centrale atomique : au cœur des cœurs de nos atomes, dans l’infiniment petit de notre être, car ce sont des portes qui nous connectent à la source de l’énergie illimitée. Car comprend bien que ce n’est pas l’atome qui recèle cette énergie, mais c’est cette connexion avec la source ! Et heureusement, on ne peut arriver qu’à se connecter à LA source qu’en étant vraiment en harmonie avec les Lois de l’Amour. Car il y’a des Lois Claude… Cherche les… Trouve les… Et partage sans peur avec le plus grand nombre… »

 


L’Alchimie Christique de la respiration cellulaire.


Cette respiration permet de tendre vers une meilleure connexion à notre “essence” dans le sens “carburant” et essence, dans le sens de “personnalité”! 
Ce “carburant énergétique”, il faut aller le chercher là où la majorité des personnes n’osent pas aller: à l’intérieur de nous, au fond de nos cellules. Dans nos atomes qui sont engourdis par nos peurs et nos tristesses... Pour cela, nous devons passer par nos marais émotionnels! En activant l’émotion, en se rappelant le plus possible les moments ou contextes dans lesquels ces blessures sont nées, on va provoquer une étincelle qui va faire démarrer l’activation de nos cellules. C’est pour ça que toucher nos plus grandes peurs et nos plus grandes blessures est vraiment l’essence du ciel (essentiel), car elles bloquent la descente de notre être de Lu- mière dans nos corps. Ces peurs et ces colères ont le droit d’être là, elles ont des choses à dire pour l’Harmonie de notre vie. 


“Seuls ceux qui oseront plonger dans leur propre enfer connaîtront la Lumière!” Nous ne vous proposons pas de choisir votre vie pour vous, nous vous proposons de vous montrer comment faire pratiquement pour que votre être de Lumière prenne vraiment sa place afin que vous puissiez trouver votre propre voie... Nous rajouterons que ce genre d’alchimie Christique, de réveil de son prophète intérieur est beaucoup plus difficile à faire dans un pays ou une région où l’on a grandi, où l’on a trop d’attaches. “Nul n’est prophète en son pays!”. Ce qui compte, c’est que vous soyez vraiment prêts à travailler sur vous! 
Pas de Liberté et donc d’Amour sans Autonomie!

Au contraire de tout mouvement sectaire ou religieux (les religieux étant des sectes qui ont réussies), je désire enseigner l’autonomie à tous les niveaux. En effet, l’autonomie est un facteur essentiel pour ceux qui veulent vraiment aimer. Car si on a besoin de l’autre, on ne peut pas vraiment considérer qu’on l’aime! Ceci n’est pas uniquement vrai au niveau énergétique, mais aussi au niveau affectif et matériel. Au niveau énergétique, nous vous proposons de vous apprendre à directement puiser l’énergie vitale à l’intérieur de vous-même, dans l’infiniment petit de notre être, là où, lorsqu’on brise un atome, on peut y puiser la force d’une bombe ou d’une centrale nucléaire.
Il s’agit de l’unique manière d’être autonome de toute énergie extérieure à nous-même. De plus, il n’y a que cette énergie qui soit vraiment remplie de l’identité de votre propre Lumière. L’un des problèmes lorsqu’on se nourrit d’énergies extérieures à nous-mêmes, c’est qu’elles contiennent d’autres identités, d’autres combinaisons de couleurs que celle de notre Esprit. 

 

L'un des mutiples avantages de cette respiration qui est une "aspiration/rayonnement", c'est que comme c'est vous qui rayonnez, vous n'êtes plus influencé par l'identitée énergetique de votre environement… 
Mais pour cela il FAUT n'avoir aucunes "attaches " à l'extérieur qui soient plus fortes que notre attache intérieure!


Cela influence aussi grandement votre vie dans les autres dimenssions. Imaginez que vous volez et que vous traversez des mers d’énergies. Certaines d’entres elles sont rouges, d’autres sont habitées de tendresse, d’autres des caractéristiques de la femme (ou de l’homme) de vos rêves (que nous appellerons énergie B12). Si vous êtes accros à l’une de ces choses, vous ne pourrez pas voyager librement. En effet, si vous traversez un océan qui contient de l’énergie à couleur B12, vous allez vous arrêter et n’arriverez donc pas à atteindre votre destination. Ainsi, si quelqu’un veut vous stopper, il lui suffira de vous envoyer de l’énergie B12.

Donc, si on veut tendre vers la plus grande Liberté possible, il faut travailler ses attaches ET savoir au mieux qui on est...
Et je préciserais qui on est vraiment!
Ce qui nous différencie des autres, ce qui nous rend spécial, c’est souvent ce que nous avons à apporter... Chacun de nous est une partie unique et irremplaçable du TOUT, ce que certains appellent Dieu. Nous nous différencions chacun des autres principalement par nos goûts, nos aspirations, nos spécialités et surtout par les valeurs que nous défendons et que nous incarnons. Si nous savons qui nous sommes, nous sommes capables de nous désintégrer derrière un mur et de nous reconstituer de l’autre côté. Ce mur peut être un voyage dans une autre dimension ou tout simplement la mort. Nous expérimentons tous et toutes ce genre de passage, notamment lorsque nous nous réveillons. Mais ce qui nous reste, c’est la mémoire. Donc, une fois passé le mur, il faut vite se rappeler qui nous sommes, d’où nous venons et ce que nous sommes venus faire ici. 

C’est aussi pour cela qu’il faut faire attention à ses possessions ! Les possédeurs sont souvent possédés via leurs possessions! Leur attention excessive vers leurs possessions les empêche d’aller voir ce qui ne va pas à l’intérieur. Jusqu’où acceptez- vous, au moins en théorie, le fait que, dans l’idéal, nous voudrions arriver à aimer, à élever nos enfants dans la vraie liberté, c. à d. hors des schémas religieux? Et ne venez pas nous dire qu’être religieux est un choix! Être libre cela veut dire “faire ses propres choix”, “penser par soi-même”, ne pas accepter un mode de vie ou des croyances dont on ne comprend pas les tenants et les aboutissants. Faire partie d’une religion est un non choix vu qu’on se met sous l’emprise d’une autorité extérieure à nous-mêmes. Bien sûr, certains se sentiront jugés en lisant ceci. Mais n’oublies jamais que si tu te sens jugé, c’est que quelque part tu te juges toi-même !

 


La respiration cellulaire atomique quantique


Je change tout le temps de nom pour cette respiration. Mais c’est vrai que respiration quantique est peut être plus juste car il s’agit d’aller cherche l’énergie et la Conscience, non seulement dans nos cellules mais aussi dans notre ADN et dans nos chakras.
L’idée c’est d’aspirer l’énergie de notre infiniment petit en utilisant l’inspiration comme un levier, comme une pompe ! Si on a de l’émotion qui monte, accepter là, laisse là s’exprimer, écouter ce qu’elle à vous dire. Au plus vous l’acceptez, au plus vite vous passerez les marais émotionnels pour arriver à une connexion de plus en plus précise avec votre être Divin intérieur. Et vous verrez que la quasi totalité du temps, ces émotions de colère ou de tristesse sont là car vous avez adopter les croyances, et modes de vie de la culture judéo chrétienne musulmane sado maso. Il y’a donc un véritable dialogue entre votre âme et votre ESPRIT QUI S’ENGAGE POUR LUI FAIRE COMPRENDRE LA JUSTESSE DES MODES DE VIE ET CROYANCES DES MONDES DIVINS.

A l’inspire vous envoyez toute votre attention vers l’intérieur, vous aspirez le monde autour de vous vers l’intérieur, et à l’expire vous projeter le monde Divin comme vous le rêvez autour de vous. Et au plus proche vous êtes des Lois et modes de vie de l’amour au plus votre projection sera réussie et précise! C’est de là que vient les expressions «je suis inspirer», à chacun a sa propre «aspiration» etc…
Si vous sentez des petites douleurs à certains endroits, cela peut provenir d’endroits dans votre corps où l’énergie ne passe pas bien. En général, lorsqu’on était petit et lors d’expériences comme celle d’une grande douleur, d’une grande peur ou d‘une grande tension, on a crispé certaines parties de son corps et cela rend difficile le passage de l’énergie. Lorsque l’énergie stagne, elle a tendance à pourrir, un peu comme c’est le cas avec l’eau. Vous pouvez masser ce point en respirant profondément.


Quand on inspire, on est inspiré! 

 

LA MEDITATION



Quel est le rapport entre la méditation et les dauphins?

John Lilly déclare que les dauphins méditent 90% de leur temps. En effet, si on fait un EEG (électroencéphalogramme, instrument permettant d’étudier les impulsions électriques émanant du cerveau) à un dauphin, on se rend compte qu’il émet des ondes d’une longueur d’onde similaire à celle d’un être expérimenté en pleine méditation. C’est cette même activité cérébrale que l’on retrouve chez toute personne lorsqu’elle rêve.
D’autre part, les humains qui se préparent en méditant à une rencontre avec les dauphins semblent avoir avec eux un meilleur contact que ceux qui sont enfermés dans leur tête.


“Et, lorsque des êtres humains parlent de méditation, se sentant en communion avec la nature, ressentant un certain calme intérieur, c’est parce qu’ils sont alors à l’écoute de l’intelligence du coeur. Cette intelligence possède un rayonnement qui est éminemment sensibilisé par des entités comme les dauphins. Il est reconnu que des êtres qui ont cette sensibilité, se lient non seulement d’amitié avec les dauphins, mais que les dauphins le sentent et les accompagnent dans leurs exercices.”
Robert Linssen,

Interview personnelle, Janvier 1996.
“Il me semble impossible de parler de la méditation sans parler du principe de ralentir. Ce concept est très important (…) Pourquoi ralentir pour la personne qui ne s’intéresse pas à la psychologie ou à la spiritualité? (...) Nous vivons dans un monde bombardé sans cesse par des idées, des images, des informations, et il est difficile pour nous de savoir qui nous sommes... La méditation est une manière de réduire le stress, de se relaxer, mais aussi, cela nous rend plus conscients de qui nous sommes et de comment arriver à atteindre nos objectifs. Pour en parler simplement, d’une manière pratique, la méditation pourrait être juste de s’observer respirer. Il y aura beaucoup de moments où nous serons distraits, et il suffira de revenir à notre respiration. Et chaque fois que nous nous reconcentrons, nous
expérimentons le fait de se recentrer sur soi-même, et le fait d’être relativement libre de toute distraction. (...) Quiconque pénètre dans ce calme commence à prendre du plaisir, en se posant des questions à son propre sujet, à propos de sa place dans le monde. Cela va l’amener à se poser les grandes questions fondamentales (à savoir qui sommes nous, d’où venons nous et où allons nous?). (...) À ce niveau, la méditation est un acte politique subversif qui permet de changer la planète. (...) Si nous ne sommes pas calmes et fonctionnons avec tous ces bruits intérieurs, nous serons dans un processus constant de réaction, copiant, survivant, plutôt que de nous engager profondément et créativement dans un travail de transformation.”
Ron Rabin, Psychothérapeute spécialisé dans les thérapies par les rêves,

Interview personnelle, Août 1995.
“La méditation véritable consiste essentiellement en une prise de conscience totale du fonctionnement de la pensée, de ses limites, de son rôle, de ses conditionnements, de son origine. L’être humain découvre alors que son esprit, tel qu’il le connaît et tel qu’il fonctionne, n’est que conditionnement, réactions mécaniques, mais complexes, de mémoires. En cette découverte réside l’éveil intérieur, révélateur de lucidité impersonnelle et d’insondable félicité.”
Robert Linssen. "La méditation véritable".

“Méditer, c’est se vider du connu. Le connu est l’action de la volonté et la volonté en actes est le prolongement du connu, de sorte que l’action de la volonté ne peut jamais vider l’esprit... Un esprit "vide" prend naissance lorsque la pensée devient consciente de ses actes. La méditation est l’innocence du présent; elle est toujours seule.”
Krisnamurti, "La révolution du silence".

“Le repos, trésor si précieux qu’on en faisait jadis le partage des dieux.”
La Fontaine.

“Entre un mental très concentré et un mental non-concentré, quelle est la différence? C’est la même qu’entre une lampe de poche et un laser. Avec la lampe de poche, on voit de la lumière, mais c’est de la lumière non-organisée, qui va dans toutes les directions. Le laser, c’est une lumière monochromatique qui va dans le même sens et, de ce fait-là, elle acquière des propriétés qu’elle n’aurait pas autrement. Si on avait dit, il y a un siècle, qu’avec de la lumière on pourrait faire un trou dans les coffres-forts, tout le monde aurait rigolé.
Or, aujourd’hui, avec le laser, c’est possible. Il en va de même pour la méditation.”
André van Lysebeth, Professeur de yoga,

Interview personnelle.
“General Motors, McDonnel Douglas ou IBM frappés d’ésotérisme? Ces compagnies paient à leurs salariés des formations à la méditation transcendantale pour leur apprendre à déstresser. Mais aussi en guise de médecine préventive, pour diminuer les risques de maladies cardiovasculaires. Pratiquée par 1 million de personnes aux États-Unis, largement répandue au Japon, remboursée par la Sécurité Sociale en Grande-Bretagne (…), cette méthode de relaxation (…) permettrait en quinze minutes quotidiennes d’atteindre une détente profonde bénéfique pour le moral et, à en croire des études scientifiques, pour la
santé. La méthode a des effets positifs sur le stress et donc, sur l’hypertension, sur l’anxiété chronique et sur les addictions, comme l’alcool, le tabac, les médicaments ou les drogues (…).”
Magazine l’Expansion, 8 Janvier 1998, N° 564.


En 1880, les moines chrétiens du mont Athos, en Grèce, pratiquaient la méditation et l’hypnose. Durant l’Inquisition, ceux qui pratiquaient "la méditation véritable" étaient considérés comme hérétiques et brûlés vifs. S’ils reconnaissaient qu’ils avaient fait un pacte avec le Diable, leurs juges étaient plus cléments. Ils leur tranchaient la gorge ou leur coupaient la tête. Aujourd’hui, la pression sociale, le jugement des "autres", a remplacé l’Inquisition. La "méditation" a souvent acquis une connotation douteuse, éloignée de sa réelle nature. Les individus qui respectent les normes en vigueur ne méditent pas, du moins, pas consciemment et profondément comme nous allons le voir. Ils posent souvent un regard amusé sur "cette chose étrange venue d’ailleurs". Certains traitent ceux qui pratiquent la méditation de doux rêveurs, d’autres les voient comme des "gourous potentiellement dangereux".

“Mais qu’est-ce que la méditation? N’est-ce pas quelque chose qui aurait à voir avec les sectes ou les religions?”
Tel était mon point de vue, il y a à peine quelques années. Non seulement la méditation (comme décrite dans ces pages) ne fait pas partie du programme des sectes et des religions, mais au contraire, il s’agit d’un outil qu’elles ont toujours combattu.
La méditation est l’un des outils les plus subversifs qui existent. Les membres des milieux à vocation alternative feraient bien de s’en rendre compte.
Je n’ai pas la prétention de vous donner la technique parfaite de méditation. Elle n’existe pas car nous sommes tous différents.

Ce qui compte, c’est que vous trouviez votre technique, par vous-même. À cette fin, je voudrais vous expliquer les effets que produisent "la méditation classique" et "la méditation approfondie". Une fois ces informations intégrées, vous serez libre de méditer ou pas, et si vous vous lancez dans cette aventure fantastique, vous serez capable de choisir, voire de créer votre propre système de méditation.

Si je me limitais à vous donner une technique sans vous en expliquer les tenants et les aboutissants, je vous demanderais de suivre un dogme. Bien au contraire, ce que je vous propose, c’est la liberté. La liberté de pouvoir choisir. Mais pour cela, il faut d’abord apprendre. Sinon, vous n’êtes que libre de choisir entre ce que vous connaissez et ce que vous connaissez, ce qui n’est absolument pas la liberté. Je vous rappelle cette phrase de Bob Marley: “Emancipate yourself
from mental slavery, no one than yourself can free up your mind.”,
“Émancipez-vous de l’esclavage de la pensée. Personne d’autre que vous ne peut libérer votre esprit.”

Je trouve qu’il est fondamental d’intégrer et de garder à l’esprit ce qui suit. Bien sûr, afin de vraiment comprendre, un minimum de pratique est nécessaire, afin de "vivre" ce que je dis. Et vous ne pourrez découvrir de quoi je parle qu’en essayant avec une certaine persévérance.
Mais une fois que vous aurez vraiment ressenti ce qu’est la méditation. Une fois qu’elle vous aura permis d’approfondir votre connaissance intérieure, vous serez libre de la pratiquer régulièrement ou pas. À cette fin, n’hésitez pas à aller relire la théorie sur la manière dont notre activité énergétique cérébrale nous donne accès à des mémoires plus ou moins profondes.


Ce que j’appelle la "méditation classique", c’est entre autres le fait de se concentrer sur un de ses sens, afin de reposer la partie logique de son cerveau. Nous fonctionnons alors avec notre instinct, avec les conséquences que nous connaissons. Nous méditons tous de cette manière, tous les jours, sans le savoir, et nombreuses sont les personnes (surtout celles vivant dans la nature) qui n’ont pas besoin de "méditations formelles", car elles sont assez équilibrées. Certains relaxent leur mental en jouant de la musique, en peignant, en sculptant, ou encore en jardinant. D’autres le font en faisant l’amour, en pratiquant un sport, ou en regardant un tableau.

Nous avons chacun nos petits trucs. Si on ne relâchait pas notre mental de temps en temps, on “deviendrait fou”. J’utilise les guillemets, car c’est un peu ce qui est en train d’arriver à la plupart des habitants de notre planète. Ils ne relâchent pas assez leur mental et tout devient de plus en plus fou. Quand on repose la partie mentale de son cerveau, elle se relaxe comme un muscle pour fonctionner mieux ensuite. Mais attention, il ne suffit pas de pratiquer l’une des activités énoncées ci-dessus pour calmer son organe mental. Il faut le faire avec concentration. 

Beaucoup de personnes pensent en faisant l’amour, en peignant ou en jardinant. Cela n’est bien sûr pas mauvais en soi, si on s’en sert pour se vider de pensées obsédantes et qu’ensuite, on relaxe son mental comme expliqué ci-dessous. Ceux qui ne pratiquent pas une activité relaxante pour le mental ont besoin de beaucoup plus dormir. De cette manière, ils relaxent leur organe mental et se connectent à l’énergie en dormant. Le fait "d’être dans la lune" est une attitude méditative mal connue et peu respectée.
Depuis ma plus tendre enfance, chaque fois que je suis "dans la lune", mes semblables se sentent obligés de me sortir de cet état fantastique. Ils me disent: “Hé, ho, réveille-toi, tu es dans la lune!”. Ce phénomène est une espèce de système de sécurité qui se met en route automatiquement lorsque nous avons besoin de calmer notre organe mental. Nous sommes alors soudainement attirés par un point précis, qui nous attire et nous hypnotise. La sensation est très agréable, et gare à celui qui me coupe de cet état. J’ai toujours des difficultés à ne pas lui en vouloir. Afin que cela n’arrive plus, j’explique à cette personne tout ce que je viens de dire. Je revendique le droit d’être dans la lune. Et ce, autant pour les enfants que pour les adultes.

Il en est de même lorsque l’on pense.
Nous n’avons effectivement pas l’habitude de dire: “Attends, ne m’interromps pas, j’étais en train de penser...”. Pourtant, c’est un réflexe qu’il faudrait avoir, comme d’ailleurs, celui d’apprendre à voir si quelqu’un est en train de penser. S’aménager des moments pour penser est fondamental si on ne veut pas penser sans cesse et, de ce fait, ne pas profiter pleinement de ce que l’on est en train de faire dans le moment présent. Pour arriver à cela, aménageons-nous des moments pour penser... Allons au bout de chaque pensée afin qu’elle ne vienne plus nous
encombrer. Selon le dictionnaire, l’une des définitions de "méditer" est "approfondir".
Approfondir chaque pensée pour qu’elle ne vienne plus "tourner" dans notre tête.
Il est important ici de préciser que le but de cette démarche n’est pas d’arrêter de penser. La pensée est un outil fantastique qui nous permet d’accéder à l’état "d’être humain". Le but est de penser un peu moins, afin de penser beaucoup plus juste.

D’ailleurs, "méditer" vient du latin "meditari", qui signifie entre autres "se préparer à quelque chose". Se préparer à vivre le moment présent. Se préparer à penser. La méditation classique est aujourd’hui enseignée dans des universités comme Harvard, dans des sections aussi diverses que le droit ou le business.


Quant à la méditation approfondie, elle est beaucoup moins répandue. C’est tout à fait normal, vu la logique de notre monde actuel. Bien que la méditation classique nous apprenne à mieux "voir" et "sentir" le monde tel qu’il est, c’est dans la méditation approfondie ou "méditation véritable" que réside l’aspect le plus subversif de toute la démarche. Je dis "subversif" car il s’agit de l’une des clefs qui nous libérera de notre esclavage mental, dont nous n’avons souvent pas conscience. "Subversif" veut dire "susceptible de déstabiliser les institutions,
l’ordre établi". Comprendre le fonctionnement de notre corps et de notre esprit est l'un des buts de ce que certains appellent la méditation véritable, qui est en quelque sorte l’étape qui suit "la méditation classique". Certains ne seront pas d’accord avec moi.

Ils diront que la méditation est tout le contraire, qu’elle sert à se vider l’esprit. C’est en partie vrai. Mais il ne s’agit que d’une étape intermédiaire entre "l’approfondissement de nos pensées" et "l’auto-apprentissage de notre propre fonctionnement." Je maintiens que le but de la méditation véritable (comme le décrit si bien Robert Linssen dans son livre La méditation véritable, que je vous conseille fortement) est de saisir l’essence même de notre être.

Apprendre à se voir penser n’est qu’une première étape.
Nous pouvons ensuite comprendre de l’intérieur comment apparaissent et disparaissent nos émotions, comment nous nous conditionnons. Cela nous permet aussi d’approfondir notre connaissance sur la manière dont nous sommes interconnecté avec toutes choses.
On apprend ainsi à mieux se connaître, ce qui amène inévitablement à une profonde remise en question. C’est peut-être précisément à cause de ce dernier point que beaucoup de personnes se limitent à la méditation classique. C’est fou toutes les excuses que l’ego s’inventepour ne pas se remettre en question. C’est tout seul que j’ai fait mes premiers pas dans "l’art de me voir fonctionner de l’intérieur". Je n’avais pratiquement rien lu ou entendu sur le sujet. J’étais juste arrivé à un moment de mon existence où j’en avais assez de penser. Par la suite, je me suis enrichi des points de vue des autres, mais sans jamais les accepter tels quels. Je leur faisais subir une remise en question profonde et méticuleuse. Pour cela, je les testais dans mon laboratoire intérieur. Je continue à faire de même aujourd’hui car, à ce petit jeu-là, plus on découvre, plus on se rend compte que l’on a de choses à découvrir. Cela peut paraître décourageant, mais c’est tout le contraire. Au début du chemin de la découverte de soi, il y a beaucoup de questions et peu de réponses. Lorsque l’on apprend, lorsqu’on gravit les échelons de la connaissance, c’est tout le contraire. Il y a de plus en plus de réponses et de moins en moins de questions. C’est pour cela que je trouve qu’il ne faut pas s’attacher et devenir dépendant d’une technique quelconque. Personnellement, j’essaye un maximum de choses. Tout ce que je ne connais pas m’attire.

Par exemple, j’adore le yoga ou la méditation. Ces deux "arts" m’ont fait vivre de réels moments d’extase. Pourtant, je ne les pratique presque plus car je ne cesse de découvrir d’autres moyens, d’autres modes de vie et d’autres techniques mentales. Je me sens de plus en plus libre et ivre de bonheur. Un bonheur intérieur que rien ni personne ne peut m’enlever. Il faut vraiment être très vigilant afin de ne pas quitter une prison mentale pour une autre. Je vous invite à faire de même. Peu de choses sont aussi enivrantes que le voyage intérieur.

Néanmoins, voici comment je pratique la méditation.
Paradoxe, paradoxe, quand tu me tiens ! 
Je m’isole dans un coin tranquille. J’évite les endroits dans lesquels je dors ou je travaille. Un espace rempli d’une énergie apaisante et neutre est idéal. J’évite au maximum la proximité de tout matériel électrique. Si je dois mettre des vêtements, je les choisis les plus larges et confortables possibles.
Je m’installe dans une position dans laquelle je peux être détendu. Il est important d’avoir la colonne vertébrale la plus droite possible. Souvent, je commence à m’installer en position de lotus. Mais plus ou moins rapidement, dès que j’en ai assez, je me couche sur le dos, ou je prends une autre position qui me plaît. Ce qui compte, c’est que chacun trouve sa position idéale afin d’être le plus décontracté possible. Je me concentre ensuite sur ma respiration.
Je suis littéralement le cheminement de mon souffle à l’intérieur de mon corps. À la fin de chaque inspiration et de chaque expiration, je décontracte mon corps de bas en haut.
Cependant, je n’arrive pas longtemps à rester concentré. Des pensées non-résolues viennent troubler ma concentration, sans parfois même que je m’en rende compte. Ma technique est d’aller au bout de chaque pensée. Par exemple, je déciderai une fois pour toutes de ce que je vais dire à ma petite amie lorsque je la reverrai. Je peux même m’aider d’un papier afin que cela ne puisse quitter ma mémoire. 
Ensuite, je me reconcentre sur le cheminement de ma respiration. Dans le yoga, on pratique une respiration "profonde". L’inspiration commence dans le bas du ventre, ensuite, l’air remplit la cage thoracique pour terminer dans les poumons. À chaque expiration, je vide l’air en commençant aussi par le bas, comme dans l’inspiration. J’expire ensuite l’air de mon ventre, et finalement, de mes poumons.Je réalise que c’est quand mes poumons sont pleins que je "mange mon air".
Pour plus d’informations concernant la respiration, lisez Pranayama d’André van Lysebeth.
Mais bien vite, une autre pensée va se présenter. Par exemple, une idée à mettre dans le livre que vous avez entre les mains. Je l’inscris afin qu’elle ne vienne plus me troubler, et ensuite, je la laisse partir tel un petit nuage blanc que je visualise.
En persévérant dans cette voie, de moins en moins de pensées obsédantes se présenteront à moi. Si certaines reviennent, j’expliquerai gentiment à mon ego que j’y ai déjà réfléchi, et que je peux la laisser partir. Si cela ne suffit pas, je me requestionne à son sujet. Je me demande
pourquoi cette pensée ressurgit. Mais surtout, j’évite de la repousser avec force. Cela ne sert à rien. Si je rejette une pensée ou une émotion avec une force X, elle me reviendra tel un boomerang avec une force X+1. Par "X+1", je veux dire que cette pensée ou cette émotion me reviendra toujours d’une manière plus intense que la fois précédente.
En agissant de la sorte, la quantité des pensées non-résolues qui font la file afin d’être "traitées" diminue rapidement.

Avez-vous déjà remarqué que la majorité des pensées qui nous encombrent toute la journée sont presque toujours les mêmes? Bien sûr, d’autres pensées se présentent devant l’écran de ma conscience. Mais je découvre alors avec plaisir que ce sont d’autres pensées. Je peux alors penser à autre chose. Me poser de nouvelles questions. J’explore ainsi de nouveaux domaines et j’accélère mon évolution. Petit à petit, le temps entre deux pensées s’agrandit.
À chaque expiration, je peux me décontracter de plus en plus, et bien souvent, découvrir des tensions dans mon corps que je n’avais jamais senties auparavant. Relâcher ces tensions me permet de récupérer de l’énergie.
En plus des bienfaits énergétiques et reposants de la méditation relaxation, vous expérimenterez que, soudainement, l’essentiel de votre vie peut apparaître sous vos yeux. Peut-être allez-vous découvrir que vous devez changer de métier, ou que vous n’êtes pas un aussi bon père que vous le pensez. Peut-être aussi réaliserez-vous que vous vous plaignez pour rien, car votre vie est géniale, et que vous êtes entouré de gens qui vous aiment
et que vous aimez. C’est dans l’espace entre deux pensées que vous pénétrerez dans le royaume de la méditation véritable. Vous serez tellement présent et connecté à votre instinct, que vous sentirez à quel point vos émotions influencent votre vision de la réalité. Petit à petit, vous mettrez en évidence des patterns comportementaux dont vous étiez la victime inconsciente. Et un beau jour, vous trouverez les sources de ce pattern.

Au début, cela prendra peut-être un peu de temps. Mais une fois que vous aurez compris, ou plutôt, senti certains mécanismes de base, vos découvertes s’enchaîneront.
Vous aussi, vous rentrerez dans de nouveaux domaines de connaissance, dans de nouvelles dimensions, dans lesquels vous rencontrerez de moins en moins de questions et de plus en plus de réponses. La méditation quotidienne diminue considérablement vos chances de tomber malade ou de faire des maladies nerveuses. Elle favorise l’étude, diminue la quantité de sommeil nécessaire, ainsi que vos besoins alimentaires.
Méditer avant de se coucher procure un sommeil beaucoup plus réparateur. Je rajouterai encore un mot au sujet de la position.

Je vous ai dis qu’il n’était pas forcé de prendre la position du lotus. C’est vrai. Néanmoins, il s’agit d’une position très efficace, pour peu que l’on arrive à la prendre d’une manière détendue. Elle permet en effet au souffle et à l’énergie de nous pénétrer d’une manière optimale.

La majorité de ce qui va suivre a déjà été traitée précédemment.
J’y rajouterai cependant quelques détails qui ont toute leur importance.
Ce n’est qu’entre deux pensées que l’on est présent.
Lorsque nous vivons réellement le moment présent, ne fût-ce qu’une seconde, lorsque nous prenons conscience de l’instant, deux phénomènes importants se produisent.

1. Nous captons l’énergie vitale d’une manière optimale.
Nous produisons alors plus d’ondes lentes que dans un état de veille et d’activité.
Si on branche un EEG sur une personne en train de méditer, nous découvrirons beaucoup plus d’ondes Thêta et Delta. Les ondes Delta sont encore plus lentes que les Thêta. Ces dernières aident le corps à s’auto-guérir. Nous produisons beaucoup d’ondes Delta et Thêta lorsque nous dormons. Mais, contrairement à ce que vous aurez peut-être conclu dans les chapitres précédents, je vous précise ici que l’état méditatif déclenche une activité "électrique" cérébrale intense. Notre cerveau travaille sur toutes les longueurs d’onde à la fois, d’une manière plus intense. Nous avons en fait notre organe mental et notre instinct qui sont plus efficaces. Je n’ai pas insisté sur ce point auparavant, afin de ne pas vous embrouiller.
Il en résulte un état d’extase relatif, et nous réalisons que nous ne faisons qu’un avec le monde extérieur. Nous sommes aussi plus apte à capter l’énergie des autres, à sentir leur émotion via le canal de l’énergie.

2. Nous sommes dans un état où nous pouvons plus facilement nous reprogrammer. 
L’état méditatif est excellent pour prendre de nouvelles résolutions dans la vie, pour assimiler de nouvelles matières, ou pour se reconditionner. Par exemple, certaines personnes font de la méditation relaxation en écoutant des K 7 pour apprendre une autre langue.
Prier, pour certains, peut être un moyen de rentrer dans ce même état. Cela dépend de la manière dont on prie. L’enseignement de la plupart des religions ou de certaines sectes est à l’opposé de tout ce que nous venons d’apprendre. Ils font répéter à leurs adeptes des paroles, des prières afin de les empêcher de faire le vide. Cela met leurs disciples sous une espèce d’hypnose. Cet état peut être agréable, voire même enrichissant dans certaines circonstances. Cela dépend de la matière avec laquelle on se conditionne. Par "matière", je veux dire les idées, les concepts que l’on tente d’imprimer en soi. J’utilise parfois moi-même cette technique. Je me répète inlassablement la même chose, et je finis par m’en convaincre. Comme nos pensées créent le monde, j’influence ainsi ma réalité. Mais dans ce cas là, c’est moi qui décide de ce que je veux me mettre en tête. Et je ne laisserai jamais personne le faire à ma place.

Beaucoup de soi-disant "maîtres" utilisent cette technique pour que leurs "fidèles" s’accrochent et deviennent dépendants d’eux. La méditation permet de réaliser à quel point nous sommes la plupart du temps enfermé dans nos pensées. Une des grandes carences de notre éducation "civilisée" est qu’on ne nous a pas appris à nous aménager des moments pour penser. Nous pensons donc au volant de notre voiture, en faisant l’amour, en mangeant. Nous ne faisons ainsi l’amour qu’à moitié, pendant que de l’autre moitié, nous pensons. Les religions nous ont encore bien eus. De cette manière, nous pensons rarement à 100%.


“Quand tu manges, mange. Quand tu fais l’amour, fais l’amour. Quand tu penses, pense.”
Wim Wenders. "So far away… So close." Film.


Mais alors, pourquoi la méditation est-elle donc quasi inexistante dans notre culture moderne?
Pourtant, c’est fondamental. Nos pensées dirigent nos actes et créent le monde dans lequel nous vivons. Pourquoi n’y a-t-il pas dans notre culture un quelconque moyen de réguler nos pensées? Bien sûr, il y a les médicaments. Mais ils n’arrangent rien.

Bien au contraire. J’aime beaucoup l’histoire du garagiste qui nous en dit long sur le sujet. Imaginez que vous emmeniez votre voiture au garage. La lumière rouge qui indique la surchauffe clignote tout le temps. Le garagiste enlève alors l’ampoule rouge et vous dit que tout va bien.C’est comme cela que la plupart des médecins règlent les problèmes d’angoisse et les maladies de leurs patients. Bien sûr, vous me direz que dans certaines exceptions… Mais ces cas se comptent aujourd’hui par dizaine de millions. Ce ne sont plus des exceptions. C’est devenu la règle. Je me suis déjà éloigné de trois personnes très chères tant je ne supportais plus de les voir prendre leur anti-anxiogène ou autre P… Je n’arrivais plus à les fréquenter sans leur faire la morale. Alors j’ai préféré ne plus les voir afin de respecter leur choix de faire confiance à leur médecin. Je n’ai même pas le droit de citer le nom de ces médicaments. Et vive la liberté d’expression!!! Ces amis se portent en apparence assez bien, mais ils n’évoluent pratiquement plus. Un jour, je me baladais la nuit dans un bois avec une amie qui fait partie de ces personnes. Elle m’a raconté que si quelqu’un surgissait d’un buisson un couteau à la main, elle ne pourrait physiquement pas ressentir de la peur. Vous vous rendez compte de l’impact sur le développement psychologique!

Ce n’est pas à moi de juger les médecins qui se rendent complices de telle pratique. L’immense majorité des médecins sont des personnes qui désirent vraiment aider leur prochain. La vocation de docteur est l’une des plus nobles au monde. Eux aussi sont les victimes de cette volonté d’obscurantisme. Et puis, leurs patients sont aussi responsables qu’eux d’accepter cet état de choses.

Moi, je vous dis que chaque peur, chaque angoisse, chaque maladie est là pour nous montrer quelque chose. Fermer les yeux n’arrangera rien.
La méditation est un outil fascinant de connaissance intérieure. Elle peut nous éviter la plupart des maladies physiques et psychologiques. Et puis, cela arrangerait les déficits de la Sécurité Sociale. Bien sûr, les firmes de l’industrie pharmaceutique ne seraient plus aussi riches. Je pense que ce n’est pas par "oubli" que cette matière ne se trouve pas dans les livres scolaires. Il s’agit en partie des restes de l’influence des religions. Peut-être que les loges secrètes sont aussi responsables de cette volonté d’obscurantisme. Je ne sais pas.
À vous de voir. Mais que cet état des choses ait été planifié ou non ne change pas l’état actuel des choses. Notre culture n’aime pas les remises en question. On veut nous faire croire qu’on nous apprend à penser dans les écoles et dans les universités, mais ce sont ces tonnes de matières, bien souvent inutiles, qui nous cachent l’essentiel. Notre culture ne veut pas que nous pensions, et encore moins que nous remettions le système en question. Notre intelligence "moderne" veut que nous consommions, que nous produisions (dans la compétition), et que nous fermions notre gueule. Maintenant, à vous de choisir…
Et si vous ne voulez pas remettre la pensée unique en question, c’est votre droit…
Mais à partir d’aujourd’hui, vous savez… Vous avez maintenant le choix. Choisissez ce que vous voulez… mais choisissez consciemment.

Pour terminer ce chapitre, encore un extrait du livre "Le Secret Défense" d’Edward Mielnik. J’espère de tout mon coeur que vous comprendrez que maintenant, c’est à vous de jouer. Que chacun d’entre vous peut dès cet instant penser par lui-même.


“Ce n’est ni dans les doctrines savantes, ni dans les livres de médecine, ni dans la méditation qui abasourdit le corps et l’esprit, que nous apprendrons à nous connaître nous-mêmes. L’outil principal de la connaissance est l’observation et le calme qui en résulte – le silence du corps et de l’esprit. Simplement en inspirant plusieurs fois de suite, profondément, on arrive à calmer son corps, à arrêter ses pensées dans le cerveau et à neutraliser son chahut. Quand on observe, on ne s’identifie pas à son propre corps, à ses points de vue arrêtés et à ses habitudes.”

 
 

À quoi sert LA Clef du Miroir dans le quotidien ?

Comprendre la place, la logique et le rôle de chaque chose et donc prendre Conscience des coulisses de la vie afin de tendre vers la plus grande autonomie possible. Ceci est le but ultime de chaque âme, contrairement à ce que notre culture nous fait croire. Il ne peut y avoir de vraie foi qu’avec la compréhension et l’expérience, sinon on reste dans une foi aveugle !

Apprendre comment élever les enfants de manière Optimum pour eux et pour l’Humanité.

Discerner (en comprenant pourquoi) La Clef nous propose des modes de vie propices à une meilleure vie ensemble, à des relations hommes/femmes plus justes et enrichissantes ainsi qu’à des modes de sexualité plus consciente pour remplacer notre sexualité sous développée.

Discerner quel est l’état d’Esprit de nos arguments lors d’un choix important !

Discerner si tu as affaire à une âme morte, une âme en chemin ou une âme qui veut vraiment se libérer !

 

À quoi sert LA Clef du Miroir pour les “pratiquants” de la communication avec les mondes dits “invisibles” (Chamanisme) ?

Discerner ce qui en soit est immortel (en harmonie avec la culture Optimum) et ce qui ne l’est pas afin de préciser qui on est vraiment !

Décupler ses pouvoirs de “magie” (l’âme qui agit) en se faisant des alliés dans les mondes subtils (inaudibles et invisibles pour la plupart). La Clef devient un étendard pour rassembler et coopérer ! N’oublie pas, on a surtout besoin d’alliés dans l’invisible, déconne pas ! Le tout est de bien préciser l’Etat d’Esprit des êtres et des forces auxquels tu veux t’allier. J’espère que ça te semble logique ! C’est un peu comme si tu te mettais sur le marché du travail. Les forces qui sont en harmonie avec La Clef ne s’intéresseront à toi pleinement que si tu as fait le choix de La Clef ! Logique ! C’est à toi de leur envoyer un signal et d’insister ! Par contre, les autres forces comme “l’Etat d’Esprit patriarcal” vont faire du prosélytisme en faisant tout pour t’attirer de leur côté ! Et leurs armes principales, c’est d’envahir “énergétiquement” les êtres, les choses et les endroits auxquels on est attaché. D’où l’importance de se constituer une vie où notre attache principale reste notre raisonnement logique, c’est notre fil d’Ariane, notre raisonnement qui va guider petit à petit la reconstruction de notre temple intérieur. Chaque brique de ce temple est une connaissance à laquelle tu désires adhérer car TU l’as choisi ! Chaque jour, remets en question les pierres de base de ton temple, n’hésite pas à les changer souvent si nécessaire afin d’aller vers plus de Liberté et d’efficacité ! L’évolution doit devenir ta priorité ! Evoluer constamment, c’est ça être en vie !

Discerner quel est l’état d’Esprit de nos pensées afin que notre gardien intérieur puisse les valider ou les laisser passer ! N’oublie jamais que l’immense majorité de nos pensées sont automatiques et ne viennent pas de nous. Nous confondons les pensées que nous captons de l’inconscient collectif et des êtres physiquement proches de nous, avec nos pensées propres qui sont rares. Ne tombe pas dans le piège spirituel (Spirit qui tue elle) de dénigrer la pensée car le “elle”, c’est justement l’épée qui tranche, donc qui choisit en Conscience. Et pour choisir en Conscience, il faut peser le pour et le contre. L’épée Excalibur est un symbole féminin. En latin, on l’appelle “Kali Burnus”, Kali qui brûle, le côté destructeur du féminin, bien que je préfère le terme “recycleur”.

Utiliser le “sésame ouvre-toi” lors des cérémonies chamaniques pour traverser la frontière qui mène aux mondes Divins/Conscience Optimum… Et donc à ce que nous sommes vraiment : une partie unique et irremplaçable du Divin. En passant, on apprend le chemin pour pouvoir, si on le veut, sortir de la roue des réincarnations automatiques. Pour cela il faut passer par un vide, comme celui qui doit séparer la matière de l’anti matière ! Passer par ce vide, c’est passer par le filtre de la mort qui enlève de toi tout ce qui n’est pas Conscience Optimum/Divine. Traverser l’enfer, c’est l’âme qui doit affronter la prise de Conscience de toutes les parties d’elle-même qu’elle ne veut pas voir. C’est très dur pour une âme, voire inacceptable, lorsqu’elle prend Conscience de toutes les conséquences destructrices qu’a entrainé son attachement à ce système patriarcal! Mais si on fait cette étape de manière efficace, on peut se reconstruire sur des bases saines.

Développer ses pouvoirs Divins c-à-d. apprendre à créer ce qu’on veut créer en y travaillant autant dans le visible que dans l’invisible. Pour plus d’efficacité, replacer son âme dans le contexte de son histoire en se réconciliant avec sa famille Divine avec laquelle on a voulu couper les ponts.

Discerner si tu as affaire à des êtres invisibles dans l’Etat d’Esprit “Divin” (Optimum) ou pas.

Avoir une monnaie d’échange grâce à la révélation de La Clef. Dans les mondes invisibles, la chose la plus précieuse, ce sont les connaissances. Si tu prétends pouvoir leur expliquer ce qu’ils font là, d’où ils viennent et où ils pourraient aller, de nombreux êtres vont s’intéresser à toi! Et là, il va vraiment y avoir communication et échange !

 

LES SECRETS DE L'ALIMENTATION

 

 

Introduction n°1

  •  La relation entre Nourriture et Emotion.

  •  Une alimentation moderne pour nous freiner dans notre développement intérieur.

Introduction n°2

  • Nous sommes ce que nous mangeons.

  • Introduction à la nourriture pranique.

  • Phrases à remettre en question.

  • A propos de Jésus...

 

1 > Les Sucres Ajoutés.

  • L’Aspartame.

  • Comment notre corps se nourrit-il ?

2 > Le Blé.

3 > Les Produits Laitiers.

4 > Le soja non fermenté.

5 > L’Alcool.

6 > Le Café et le Thé.

7 > Le Sel ajouté.

8 > Les Pomme de Terre.
9 > La Nicotine.
10 > La Nourriture Crue!
11 > Etre Végétarien.

12 > Se nourrir de Lumière!

 

Conclusion.

  •  Le cercle vicieux de la nourriture moderne.

  •  Adapter son alimentation à son niveau spirituel.

  • L’important c’est de ne pas avoir d’habitudes alimentaires.

  • Manger consciemment c’est connaître les effets de chacun des aliments sur nos différents corps.

 


 

INTRODUCTION n°1


Et si l’épisode de la pomme dans la Bible avait une signification tellement simple que presque personne n’y pense : l’homme a perdu ses pouvoirs et donc son environnement Divin lorsqu’il a commencé à manger ! Car qu’il soit bien clair qu’il n’est pas nécessaire de manger de nourriture solide ! Je connais personnellement plusieurs personnes qui en sont à ce stade. Il est cependant important de préciser qu’ont peut se nourrir de lumière (ne pas manger de nourriture solide) et à la fois ne pas être au service de la libération de l’Humanité. Arrêter de manger n’est pas si difficile, car il s’agit de notre nature. Par contre, libérer notre corps physique de toutes les graines et habitudes de la culture patriarcale qui sont imprégner dans la plupart de nos cellules, ça c’est un travail de guerrier ! Arrêter de manger des nourritures solides est très dangereux si on n’est pas assez libérés des graines des cultures patriarcales. Si on prend le fait d’arrêter de manger comme une fin en soi, cela ne mène à rien car tous nos bobos, toutes nos blessures vont avoir de plus en plus d’emprise sur notre vie. Par contre, une fois qu’on a assez travaillés afin de ne plus avoir d’attaches plus « attachantes » que celle à  notre Divinité intérieure, l’envie de manger le moins possible s’impose lentement et surement !

Le concept de manger est aussi l’un des piliers de la dualité car il divise le monde entre ce qui est dans moi et ce qui est à l’extérieur de moi. 
 

De plus certains aliments ont été mis dans notre alimentation moderne pour freiner notre développement intérieur, le développement de notre Conscience et la descente de notre être Divin dans nos corps.


La nourriture est un sujet très délicat à traiter car nous entretenons un rapport affectif avec elle! Cela vient de notre enfance. Lorsque nous pleurions bébé c’est parce que nous voulions de l’attention et de l’amour, et bien souvent on a répondu à nos attentes en nous donnant à manger. 

La première fois, c’était juste après notre naissance qui, en Occident reste l’une des expériences les plus traumatisantes de notre vie. La chaleur et le sucre naturel qui se trouvent dans le lait nous ont rassurés!L’attachement à la nourriture, et ici au lait, est proportionnel à l’état de souffrance qu’il nous a fait oublier. Cette règle est aussi valable dans les relations amoureuses.

 

Petit à petit, nous avons associé le fait de manger et la nourriture affective. La plupart d’entre nous avons donc un rapport affectif très puissant avec la nourriture. Bien souvent, lorsqu’on a le cafard,on se met à manger. De ce fait, manger ne sert pas uniquement de nourriture organique.Il s’agit aussi de nourriture affective ou émotionnelle. Le réflexe de connecter la nourriture avec l’attention de nos parents est un excellent exemple du fait que les émotions que l’on ressent prennent leurs racines dans le passé et pas dans le présent. En fait, on n’est pas nourri émotionnellement parce qu’on mange.

 

On est nourri émotionnellement, car on associe (souvent inconsciemment) le fait de manger avec une émotion agréable. Le fait de manger nous rappelle ces moments de réconfort, et après, par automatisme, le cerveau fabrique des produits qui nous font vivre des sensations similaires. D’autres réagissent à leur cafard en cessant de s’alimenter de manière suffisante. L’une des causes pourrait être qu’ils ont acquis ce réflexe lorsqu’ils étaient bébé, afin d’attirer l’attention sur eux. Bien sûr, il peut y avoir 144000 autres raisons à cela. 

 

Certains aliments sont la base de notre alimentation dans le but de faire “tomber” la Conscience de l’Humanité au plus bas possible. 
Encore une fois, c’était juste et maintenant nous avons aujourd’hui le choix de nous “détacher” d’elles ou de continuer ces addictions. L’idée n’est pas d’un coup de se forcer à ne plus jamais toucherà ces aliments, mais de trouver un équilibre par rapport à notre balance yin yang de l’instant. Bien sûr, par la volonté, nous pouvons transmuter toutes ces nourritures,mais comme le dit très bien Steiner, à quoi cela sert-il d’ingurgiter une nourriturequi fait tel ou tel effet si l’on désire le contraire?                                                                                

Les aliments dont je vais vous parler ont de nombreuses similitudes avec les “réelles drogues”. Une drogue est une substance, une personne, une habitude de vie, bref quelque chose que l’on pratique quasi tous les jours et qui influence notre conscience, change nos perceptions et crée une accoutumance, une addiction.Les habitudes sont les “habits qui tuent” et les rituels sont les “rites qui tuent elles”, car elles tuent la spontanéité, l’éternellement nouveau qui est la caractéristique principale de la vie et du principe féminin.

 

Le plus grand des rituels, surtout en France, c’est manger.
 

Lorsqu’on aime sa vie, manger devient beaucoup moins important. Au contraire, on veut manger le moins possible afin d’être le plus léger et avoir le plus de temps et d’énergie pour vivre et créer. Lorsqu’on est dans un état Amoureux, on n’a plus besoin que de se nourrir d’Amour et d’eau fraîche, non?

Tout ce qui suit se base sur mes expériences personnelles faites sur mon propre corps. Je les ai enrichies par les travaux de Steiner ainsi que d’autres chercheurs que je citerai au fur et à mesure. Au travers d’amis et de personnes que je coache, j’ai pu réaliser que certains aliments ont un effet intangible sur les différents corps. Par contre, comme nous sommes chacun à des étapes différentes de la vie, l’aliment X peut être adéquat pour Monsieur Y et néfaste pour Madame Z. Cela est tout simplement possible car dans sa phase de vie, Monsieur Y a besoin de tel effet, alors que Madame Z en a déjà fait une overdose. Je vous encourage donc à devenir votre propre diététicien. Cela n’empêche pas de consulter des spécialistes pour avoir d’autres points de vue. Lorsque vous consultez ces mêmes spécialistes, je vous conseille de leur demander pourquoi est-ce qu’ils vous conseillent d’ingurgiter telle ou telle substance. Il me semble que, pour être libre, il est important de comprendre le pourquoi et le comment des choses.

 
 

INTRODUCTION n°2

 

Nous sommes ce que nous mangeons.
Chaque aliment a sa spécificité. Il produit telle ou telle action sur le corps.
Les ouvrages les plus précis que j’ai trouvés à ce jour sont les livres qui relatent les conférences de Rudolf Steiner. Bien que je reconnaisse que chacun d’entre nous n’en est pas au même stade d’évolution spirituelle, et donc a besoin d’une nourriture appropriée à son état, je prétends que l’être humain va continuer de se développer en ingurgitant de la nourriture de plus en plus légère, de moins en moins dense. Encore une fois, ce n’est qu’en expérimentant les différents styles de nourriture que vous pourrez faire votre choix. Un essai minimum dure 21 jours. Je continue à croire qu’il est aberrant de suivre tel ou tel type de régime pré-conditionné. Nous sommes tous différents, et si nous arrivons à nous connecter avec notre intuition, elle saura nous diriger vers la nourriture dont nous avons réellement besoin. Il est aussi important de manger en harmonie avec nos croyances. Tant que notre cerveau logique sera persuadé qu’il a besoin de viande pour survivre, il sera mauvais pour nous d’arrêter de
manger de la viande. Notre mental joue donc un rôle important quant au choix de notre alimentation. Mais n’oublions pas non plus que notre mental est là pour nous servir, et non pour nous diriger. C’est encore une fois à nous que revient la tâche d’éduquer notre mental.

Pour accéder au statut d’être humain, je prétends donc que notre espèce suivra plus ou moins les étapes suivantes, dans des ordres différents selon les individus.
• Carnivore
• Carnivore, mais uniquement des poissons
• Végétarien (ni viandes, ni poissons)
• Végétalien (aucune substance provenant du règne animal. Donc pas d’oeuf, de graisse animale, de produits laitiers etc…)
• Crudiste (aucune alimentation cuite)
• Frugivore (uniquement des fruits. En effet, il faut arracher un légume, alors que les fruits tombent d’eux-mêmes. Cela induit donc moins de souffrances que de ne manger que des fruits)
• Aquavore (ne boire plus que de l’eau)
• Énergétivore (ne se nourrir que d’énergie)


Le dernier point est très controversé. Je prétends qu’il est possible de vivre en ne se nourrissant que d’énergie vitale. Pour cela, il faut avoir assez foi dans le pouvoir illimité de la pensée. Si l’on n’a pas cette croyance, ça ne marche pas. Notre corps s’adapte à nos croyances. D’où, encore une fois, l’importance de s’aménager des moments pour penser afin de déceler quelles sont nos croyances. Quant à ceux qui objecteront en disant que nous sommes faits de matière, je leur rappellerai que ce que nous appelons "matière", c’est de la musique figée, donc de l’énergie. Toutes les matières ont été créées par la force de l’esprit.

Je vous conseille le livre de Jasmuheen “Vivre de Lumière” (Editions Vivez Soleil), qui fait assez confiance à la puissance de l’énergie pranique pour s’en nourrir depuis plusieurs années. En d’autres mots, elle n’a plus rien avalé ni bu depuis 60 mois. Il paraît qu’ils sont déjà plus de 5000 sur Terre à ne plus se nourrir que de lumière. Mais pas de panique. Je ne prétends pas non plus que nous devons tous en arriver à ce stade d’ici à 2012. En fait, je ne sais pas quand ça va venir, mais je sais que c’est dans cette voie que nous nous dirigeons.
Personnellement, j’explique chaque jour à mon corps qu’il n’a plus besoin de "manger" pour se nourrir. Je le fais à voix haute, car je sais que chacune des cellules de mon corps a des oreilles. Je lui demande quand même de bien digérer la nourriture que j’ingurgite, car cela m’aide à gérer mon corps émotionnel. Je me conditionne ainsi au fait que je n’ai pas besoin de manger, mais que je le fais par plaisir… et la différence est très importante.

Pendant longtemps, je n’ai pas compris pourquoi Jésus-Christ avait "proposé" à ses disciples de manger du pain et de boire du vin. Je pensais que c’était une manipulation de plus de ses dires. En effet, après l’avoir à maintes reprises testé dans mon laboratoire intérieur, j’affirme que le blé et l’alcool nous éloignent de notre être profond. J’ai mis du temps à comprendre que tous ces aliments (caféine, nicotine, pomme de terre, etc) ont en fait joué un rôle d’accélérateur dans notre évolution. Durant la “nuit galactique” dont nous sommes en train de sortir, il était très important que nous tombions le plus bas possible… Plus bas nous tomberions, et plus fort nous allions rebondir… Il a donc bien fallu que la Création trouve des humains pour travailler à cette noble cause. Je fais mes humbles excuses à toutes les entités auxquelles j’ai envoyé des pensées d’amour non-abouti. Je l’ai fait par ignorance. À l’époque je ne me souvenais pas encore à 100% que TOUT avait un sens et que ce sens était que nous évoluions au mieux et au plus vite… Cela n’empêche que cette période est révolue. Je ne prône pas l’interdiction de toutes ces substances. Il est vital que chacun puisse garder son libre arbitre. Je demande une campagne d’informations à grande échelle, afin que chacun puisse choisir en conséquences. "Ils" ont donc tenté de ralentir l’évolution des Terriens en les conditionnant à abuser de certaines nourritures "dénaturées" et d’"excitants". L’effet recherché était de ralentir l’évolution et l’éveil des consciences, l’intelligence et le niveau de santé. Comme tous les poisons, les éléments suivants peuvent avoir un effet curatif à moindre dose ou/et être utilisés de manière occasionnelle, et un effet nocif à grande dose et/ou être utilisés de manière habituelle. Comprenez bien qu’il n’existe pas de poison… Même l’eau ingurgité en grande quantité peut être un poison. Tout est une question de quantité.

Toutes les substances suivantes ont un haut pouvoir "addictif" et surcharge le système immunitaire. Parmi ces substances: la nicotine (qui tend à provoquer une angoisse subtile permanente), l’alcool (qui tend à diminuer la suprématie du "Soi"), le chocolat (qui tend à provoquer un dérèglement affectif), la pomme de terre (qui tend à rendre matérialiste et qui détruit les yeux, la vue et le goût), le blé industriel (qui tend à provoquer le contraire de la méditation sur l’activité électrique du cerveau, rend nerveux et agressif), les produits laitiers (qui, surtout une fois "pasteurisés", ont un haut pouvoir pathogène), le café (qui tend à favoriser la pensée logique "dépendante" au détriment de la pensée logique "indépendante", le thé (qui tend à favoriser la pensée sans consistance, défavorise la pensée ordonnée, qui tend à nous faire fonctionner sur un mode qui a des difficultés à mettre deux pensées ensemble) et le sucre raffiné (qui tend à renforcer l’égocentrisme).


Phrases à remettre en question (surtout pour les enfants) :

“Quand l’appétit va, tout va.” -> C’est justement le contraire.
Plus on est heureux, moins on mange. Moins on est heureux, plus on mange.

“C’est scandaleux de jeter alors qu’il y en a qui meurent de faim.” ->C’est justement le contraire. 
Moins on mange, mieux on peut penser à des moyens d’aider ceux qui ont faim.

“Finis ton assiette.” ->Ne vous forcez jamais à finir votre assiette. Au contraire, “the best”, c’est de sortir de table en ayant encore un peu faim.

“Mange et tu seras grand et fort.” ->C’est justement le contraire.
Au plus tu manges, au plus tu seras mou et pas «grand».

Si vous voulez en savoir plus sur les influences de l’alimentation sur le développement spirituel, je vous conseille vivement «Alimentation et Santé» et «Alimentation et Développement spirituel» de Rudolf Steiner.
Beaucoup de personnes influencées par la religion chrétienne sont choquées par le fait que je prétende qu’il n’est maintenant plus nécessaire de manger du pain, de la viande et de boire de l’alcool. Rudolf Steiner explique très bien à quel point “la Cène” a été mal interprétée, ainsi que la fameuse phrase du Christ: “Ceci est mon corps, ceci est mon sang.” Que les non-croyants ne soient pas choqués lorsque je parle du Christ. Pour moi, il s’agit d’un humain comme vous et moi, qui, par le travail et la persévérance, a acquis un niveau de conscience que certains appellent la conscience christique. Mais revenons-en à la fameuse phrase: “Ceci est mon corps, ceci est mon sang.” “Par là il a voulu créer une transition de la nourriture carnée à la nourriture végétale, une transition vers quelque chose de plus évolué. Il existait alors deux catégories d’hommes: d’abord ceux qui se nourrissaient de viande et de sang, les humains pré chrétiens sur lesquels le Christ ne comptait pas; ensuite il y avait ceux qui se contentaient de ne tuer que les plantes et d’en tirer le suc: ceux qui mangent le pain et boivent le vin. C’est sur eux qu’il comptait. Ils sont les avant-coureurs de l’humanité du futur. La signification de la Cène est de passer de l’alimentation tirée de bêtes mortes à une alimentation tirée de plantes mortes. Lorsque notre cinquième sous-race sera parvenue à son terme, on comprendra le sens de la Cène. Ce sera le cas dans la sixième sous-race. On ne consommera plus aucune nourriture carnée. D’ici-là, il sera possible d’introduire une troisième forme de nourriture, la nourriture purement minérale. L’homme aura appris à fabriquer lui-même sa nourriture. Pour le moment, il reçoit ce que les dieux ont créé pour lui. Par la suite il s’élèvera et préparera lui-même dans des laboratoires chimiques (il ne fait nullement ici référence aux laboratoires chimiques actuels, mais à l’alchimie future qui permettra de ne se nourrir que de nourriture pranique) les aliments dont il a besoin. (…) Lorsque nous trouvons chez les Orientaux de l’Antiquité toutes sortes de prescriptions sur ce qu’il faut manger, il ne s’agit pas à vrai dire de directives, mais simplement d’un récit: Tu ne dois pas exiger des substances qu’elles agissent autrement qu’elles ne le font.

Ce que le Christ (comprendre conscience christique) éliminera par la suite, ce qui sera réellement sacrifié une fois que la Cène n’existera plus, c’est le corps physique. Il est destiné à mourir. Cette mort du corps physique s’appliquera à l’ensemble de l’humanité. Vers le milieu de la sixième race primitive, au cours de son dernier tiers, il n’existera plus de corps physique. L’homme sera de nouveau entièrement éthérique. Il sera fait d’une substance bien plus subtile. Mais cela ne se réalisera pas si l’homme lui-même ne fait pas le nécessaire pour que cela arrive. Dans ce but, il doit d’abord passer à la nourriture qu’il produira lui-même dans des laboratoires. Dans la mesure où l’homme ne prélèvera plus sa nourriture dans la nature, mais où les aliments seront le produit de sa propre sagesse, les produits du dieu qui l’habite, il s’engagera sur la voie de sa propre déification.”
«Alimentation et Développement Spirituel», de Rudolf Steiner.

Ceci est d’ailleurs tout à fait logique. Le Christ n’a pas du tout voulu dire: “Mangez-moi” Qui voudrait qu’on le mange?!?

 

 

 1/ LES SUCRES AJOUTES. 

 

Ils créent des dépendances, des montagnes russes émotionnelles qui passent par des stades de surexcitation, de Joie à tendance hystérique, de cafard, de colère, etc. Le fait que les sucres ajoutés créent des déprimes ou des crises de colère chez énormément de concitoyens est une information qui devrait être traitée en priorité nationale à l’heure où les guerres et les violences urbaines et familiales explosent dans toutes les parties du monde dit civilisé. Cela peut faire sourire, pourtant nous vous affirmons que la majorité des violences sur Terre pourraient être évitées avec une nourriture plus adaptée. Les seuls sucres “bons” pour le corps et notre évolution sont les sucres que l’on trouve à l’état naturel dans des aliments comme les fruits. Même si les différents sirops sont un moindre mal, ils sont aussi un obstacle à un certain niveau de Conscience.
 

Quant à l’aspartame (E951) que l’on retrouve aujourd’hui dans plus de 7.000 produits en France qui sont soi disant “sans sucre” comme les sodas light, il s’agit du pire des pires. Ils font partie des pires des poisons pour l’âme. Ce qui va suivre pourrait me coûter une balle dans la tête, alors s.v.p., faites passer l’info au plus vite. L’aspartame est en fait une arme chimique fabriquée par des fabricants d’armes dans le but de la fameuse guerre intérieure silencieuse dont je vous parle dans l’appendice à propos du gouvernement mondial invisible. Derrière tout cela, on retrouve encore une fois notre ami Georges B. et ses amis! Franchement qu’est ce que l’on ferait sans eux! Il joue vraiment un rôle super efficace pour nous mettre un maximum de bâtons dans les roues de notre évolution afin que nous puissions apprendre le discernement et ouvrir notre Conscience! Sachez que je ne dis pas cela en blaguant, je le pense vraiment! Donc, l’un des grands amis de la famille Bush, Donald Rumsfeld était le président de SEARLECorp. qui découvrit l’aspartame (soi-disant) “par accident”. SEARLE Corp. est une société qui fabrique des armes! Ces dernières années, elle a eut plus de pouvoir que le Sénat Américain.

Elle a eu un impact décisif pour que les USA débutent les deux guerres contre l’Irak. L’aspartame fut mis sur le marché en 1974 alors que Rumsfeld était secrétaire général de la Maison-Blanche. Quelques mois plus tard, l’autorisation est supprimée suite à de nombreux effets toxiques constatés sur le cerveau et le système nerveux. Parmis les 174 études réalisées sur l’aspartame, toutes celles commandées par des indépendants arrivent aux conclusions qu’il s’agit d’un produit très dangereux et hautement toxique. Par contre, toutes les études commandées par des institutions du gouvernement mondial comme la Maison-Blanche, l’ONU ou la Communauté Européenne, ont découvert que l’aspartame était inoffensif!!!

 

C’est drôle car c’est exactement la même chose pour les téléphones portables! Toutes les études indépendantes prouvent leur haute toxicité. Rapidement, l’aspartamefut donc remis sur le marché à cause du lobbisme de leurs “propriétaires”.Pearle et Monsanto sont propriétaires de l’aspartame et tous les deux fournisseursd’armes chimiques. Tout ceci est pratiquement du domaine public. Le scoop, c’est cequi va suivre…

 

À la base, l’aspartame a été découverte en tentant de créer une arme chimique pour enlever la volonté chez l’ennemi “extérieur” c. à d. les autres pays. Le problème,c’est que très vite, ils ont réalisé qu’enlever la volonté chez leurs ennemis faisaitque le niveau de Conscience de leurs soldats diminuait et que pour finir, ils sebattaient encore mieux. C’est alors qu’ils ont eu l’idée d’utiliser cette arme chez eux, chez les Américains, afin d’en faire des bons petits soldats. J’ai personnellement étudié depuis un an les choix de vie que faisaient les personnes qui ingurgitaient quasi-tous les jours des produits “light”.

Je peux vous affirmer que les résultats de ce petit test sont édifiants. 95% des personnes que j’ai étudiées qui ingurgitent de l’aspartame presque tous les jours sont des collabos passifs ou actifs de cette logique qui met en péril l’avenir de nos enfants!

 

Encore un petit mot. L’enseignant Indien Osho a toujours prétendu que les Américains l’avaient empoisonné lors de son séjour aux Etats-Unis. Il était diabétique et justement, il était complètement accro… au Coca Light! Sachez une fois pour toutes que, comme je vous l’explique en détail dans le chapitre sur l’alimentation et la spiritualité, qu’il n’y a rien de plus mauvais pour les diabétiques que le sucre, et que l’aspartame sur une longue période peut tout simplement s’avérer mortel. Quand je pense qu’une grande partie des médecins collabos continuent de conseiller aux diabétiques de manger du sucre, ça me fait vomir!

 

Comment notre corps se nourrit-il?

Si tu veux faire un bond dans ton évolution, apprend comment le sucre nourrit ton corps! Le glucose est essentiel pour nourrir toutes nos cellules. Une grande partie de nos aliments se transforment en glucose dans notre sang. Il est véhiculé par le sang qui le transporte vers les différentes cellules et surtout vers le cerveau. On appelle souvent le glucose, le sucre du sang. Le glucose est tellement important pour le cerveau que, si celui-ci est privé de glucose ne fut-ce que quelques instants, il arrête de fonctionner. Si cela dure, le cerveau peut subir des dommages irrémédiables. Si cela continue, on tombe dans le coma et puis on meurt! Tout cela pour dire à quel point le glucose est important. Le taux de glucose dans le sang doit être constant, c’est-à-dire 1g par litre. Ainsi, notre organisme possède un système très efficace de régulation. La vitesse avec laquelle le sucre des aliments est transformé en glucose est très importante. “Seule une transformation lente des aliments en glucose accompagnée de l’absorption de nombreux autres éléments est sans danger pour notre corps.” Le mal du sucre – Danièle Starenkyj - Edition Orion.

 

Les sucres que l’on trouve dans des aliments comme les céréales, les fruits et les légumes sont transformés lentement en glucose. Les sucres que l’on trouve notamment dans l’alcool, les sucres blancs et les farines blanches sont trop rapidement transformés en glucose dans le sang. La raison en est simple. On a enlevé certaines fibres et certains éléments essentiels. Dès lors, selon William Dufty, “le sucre ajouté n’est pas digéré dans la bouche ou dans l’estomac mais passe directement dans les intestins et de là dans le sang”.

 

Un problème supplémentaire est causé par ce que l’on appelle les sucres ajoutés. Je fais référence à la saccharose (sucre blanc et sucre de canne) ainsi qu’à tous les remplaçants de ces sucres dont nous parlerons plus tard. Ces sucres ajoutés apportent trop de sucres (glucose) au corps. Si le taux de glucose dans le sang est trop haut, le cerveau envoie un signal, à travers l’hypophyse, afin que le pancréas secrète de l’insuline qui va enlever le glucose du sang et le stocker dans le foie ou dans les muscles. Si ce dernier reste longtemps dans les tissus, il sera plus tard transformé en graisse. Si le taux de glucose dans le sang est trop bas, le cerveau envoie un signal à travers l’hypophyse, afin que les glandes surrénales secrètent de l’adrénaline qui va libérer le glucose stocké dans le foie. Si cela n’est pas suffisant, il va libérer une partie du glucose qui est dans les muscles.

 

Je vous conseille de relire et de répéter à haute voix le paragraphe ci-dessus jusqu’à ce que vous puissiez l’expliquer à n’importe qui avec vos propres mots. Ainsi, vous pourrez aider beaucoup de personnes. Ces lignes seront la base scientifique de tout ce chapitre.
 

Je résume car c’est giga important.

Les sucres ajoutés ou ceux qui proviennent d’aliments raffinés (blé, riz, céréales, etc.) créent deux gros problèmes à l’organisme.

1 > Ils se déversent trop rapidement dans le sang (produits raffinés)

2 > Ils donnent trop de glucose à l’organisme (sucres ajoutés).

 

Lorsqu’on mange par exemple deux cuillères à café de confiture faite avec du sucre blanc, notre cerveau déclenche la sonnette d’alarme car il reçoit rapidement une quantité de glucose qui est néfaste pour lui ainsi que pour toutes les cellules du corps. Il va demander au pancréas de secréter de l’insuline qui va enlever le glucose du sang et le stocker dans le foie ou dans les muscles. Comme ce sucre ajouté s’est déversé rapidement dans le sang, deux heures après, le corps va se retrouver en manque de sucre. Ce ne serait pas le cas si on avait mangé des sucres lents qui se seraient déversés lentement dans le sang.

 

Le bon réflexe serait alors de manger un fruit, ce qui nous retaperait. Seulement beaucoup de gens vont remanger du sucre ajouté (ou raffiné), ce qui va donner un coup de fouet momentané et provoquer une rechute énergétique quelques heures plus tard. On crée alors un cercle vicieux. De plus, lorsqu’on n’a plus assez de glucose dans le sang, le cerveau va donner l’ordre d’envoyer de l’adrénaline qui va libérer le glucose stocké dans le foie. Vu que la majorité des gens mangent des produits raffinés et des sucres ajoutés, leur cerveau va passer sa journée à envoyer, tantôt de l’adrénaline pour augmenter le taux de glucose dans le sang et tantôt de l’insuline, afin de faire baisser ce même taux de glucose. Nous passons alors par des stades d’hypoglycémie et de diabète.

 

Le diabète, c’est lorsqu’il y a trop peu d’insuline dans le sang.

 

L’hypoglycémie, c’est lorsqu’il n’y a pas assez de glucose dans le sang.

 

Nous en arrivons au plus important, car tout ceci concerne notre bien-être, notre équilibre émotionnel et notre santé mentale. Comprenez bien que le glucose est la nourriture exclusive de notre cerveau. Chacun de nos sentiments dépend directement du taux de glucose dans le sang. Ainsi un être qui manque de glucose ou qui a trop de glucose dans le sang peut avoir des comportements qui peuvent commencer par la déprime, passer par la mauvaise humeur, aboutir à la haine et à des crises où l’être n’a plus vraiment le contrôle de ce qu’il fait. Vécus de l’intérieur, cela peut paraître comme des moments de folie pure. Déprime et euphorie dans la même journée sont habituelles chez les déséquilibrés en glucose. Ainsi, l’effet bombe de ce que je vous raconte ne réside pas dans le fait que les sucres ajoutés et/ou blancs sont très nocifs pour la santé. Cela on le savait depuis longtemps. Le fait que tant de médecins nient ce processus est souvent dû à leur propre dépendance à ces substances.

 

Le scoop réside dans le fait que le sucre influence de manière négative notre bien-être, fausse notre système de perception, bref qu’il s’agit d’une drogue aux effets très pervers, notamment car on ne se rend pas compte qu’il s’agit d’une drogue.

 

Selon Starenkyj: “L’histoire de la folie est en train de s’écrire, étrangement parallèle à celle du sucre”. Elle cite Dufty William: “Aujourd’hui, les pionniers de la psychiatrie ortho-moléculaire, tels que les docteurs A Hoffer, Allan Cott, A Cheraskin et Linus Pauling ont confirmé que la maladie mentale est un mythe et que les désordres émotifs peuvent tout simplement n’être que les premiers symptômes de l’incapacité évidente

du système humain à supporter le stress de la dépendance du sucre”. Dufty William - Le sucre, cet ami qui vous veut du mal - Edition Guy Trédaniel

 

Je vous recommande ce livre dont le titre original anglais est “Sugar blues”. Il nous raconte l’histoire du sucre qui est tout à fait hallucinante et passionnante. Il se lit comme un vrai roman. Le livre de Starenkyj “Le mal du sucre” est fabuleux pour ceux qui veulent avoir des arguments médicaux sur la question.

 
 
 

2> LE BLE

 

Le blé et surtout le blé blanc et industriel rend agressif et bloque la Conscience dans le cerveau gauche, celui du matérialisme, des peurs, et de la facilité. Ce principe est aussi valable pour tous les produits raffinés.

 

Petite info inédite lu dans La Lettre Touch Of Bio n°6, “Le blé aide le transit intestinal, mais il peut être irritant car il contient de l’acide phytique. C’est toujours à cause de la présence d’acide phytique qu’il faut manger le pain complet fermenté au levain et non pas à la levure, car seul le levain contient des phytases capables de dégrader l’acide phytique. En effet, l’acide phytique inhibe l’abosorption de divers sels minéraux. Le levain est donc indispensable lorsque l’on mange du pain complet, du moins, si on ne veut pas subir un effet de déminéralisation.”

 

 

 

3> LES PRODUITS LAITIERS


Ils sont une source d’épuisement du système immunitaire et facilite l’ostéoporose. Ils nous ramènent à l’état d’enfant au niveau de la dépendance affective et émotionnelle. Le lait est fait pour les enfants et encore, le lait des animaux n’est pas vraiment assimilable pour les organismes humains. Après l’âge de 5-7 ans, notre corps arrête de fabriquer l’enzyme (la lactase) qui est nécessaire à la métabolisation de la lactose qui est le sucre qu’on retrouve dans le lait. Même si le lait de chèvre s’assimile un peu mieux, le principe reste le même. De plus, les produits laitiers empêchent d’atteindre certaines fréquences et nous empêchent de recevoir des messages de notre “Soi Divin” de manière optimum. Dans l’Âge d’Or vers lequel nous nous dirigeons, l’idée est de vivre en Paix avec la nature.

Les animaux ont été mis en “baby sitting” sous la bienveillance des humaines, et regardez comment nous les traitons!

Nous sommes arrivés à créer un véritable enfer pour les animaux sur Terre Gaïa. L’Âge d’Or reposera sur une Règle d’Or évidente: “Ne pas faire à autrui” ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse!” Aimeriez-vous qu’on traie les femmes de cette planète et qu’on les enferment dans des enclos, aussi grand soient-ils?? Encore une fois, je vous détailles ce sujet dans “A la recherche du message des dauphins”, dans le chapitre “Mangez nature”.

 

 

4> LE SOJA NON FERMENTE.


Il sera l'un des plus grands scandales à venir! La sauce soja (soyu/tamari), le tempeh et le miso sont du soja fermenté, donc pas de problème. En fait, le soja contient un poison pour tout simplement exterminer lentement les espèces qui en mangent, notamment en déréglant profondément les systèmes hormonal, sexuels et immunitaires...La fermentation rend ce poison inoffensif. Par contre, le tofu, le soja cru et le lait de soja sont des vrais poisons.  Sachez qu'ils enlèvent la volonté, dérèglent profondément le système hormonal, désancrent les personnes, fatiguent le système immunitaire. Vous rencontrerez beaucoup d'intégristes nouvel âge qui mangent du soja ou du tofu presque tous les jours qui sont complètement déconnectés de la réalité. C'est du genre: "Tout est super et si les enfants meurent de faim, c'est que c'est bon pour leur karma!". D'ailleurs, derrière le grand business du soja, on retrouve notre ami Georges B. et des firmes comme Monsanto et Pepsi-Cola, bref tous les amis qui se soucient tellement de notre épanouissement, de notre santé et de celle de nos enfants.

Croyez-moi sur parole  au moins sur un point: pitié, pas de lait de soja aux enfants! Sachez aussi que les protéines du soja ne sont pas assimilables pour notre organisme et que le fait de manger du soja soit bon pour les femmes qui ont la ménopause est complètement faux!

 

La “Food and Drug Administration” (sorte de ministère de l’alimentation et des médicaments aux USA) n’a jamais accepté de donner au soja la mention “GRAS” (Generally Recognized As Safe) (en français: généralement reconnu comme sans danger). Le très sérieux magazine médical britannique “The Lancet” a fait état en 1997 d’une étude qui prouverait que le seul fait de boire deux verres de lait de soja par jour était suffisant pour perturber les cycles menstruels des femmes. De plus, cette même étude prouverait que, chez les enfants testés avec ces deux mêmes verres de lait de soja, la concentration d’isoflavones serait de 13.000 à 22.000 fois plus importante que la concentration normale d’oestrogènes. Les isoflavones peuvent empêcher l’ovulation, favoriser l’apparition de cellules cancéreuses et l’hyper-thyroïdisme dont les premiers symptômes peuvent être la léthargie.

 

Selon le Dr Mary G. Enig (Présidente de l’association des nutritionnistes du Maryland) “un bébé nourri avec du lait maternisé à base de soja reçoit l’équivalent en phyto-oestrogènes de ce que l’on recevrait si on ingurgitait 5 pilules contraceptives par jour! Cela entraîne une puberté précoce chez les filles et une maturation sexuelle retardée chez les garçons”. Certains moines Bouddhistes mangent du tofu pour faire baisser leur libido. Les autorités suisses de la santé recommandent un usage très limité du soja pour les bébés.la constipation, la prise de poids et la fatigue.

 

En Angleterre et en Australie, les agences publiques pour la santé demandent aux parents d’avoir l’avis d’un médecin avant de donner du soja à leurs enfants. Enfin, le ministère de la santé de la Nouvelle Zélande avertit que: “Les produits au soja ne devraient être utilisés que sous la supervision d’un professionnel de la santé … Les cliniciens qui traitent les enfants avec des produits à base de soja pour des raisons médicales devraient être conscients du potentiel d’interaction entre les produits pour enfants à base de soja et le fonctionnement de la thyroïde.”

 

Le fait que le soja soit une bonne source de protéines est tout simplement faux car il contient des inhibiteurs de trypsine qui entravent la bonne digestion des protéines et fatiguent le pancréas. De toute façon, mettons une fois pour toute quelque chose au clair par rapport à la rengaine “si tu ne manges pas de viande, ni de poisson, ni d’oeufs, ni de produits laitiers, ou vas-tu trouver tes protéines?” La réponse est simple. Il y a des protéines presque partout. Regardez sur vos paquets de céréales complètes et vous comprendrez vite de quoi je veux parler. Cette histoire de protéines est un mythe!

 

Les conséquences les plus impressionnantes de manger du soja non-fermenté touchent le cerveau. Il semble que les personnes mangeant, ne fût-ce que deux fois par semaine, une portion normale de tofu ont un rétrécissement accéléré de leur cerveau accompagné d’une diminution des fonctions cognitives. En clair, leur cerveau fonctionne moins bien. Les mangeurs de tofu et de soja cru font moins bien les liens entre les choses. Déjà en 1986, des études auraient prouvé que l’ingestion de soja peut mener à des sérieux problèmes neurologiques et entraîner des sérieux problèmes émotionnels allant de la mauvaise humeur jusqu’à la dépression chronique ou permanente.

 

Et pour terminer, sachez que les cultures massives de soja dans le monde ont des effets catastrophiques sur les paysans des pays du tiers monde.Ces derniers sont soumis à des régimes de rendements inhumains et les éventuels bénéfices que pourrait leur apporter le traitement du soja leur échappent car il est pris en main par les multinationales. 

"On donnait du soja aux pilotes de bombardier, afin d’être sûr qu’ils soient bien insensibles, désancrés de la réalité.” Tiré des mémoires de Schmidt. Alimentations Dynamiques. Ed. Tryades.

 

 

5 >L'ALCOOL

 

Si l’on boit ne fût-ce qu’une gorgée de vin par jour, on est alcoolique. Se “bourrer la gueule” de temps en temps cause beaucoup moins de problème au niveau du développement spirituel mais un petit peu tous les jours (comme le conseillent les médecins pour le coeur) empêche un liquide Divin d’être fabriqué par notre cerveau. L’alcool, c’est LA drogue qui empêche l’éveil et renforce l’égo, surtout les égos spirituels.

 

La bière, le whisky et la vodka sont faits à base de céréales qui sont raffinées la plupart du temps. Ils vont donc donner au corps des doses de glucides rapides. L’un des effets de ces alcools est donc comparable au fait d’avaler beaucoup de sucre. A ces effets, il est nécessaire de rajouter les conséquences d’introduire de l’alcool dans le sang.

 

Le café et l’alcool obligent notre corps à relâcher ses réserves de glucides qui se trouvent dans le foie. On demande à son foie quelque chose alors que c’est notrefoi qui pourrait nous demander quelque chose. Je mixe exprès les mots foi et foie,car en plus, l’organe du foie est l’organe qui correspond à la foi.Et quant à ceux qui me diront: “Oui mais le vin n’est pas fait à base de blé raffiné”,Je leur répondrai que c’est vrai. C’est pour cette raison qu’il s‘agit quand même d’unmoindre “mal”. Cependant, le vin contient de l’alcool qui agit quand même commenous l’avons décrit plus haut.

 

Par pitié pour l’humanité, faites-moi confiance quant à l’importance capitale de ce chapitre. Je dis cela car l’immense majorité des êtres, consciemment sur un parcours “spirituel”, estime que ce qui compte avant tout, c’est l’esprit avec lequel on mange et pas ce que l’on mange.  Cela est vrai dans une certaine mesure et nous y reviendrons plus tard. D’autres me diront qu’il suffit de positiver, d’énergétiser la nourriture pour la transmuter, afin qu’elle soit plus adaptée à nos vrais besoins. Même si ce principe est vrai, cette transformation nécessite beaucoup d’énergie et une grande faculté de focalisation. Une énergie et une attention qu’on pourrait utiliser à autre chose comme aimer ou créer! De plus, il faut être déjà très puissant et très avancé pour vraiment transmuter un aliment de manière efficace. Si de grands “maîtres” sont effectivement capables de transformer la nourriture par la force de l’esprit, soyons humbles de reconnaître que ce n’est pas encore le cas pour la majorité d’entre nous. En fait, je n’ai jamais rencontré un être capable de le faire. Si tu estimes en faire partie, va manger tous les jours au Mac X et tu verras bien les limites de tes pouvoirs.

Le fait que manger tel ou tel aliment soit relativement bon ou relativement mauvais pour la santé n’est pas un secret. Par contre, ce qui pourrait être une exclusivité pour certains, c’est que la manière dont on se nourrit influence directement notre bien être et notre équilibre émotionnel.

 

 

6> LE CAFE ET LE THE

 

Si notre ami prend du sucre dans son café, cela va lui faire l’effet que l’on connaît. Ce sucre va se déverser rapidement dans le sang et lui procurer son punch d’énergie. Mais en plus, la caféine (ou la théine dans une moindre mesure) va exciter les glandes surrénales qui vont produire de l’adrénaline qui va relâcher le glucose qui était stocké dans le foie. Il va donc y avoir un véritable shoot de glucose dans le sang. J’ai personnellement testé l’effet du café avec du sucre. C’est fou l’effet d’euphorie dans lequel cela peut vous mettre. Cependant dans notre corps, je peux vous dire que ce n’est pas l’euphorie du tout. L’alerte générale va être déclenchée! L’ordre de produire de l’insuline en grande quantité va être donné, afin de baisser le niveau de glucose dans le sang. Il va s’ensuivre un véritable choc insulinique qui va mener la personne à être en hypoglycémie. Cela peut donner des symptômes comme la fatigue, l’angoisse, les sueurs froides, la mauvaise humeur, le coeur qui bat plus vite, etc.

 

La nature est bien faite. Le café comme le cacao ont, dans leur état naturel, un goût infâme. Le fait de les chauffer en change le goût. Le café et le cacao sont des médicaments à utiliser dans des cas exceptionnels. Ce qui est giga nocif dans tous les chocolats, ce sont les sucres ajoutés qui s’y trouvent. Dans la majorité des cas, on yretrouve 50 % de sucre. Sachez quand même que le cacao est, entre autres, unaphrodisiaque puissant. Selon Steiner, le café agit sur le corps astral. Grâce à lacaféine, les effets du café font que notre système nerveux exécute de lui-même certainesactivités qui, sans cela, nous obligeraient à faire appel à une force intérieure.Le café, utilisé quotidiennement, nous met trop à la merci des forces de l’astral.

 

Cependant, comme toute chose, on peut ne pas diaboliser le café. Dans certaines circonstances, il peut nous aider comme n’importe quel médicament. Le café va en fait nous donner un grand pouvoir de concentration. Ceci peut être intéressant dans un moment bien précis. Seulement, celui qui en fait une habitude va être en permanence concentré dans la même direction et cela l’empêchera de se remettre en question. Et comme la remise en question et les changements de direction de la pensée sont des qualités essentielles du parcours “spirituel”, boire du café d’une manière habituelle freine le développement vers notre divinité. Comme nous l’avons déjà vu, il est important de se remettre en question car il y a toujours moyen d’évoluer, d’aller plus haut. 

 

De plus, utilisée de manière exceptionnelle, la caféine ouvre le troisième oeil. Utilisée de manière habituelle, la caféine ferme ce même troisième oeil. Comme cet oeil magique est en train de se développer, boire du café quotidiennement bloque le développement de cet outil qui permet, entre autres, de voir la vie en dehors de la dualité. Quant au thé, on peut dire qu’il produit l’effet inverse sur la psyché humaine. Comme le dit très bien Steiner, “les pensées se dispersent dans tous les sens et s’éclairent…. Ce n’est pas par hasard qu’il s’agit de la boisson préférée des diplomates.” Il s’agit aussi d’un médicament à utiliser à titre exceptionnel. Si on en boit régulièrement, notre mental a tendance à partir dans toute les directions, sans en approfondir une en particulier.

 

 

7 > LE SEL AJOUTE

 

Nous avons besoin de sel. Seulement, encore une fois, on en trouve dans de nombreux aliments en quantité largement suffisante. De plus, notre corps est incapable de métaboliser les minéraux à leur état brut. Le sel ajouté qu’on ingurgite doit donc être éliminé et ne nous sert absolument à rien, si ce n’est à fatiguer notre système immunitaire et notre coeur. En effet, il rend notre sang plus dense, ce qui oblige notre coeur à battre plus vite. Ceci donne entre autres comme résultats, des effets opposés à ceux qu’on recherche par la méditation. En fait, il est impossible de manquer de sel, si on mange régulièrement des fruits et des légumes. Attention lorsqu’on mange des plats tout préparés ou des boites qui contiennent en général du sel et du sucre. Energétiquement parlant, le sel active notre pensée. Cependant, si nous en prenons trop, ce qui est le cas pour l’immense majorité des Occidentaux, il nous enferme dans notre tête et nous pensons alors tout le temps à notre passé, à notre futur ou à des présents imaginaires. On est enfermé dans sa tête. On se fait des films sur l’écran de sa conscience. Cet écran nous empêche de voir la réalité avec conscience. Cela nous emmène loin de l’ici et du Mains Tenants. Et c’est dans l’ici et Maints Tenants que le Divin nous tend la main. Enfermés dans notre tête, nous pouvons être pétrifiés par notre regard sur le passé comme le fut la femme de Loth.

 

Le sel est le contraire du soufre. Nous savons que le sel conserve les aliments. Lorsque la propriété saline domine dans un corps, elle empêche donc la tendance expansive de se manifester, de créer de nouveaux mondes… L’inhibition, la cristallisation saline, tel est l’ennemi à combattre. Rappelons-nous ce qui arriva à la malheureuse femme de Loth quand, à la sortie de Sodome en flammes, elle se retourna nostalgiquement pour contempler la catastrophe, et se transforma en statue de sel; autrement dit sa vie tomba prisonnière de la propriété saline qui empêche la sortie de la lumière et le renouvellement de ce qui existe”. Initiation à la Kabbale – Haziel- Ed Bussière ISBN 285090 183 0

 

Le sel de cuisine constitue un fléau méconnu. D’innombrables études médicales ont montré qu’il joue un rôle primordial dans l’hypertension artérielle, qui provoque chaque année le décès de centaines de milliers d’humains. Plus nous mangeons de sel, plus la présence de celui-ci dans notre système circulatoire retient de l’eau et demande du travail à notre coeur pour faire circuler ce volume de liquide… Pour beaucoup de gens, le sel, comme le sucre, est devenu une véritable drogue. Il leur procure un coup de fouet passager qui est suivi, après une ou deux heures, d’un état de fatigue et de dépression psychique entraînant souvent une nouvelle prise de sel ou d‘un autre excitant pour retrouver sa forme. Regardez autour de vous et vous verrez que les personnes qui ne peuvent pas passer plus de deux heures sans consommer du sel ou du sucre sont légion. Elles regardent avec effroi les ravages de la toxicomanie chez ceux qui consomment des drogues illégales sans se douter qu’elles sont devenues ellesmêmes des toxicomanes de l’alimentation industrielle. L’alimentation plaisir - Dr Christian Tal Schaller - Ed Vivez Soleil

 

 

8 > LES POMMES DE TERRE  

 

Franchement avez-vous déjà remarqué que les personnes qui mangent trop de pommes de terre ont quelque chose en commun? Je ne parle pas de ceux qui enmangent de temps en temps, je fais référence à ceux qui en mangent trop, à ceuxqui en mangent quasi tous les jours. On est ce que l’on mange. Si l’on mange souventdes fruits, on se met à ressembler à un fruit. Logique! Si l’on mange souventdes pommes de terre, on se met à ressembler… à une patate. Logique! Je reconnaisque c’est un peu simpliste comme raisonnement, seulement je n’ai pas voulu mepriver de cette petite légèreté qui me fait rire chaque fois que je la relis.Franchement parlé, j’ai expérimenté des régimes sans pomme de terre et desrégimes avec beaucoup de pommes de terre tous les jours. Je peux vous dire que ladifférence est flagrante. Trop de pommes de terre nous rend lourds, non créatifs,matérialistes et stupides. La pomme de terre ne fut elle pas la base de l’alimentationdes soldats? Ainsi, j’ai été émerveillé d’en trouver une raison spirituelle, encore une fois chez mon ami Rudolf Steiner.. 

 

“Quand l’homme complète son régime par des pommes de terre en quantité mesurée, il ne fait pas de doute que celles-ci sont bénéfiques… Mais la pomme de terre contient énormément d’amidon, lequel doit absolument se transformer en sucre chez l’homme…Je vous l’ai déjà dit: quand l’homme mange trop de pommes de terre, sa tête doit faire obstacle à la fermentation. Voilà pourquoi les hommes qui mangent trop de pommes de terre et qui, de ce fait, imposent à leur tête une tâche écrasante pour maîtriser la fermentation de la pomme de terre, deviennent faibles d’esprit. S’affaiblissent notamment les parties centrales du cerveau, il ne reste que les parties antérieures du cerveau qui se donnent peu de mal pour s’opposer à la fermentation de la pomme de terre. Et c’est précisément parce que la consommation de la pomme de terre a pris dans les temps modernes une extension considérable qu’est apparu le matérialisme, qui est un produit du cerveau antérieur”. 

Rudolf Steiner - Alimentation et développement spirituelEditions Anthroposophiques romandes.

 

9 > LA NICOTINE 

 

La nicotine est un aliment vu qu’on l’ingurgite. Elle crée des dysharmonies dans nos corps énergétiques qui rendent une grande partie du travail Alchimique Divin impossible. Ceci est aussi valable pour le tabagisme passif. En outre, notre corps réagit à l’agression de la nicotine qui est un poison, comme à une agression physique. Il produit de l’adrénaline qui va libérer les réserves de glucose qui se trouve dans le foie et dans les muscles. Cela procure un effet agréable mais de courte durée car une fois les réserves épuisées, c’est le manque… Tremblements, sueurs froides, angoisse,déprime ou colère. Ce qui amène souvent à l’envie de refumer, de boire du café, de manger du sucre et de boire de l’alcool. Et c’est la spirale infernale. que l’on peut arrêter en mangeant des fruits. De plus, la nicotine casse les petites montées de kundalini qui sont en train de faire rentrer le principe féminin dans nos corps.

 

“Chaque cigarette diminue l’espérance de vie de cinq minutes. En fait, l’une des raisons principales pour lesquelles les gens fument est qu’ils souffrent de carence cérébrale en oxygène. Leur tension psychique et l’abus d’aliments trop riches entraînent une diminution de la respiration et un trop faible apport d’oxygène aux cellules cérébrales. Or, la nicotine est un puissant stimulant de la respiration. Après quelques bouffées de cigarettes, on respire mieux et le cerveau retrouve pour un instant ses fonctions normales. Malheureusement, la cigarette provoque aussi une forte baisse de la vitamine C dans le corps, ce qui crée un état de fatigue et de diminution de la respiration qui pousse le fumeur à augmenter sans cesse sa consommation de nicotine. On retrouve le même drame qu’avec l’alcool, le sel ou le sucre raffiné. Plus on consomme de ces substances, plus elles créent des carences qui nous poussent à les utiliser davantage avec des conséquences de plus en plus marquées sur notre bien être et sur notre santé. Trop souvent, les gens qui s’arrêtent brutalement de fumer sans suivre une stratégie d’amélioration de leur état général troquent une toxicomanie contre une autre. Ils deviennent boulimiques, obèses ou alcooliques et leur problème fondamental, qui est la dépendance n’est pas résolu. Ils ont simplement changé le nom du produit dont ils sont toxicomanes!” L’alimentation plaisir - Dr Christian Tal Schaller

 

 

10 > LA NOURRITURE CRUE !

 

Oui il est aussi très important que je vous touche un mot sur la nourriture crue ! En effet, dans les évangiles apocryphes de la mer morte, les Esséniens insistent très fort sur le fait de se nourrir uniquement de nourriture qui provient de la “table des dieux”.

Cela signifie de ne manger des aliments que dans leur état naturel, c. à d. crus, sans produits chimiques et sans sauce/sel/poivre pour en modifier le goût. Les aliments qui se trouvent sur la table des dieux, sont ceux que les “humains dieux” mangent pour arriver à avoir assez d’énergie vitale pour créer. Je vous parle en profondeur de la nourriture crue dans “A la recherche du message des dauphins” donc je ne vais pas m’étendre là-dessus. Sachez seulement qu’à la base, nos corps ont la formule chimique pour digérer, pour métaboliser tout ce qui se trouve dans la nature dans son état naturel et pas pour le reste. Dès qu’on chauffe un aliment à plus de 40°-45°est la température maximum de la vie, on tue la majorité des vitamines, et l’on rend inopérantes les enzymes qui servent à la digestion. Notre corps doit alors fabriquer lui-même ses enzymes ce qui le fatigue énormément car cela lui prend beaucoup d’énergie. Plus on cuit la nourriture, plus ce phénomène s’accentue. Ainsi, arrivé à un certain stade de cuisson, un repas uniquement cuit peut demander plus d’énergie à être digéré qu’il n’en apporte dans nos corps car la majorité de la nourriture doit être tout simplement éliminée car il s’agit d’un corps étranger, dont ils n’ont pas la recette chimique pour le métaboliser. Ce qui se passe avec les enzymes et les vitamines n’est pas la seule raison de cet état de choses. Le vrai défi pour nos corps, ce sont les molécules de Maillard.

Maillard avait découvert que lorsqu’on chauffe une molécule à une température plus haute que la température de la vie (40°-45°), les molécules changent tout simplement de forme. On pourrait métaphorer cela comme une clef qui changent légèrement de profil. Certaines ont du mal à rentrer dans leurs petites “cases-serrures”, d’autres y arrivent mais risquent de se casser. Bref, les molécules de Maillard vont créer une sorte de réaction en chaîne de disharmonie dans tout le corps. 

 

Manger cru est donc le top des tops! Si vous êtes malade, mangez cru pendant un jour ou deux et vous verrez que vous irez rapidement mieux. Mais attention! Après plus ou moins 3 jours de cru, votre corps va tellement aimer cela, qu’il va commencer par remplacer toutes les molécules de votre corps. Cela s’appelle une période de détoxination. Cela peut être extrêmement fatiguant donc, évitez d’aller jusqu’à la détoxination à moins de vouloir passer au cru. Ne vous lancez pas dans une détoxination si vous êtes dans une période fatiguée de votre vie. Il est largement préférable de manger cru que de faire des grands jeûnes. En tout cas si vous voulez vous lancer dans le processus d’arrêter de manger des matières solides, je vous conseille vivement de passer par l’étape du cru. Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous dans “A la recherche du message des dauphins”.

 

“Peut-être ne faudrait-il justement pas manger les aliments qui ne sont pas mangeables sans cuisson!” Gandhi.

 

Si un aliment sent et goûte bon, c’est qu’il est juste de le manger. Ceci est la base de l’instinctothérapie dont je vous parle abondamment dans le livre des dauphins. La nature est bien faîte. Elle nous protège de ce qui n’est pas assimilable au mieux par notre organisme. Le problème lorsqu’on chauffe les molécules, c’est qu’elles changent de goût et trahissent alors nos gardes du corps que sont le goût et les odeurs.

 

“Ainsi, l’homme s’est complètement éloigné de la nature. En effet, aucun animal sauvage ne boit, à l’âge adulte, le lait d’un autre animal, ne mange de céréales grillées n’absorbe d’aliments cuits.” Tiré du livre très précieux pour les médecins ou personnes qui veulent avoir des arguments scientifiques. Dr. Jean Seignalet. L’Alimentation ou la Troisième Médecine. Editions FX De Guibert.

 

 

11> ETRE VEGETARIEN.

 

UN CHOIX D I É T É T I Q U E , MORAL, MAIS SURTOUT P O L I T I Q U E ET SOCIAL .


“Rien ne sera plus bénéfique pour la santé et n’augmentera plus les chances de survie sur la Terre que l’évolution vers un régime végétarien.» Albert Einstein.

“Les dieux ont créé certains genres d’êtres pour faire resplendir nos corps... ce sont les arbres, les plantes et les graines.” Platon.

“Tous les êtres tremblent avant de devoir affronter la violence. Ils ont tous peur de la mort. Ils aiment tous la vie. Mettez-vous à la place des autres! Si vous y arrivez, vous ne serez plus capable de faire du mal à autrui.» Bouddha.

“Les plus hauts royaumes de la pensée sont impossibles à atteindre sans d’abord arriver à un certain niveau de compassion.” Socrate.

“Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille. Le régime végétarien est une épreuve concluante d’humanitarisme.” Léon Tolstoï.


A/ Introduction.
Je reconnais que les dauphins mangent du poisson. Je pourrais encore m’en sortir en disant que les cétacés ne se mangent pas entre eux, mais ce serait faux. En effet, les orques mangent des baleines. Je retomberai donc sur mes pattes de la manière suivante: nous avons le potentiel de nous élever plus haut que les dauphins… De plus, le message principal des dauphins, c’est la liberté. Pour être libre, il est nécessaire d’avoir certaines connaissances. Alors, voici quelques informations sur les conséquences de l’acte de manger de la viande.
Commençons par nous débarrasser de quelques “vieilles idées bateau” complètement dépassées qui sont entretenues par “le lobby des carnivores”. À savoir…

1. Les humains sont des carnivores…
2. Nous avons besoin de manger de la viande pour acquérir de la force physique…
3. Les régimes végétariens ne sont pas assez nourrissants…


1. Les humains sont des carnivores…


Saviez-vous que les ancêtres des humains étaient végétariens ?
De récentes découvertes d’excréments, provenant de fossiles humains datant d’avant l’ère glaciaire (coprolithes), démontrent que nos ancêtres étaient bel et bien végétariens. La raréfaction des légumes et des fruits due au froid les a, petit à petit, obligés à manger de la chair animale.
Le Docteur G. S. Huntingen de l’université de Colombia a prouvé par ses travaux d’anatomie comparée que le corps n’est pas adapté à la consommation de viande. Le principe est archi-simple à comprendre. Les animaux carnivores possèdent un gros intestin et un intestin grêle
relativement courts. Par contre, les animaux végétariens et les humains ont un gros intestin et un intestin grêle beaucoup plus longs. Il mesure un peu plus de 8 mètres de long.
Cela s’explique par le fait que comme la viande est pauvre en fibres et en substances nutritives diverses, tous ses éléments sont rapidement absorbés. Il n’est donc pas nécessaire qu’ils fassent un long parcours, donc un long séjour dans les intestins. Les complications surviennent lorsqu’un être doté d’intestins relativement longs ingurgite de la viande. Je fais bien sûr ici allusion à nous, les humains. La viande reste longtemps dans les intestins et pour peu qu’on ne l’élimine pas d’une manière optimale, elle se putréfie et peut ainsi produire des toxines. Ces toxines fatiguent le foie, ce qui facilite les cirrhoses et les cancers du foie. Ces mêmes toxines peuvent aussi jouer un rôle important dans le cancer du colon.


2. Nous avons besoin de manger de la viande pour acquérir de la force physique…

Le professeur Irving Fisher de l’université de Yale nous démontre le contraire grâce à l’expérience suivante: il demanda à 32 végétariens et à 15 mangeurs de viande de tendre les bras le plus longtemps possible. Sur les 15 carnivores, seulement 2 d’entre eux restèrent les bras tendus plus de 15 minutes. Sur les 62 végétariens, 22 d’entre eux dépassèrent le cap des 15 minutes, 15 tinrent plus longtemps que 30 minutes, 9 plus d’une heure, 4 plus de deux heures, et l’un passa le cap des 3 heures… No Comment…


3. Les régimes végétariens ne sont pas assez nourrissants…

“En mars 1988, l’Association américaine de diététique déclara: "Notre point de vue est que les régimes végétariens sont sains et suffisamment nutritifs s’ils sont bien équilibrés". (…)
Le professeur Miller, chirurgien américain établi à Formose depuis quarante ans, a fondé un hôpital dans lequel on ne sert que des repas végétariens, aussi bien aux membres du personnel qu’aux patients. Il dit: "La souris est un animal qui peut vivre d’une alimentation végétarienne ou non-végétarienne. Si l’on sépare deux souris, et que l’on donne à l’une de la viande, on constate une croissance et un développement similaire, mais la souris végétarienne vit plus longtemps et résiste mieux à la maladie. D’autre part, quand les deux souris tombent
malades, la souris végétarienne vit plus longtemps et résiste mieux à la maladie. D’autre part, quand les deux souris tombent malades, la souris végétarienne se rétablit plus rapidement." Puis il ajoute: "La médecine que nous apporte la science moderne s’est considérablement améliorée, mais elle ne peut soigner que les maladies. L’alimentation, en revanche, peut nous maintenir en bonne santé. (…) Pour ce qui en est des protéines, (…) l’Organisation Mondiale de la Santé recommande un apport en protéines représentant 4,5% des calories journalières. Dans le blé, 17% des calories viennent des protéines, 45% dans le brocolis et 8% dans le riz. Avoir une alimentation riche en protéines sans manger de la viande est très simple. Par ailleurs, on évite toutes les maladies causées par une alimentation
trop riche en graisses (maladie de coeur, cancers…). Le végétarisme est vraiment un choix supérieur.”
«La Clé de l’Illumination Immédiate», Maître Suprême Suma Ching Hai.

Ce qui suit n’est pas évident à comprendre. Je le partage cependant avec vous car j’en ai envie. Si ça vous ennuie, n’y prêtez pas trop d’attention. Cela mûrira en vous et ressortira au moment opportun.
“(…) Il faut veiller avec le plus grand soin à n’apporter au corps ni trop, ni trop peu de protéines. Il faut à tout prix trouver la juste mesure en ce domaine. Car dans la digestion, les substances protéinées correspondent à ce qui se passe dans l’activité pensante quand s’élaborent des représentations. L’activité qui féconde la pensée, c’est la même que suscitent les protéines dans la partie inférieure de l’organisme. Que celles-ci soient apportées à l’homme en trop grande quantité et il se produit un surplus de ces forces qui, dans l’activité métabolique, inférieur, correspondent à ce qui, dans le pôle supérieur, produit les représentations. Mais l’homme doit de plus en plus devenir maître de ses représentations. Voilà pourquoi l’apport en matières protéinées doit rester dans certaines limites, faute de quoi l’homme succombe à une activité représentative dont précisément il faudrait qu’il se libère. C’est ce que Pythagore avait en tête lorsqu’il disait à ses disciples: gardez-vous des haricots !” Rudolf Steiner, «Alimentation et Santé», Éditions Anthroposophiques Romandes


B/ Conséquences.
Parcourons maintenant ensemble quelques-unes des conséquences du choix de manger de la viande.

I ) Les conséquences du choix de manger de la viande sur l’économie des pays du Tiers-Monde.

Le principe est simple. Notre demande sans cesse croissante en viande nous pousse à en importer des pays du Tiers-Monde.
Dans un premier temps, forts de nos devises, nous faisons augmenter le prix de la viande uniquement par la loi de l’offre et de la demande. Dans un deuxième temps, nous faisons augmenter le prix des céréales, car de moins en moins de paysans veulent les cultiver. Cela leur rapporte effectivement moins d’argent que l’élevage de nos steaks sur pattes. Les céréales augmentent encore car la demande de céréales pour nourrir le bétail augmente, ce qui va encore faire augmenter le prix de la viande, que même les gouvernements de ces pays préfèrent vendre aux pays "industrialisés" parce que cela fait rentrer des devises. Mais voici quelques chiffres qui parlent d’eux-mêmes. 
“Depuis 1960, on a coupé et brûlé 25 pour cent de la forêt équatoriale afin de créer de la pâture pour le bétail. D’après une estimation, 100 grammes de hamburger, provenant du bétail de la forêt équatoriale, détruit 16,5 mètres de forêt. De plus, l’élevage est un des premiers responsables de la production des 3 gaz qui provoquent le réchauffement de la Terre; il est la cause première de la pollution des eaux, et le volume vertigineux de 8 624 litres d’eau est nécessaire pour obtenir 500 grammes de boeuf, alors que 100 litres d’eau suffisent pour produire une livre de tomates et environ 500 litres pour une livre de pain complet. Presque la moitié de la consommation d’eau des États-Unis est utilisée pour cultiver la nourriture à bestiaux. (…) Un demi hectare d’avoine apporterait huit fois plus de protéines et vingt cinq fois plus de calories, si cet avoine était destiné à l’homme plutôt qu’au bétail. Un demi hectare de brocolis apporte dix fois plus de protéines, de calories et de (…) que la même surface de terre destinée à la production de la viande. Il existe beaucoup de statistiques de ce genre. (…) Aux États-Unis, le bétail consomme 70% de la production totale de céréales. Si on nourrissait les hommes à la place
du bétail, plus personne n’aurait faim.” 
«La Clé de l’Illumination Immédiate», Maître Suprême Suma Ching Hai.



II ) Les conséquences du choix de manger de la viande sur la protection de l’environnement.

Quand on cultive des céréales ou des plantes, on cultive aussi de l’oxygène et de l’énergie. En effet, par la photosynthèse, les plantes fabriquent de l’oxygène.
Plus de bétail = déforestation (pour faire de la place à l’élevage) = moins de plantes = moins d’oxygène = réchauffement de l’atmosphère = effet de serre = danger.
Plus de bétail = plus de monoxyde de carbone dû à leur digestion (les pets, et ceci n’est pas une blague) = réchauffement de l’atmosphère = effet de serre = danger.



III ) Les conséquences du choix de manger de la viande sur notre santé et notre bien-être. 

a) La principale source de prana, c’est le soleil. 
Les plantes l’emmagasinent, et en les mangeant, les êtres humains et les animaux se remplissent d’énergie vitale. Lorsque nous mangeons à notre tour des êtres du règne animal, nous absorbons du prana, mais de seconde
génération. Le prana étant fondamental pour notre équilibre énergétique, nous nous nourrissons bien mieux avec du prana de première génération.

b) L’adrénaline des animaux qu’on ingurgite.
Manger de la viande agit directement sur notre système nerveux. Êtes-vous déjà allé dans un abattoir? Je trouve que l’on pourrait y emmener tous les groupes scolaires. Ça, ça serait de l’éducation! Les animaux font souvent la file plusieurs heures, à regarder leurs semblables se faire abattre un par un (souvent en leur enfonçant un clou dans la tête). Il arrive aussi que le bétail de gros gabarit soit sorti des camions à l’aide d’une grue, qui lâche ensuite les bêtes sur un tapis roulant, d’une hauteur suffisante pour qu’elles se cassent les pattes. La peur engendre chez tous les êtres vivants un surplus d’adrénaline.
Manger ces animaux tués de manière industrielle, c’est manger leur adrénaline, leur stress, et beaucoup de toxines. Psychologiquement, notre inconscient n’est pas dupe. Manger de la
viande = tuer un animal du même règne que nous = faire la promotion de nos réflexes comportementaux de compétition. La compétition est un concept dépassé...
Personnellement, comme je ne veux pas vivre avec des principes, quand j’ai envie de manger de la viande, je le fais. La plupart du temps, je le regrette après. C’est fou à quel point cela me rend agressif. De plus, un bifteck met plusieurs jours à être complètement digéré. Être végétarien, c’est aussi goûter au plaisir de sentir son corps léger.
Il faut avoir été quelques semaines végétarien pour s’en rendre compte. Digérer "pompe" beaucoup d’énergie qu’on ne pourra pas utiliser pour autre chose. Chacun de vous a déjà expérimenté à quel point, après un grand repas, on a des difficultés à se remettre au travail, ou à faire de gros efforts intellectuels. Lorsqu’on mange de la viande tous les jours, on est en digestion permanente, donc une partie de notre oxygène et de notre énergie ne peut être utilisée par le reste de notre corps, ainsi que par notre cerveau. Attention aux cercles vicieux!
N’oubliez pas que le corps a des facultés magiques. Une de celles-ci est son pouvoir d’adaptation. Si vous changez vos habitudes, pour une nourriture équilibrée, votre corps et votre esprit s’habitueront très vite et vous diront merci de multiples manières.

c) La responsabilité inconsciente de souffrances inutiles.
Certains de mes amis me disent que lorsque je mange du poisson ou des fruits et légumes, je suis autant responsable de "souffrances inutiles" que lorsque je mange de la viande. Voici ma réponse: il existe une hiérarchie dans la souffrance en rapport direct avec le pourcentage d’eau dont est composé chaque aliment. Un animal souffre plus qu’un poisson car un animal est constitué de moins d’eau qu’un poisson. Un légume souffre moins qu’un poisson et ainsi de suite. Dans ce même ordre d’idée, je résonne aussi beaucoup avec nos semblables qui ne mangent que des fruits et des graines. Ils ne mangent pas de légumes car pour ce faire, il faut les "arracher" à la terre. Par contre, lorsque le fruit est mûr, il tombe tout seul dans votre main. Un ami qui s’occupe d’une ferme de permaculture en Australie pousse le résonnement encore plus loin. Il fait caca et pipi au pied de ses arbres fruitiers, et il prétend qu’ainsi il fait un cadeau à ses arbres. Ses arbres, en échange, "chient" (sorry mais je ne connais pas d’autre mot) des fruits dont la volonté est d’être mangés par notre chieur ! Nous reparlerons de la permaculture dans la troisième partie de ce livre.



C/ Conclusions Paradoxales.

Arguments importants pour soutenir ceux qui ont envie de continuer à manger de la viande !
Nous sommes tous à des stades d’évolution différents. Ce qui est bon pour monsieur X ne l’est pas forcément pour monsieur Y. Le plus important, c’est que vous fassiez ce que vous sentez au plus profond de votre âme. Dans ce qui suit, je fais une exception de taille à la structure de ce livre. Je vais partager avec vous l’un des éléments majeurs que nous allons développer abondamment dans la troisième partie de ce livre. Cet élément est le suivant : l’être humain passe par plusieurs stades d’évolution. À chacune de ces étapes, il a développé des parties de lui-même bien précises. Comme nous l’avons vu dans ce chapitre avec les protéines, il était important que nous développions en nous les représentations mentales.
Nous en avons toujours besoin, bien que nous ayons aujourd’hui tendance à en être prisonniers. 


“Prenez l’exemple d’un homme qui s’est depuis peu converti au végétarisme. Chez ce végétarien de récente date, l’activité du pôle inférieur se déroule d’une manière bien précise. Certaines forces matérielles se transforment en forces spirituelles. Mais si elles restent inemployées, elles ont une action néfaste et peuvent même porter préjudice à l’activité cérébrale. Celui qui n’a d’autre occupation que celle de banquier par exemple, ou de stratège en chambre, peut ainsi se faire beaucoup de tort s’il ne forme en lui des représentations spirituelles au moyen des forces que son mode de vie végétarien lui permet d’épargner. Il faut donc que le végétarien passe en même temps à une vie spirituelle, sinon mieux vaut qu’il continue à manger de la viande; sa mémoire pourrait se détériorer, certaines parties de son cerveau être endommagées, etc… Il ne suffit pas de se nourrir de céréales pour voir s’ouvrir devant soi les sphères les plus élevées de la vie de l’esprit. (…) L’homme doit à une alimentation végétarienne de pouvoir élever son regard jusqu’aux grandes relations entre les choses, lesquelles le placent au-dessus des préjugés nés des limites étroites de son existence personnelle. Partout où l’homme part d’une vue d’ensemble pour ordonner librement et sereinement sa vie et son (mode de pensé N.D.A.), il doit cette vision globale au rapport alimentaire qu’il entretient avec le monde des plantes. Là où l’homme se laisse entraîner par la colère, l’antipathie, les jugements tout faits, il le doit à la nourriture qu’il prend dans le monde animal. Il n’est pourtant pas question ici de militer pour une nourriture végétarienne. Au contraire : la nourriture carnée était nécessaire à l’homme et l’est encore à bien des égards, parce que l’homme devait avoir les pieds solidement plantés sur terre, devait être ancré dans sa personnalité. Tout ce qui a conduit l’homme à cultiver ses intérêts personnels est lié à la nourriture carnée. S’il y a eu des hommes pour faire la guerre, pour avoir les uns vis-à-vis des autres de la sympathie et de l’antipathie, des passions sensuelles, la cause en est à l’alimentation carnée. Mais si l’homme ne s’est pas égaré dans les intérêts les plus mesquins, s’il est capable de concevoir des intérêts généraux, il en est redevable aux rapports qu’il entretient avec le monde des plantes quant à la nourriture.”
Rudolf Steiner, Alimentation et Santé, Éditions Anthroposophiques Romandes

 

 

12>SE NOURRIR DE LUMIERE

 

La dictature des mondes de la finance qui est en train de s’installer sur terre Gaïa a pour objectif de renvoyer dans les champs tous les alternatifs, de réserver les villes à ceux qui vendent leur âme pour travailler pour ce système qui hypothèque l’avenir de nos enfants, et d’affamer tous ceux qui ne servent à rien à ce même système. Ainsi, on peut aisément comprendre que chaque situation a toujours des avantages. L’avantage de ce complot pour affamer les peuples, c’est d’attirer les peuples vers la voie de sa libération : ne se nourrir plus que de Lumière !
 

 

CONCLUSION :

Si vous avez bien lu, vous comprenez le fonctionnement du cercle vicieux sucres ajoutés, café, alcool, nicotine. L’un entraîne l’autre. Cela produit un cercle d’interdépendance infernale qui, je le répète, est l’une des causes les plus importantes de nombreuses maladies modernes. 

L’idée n’est pas d’arrêter toutes ces substances d’un jour à l’autre. L’idée est de ne pas en être accro et donc de tendre vers le fait de ne pas en ingurgiter plus d’une fois par semaine. Seulement-mettez vous bien une chose en tête: votre vraie vie créatrice, affective, sexuelle et émotionnelle commencera vraiment à s’améliorer le jour où vous ne consommerez plus ces aliments à moins que ce ne soit à titre occasionnel du genre maximum une fois par semaine. Elle décollera encore plus, lorsque vous arrêterez complètement. J’insiste particulièrement sur l’alcool, le café, le thé, la nicotine, les produits laitiers et les sucres ajoutés. Si vous en consommez quasiment tous les jours, ne vous leurrez pas… Ce serait comme passer ses journées à construire une maison et ses nuits à la détruire.

 

L’exploration de votre vie Divine commencera vraiment, lorsque vous vous libérerez de ces chaînes! Seulement allez-y en douceur, le sevrage est quelque chose de violent pour le corps. Quoi qu’il en soit, ne culpabilisez pas non plus. On y arrivera tous et toutes un jour. Si vous consommez l’un de ces produits quotidiennement, au moins profitez-en!

Il faut adapter son alimentation à son niveau spirituel et ne pas croire que juste changer d’alimentation va tout changer. Ce qui change tout, c’est la remise en question du travail alchimiste intérieur et les expériences que notre âme ose faire ou ne pas faire!

Dans la remise en question de son alimentation, il ne faut surtout pas mettre la charrue avant les boeufs car cela provoque l’effet contraire que de se rapprocher desa Nature Divine. L’idée est d’harmoniser notre alimentation avec notre niveau spirituelet de ne pas tomber dans le piège que c’est l’alimentation qui va nous faireaugmenter notre “niveau spirituel”. Bien sûr, l’alimentation peut nous accompagnerdans notre élan, mais elle ne peut pas faire toute seule le travail alchimique. Sic’est notre alimentation qui est le moteur principal de notre état, cela devient unesource de dépendance et non de liberté. Il est aussi important de ne pas s’interdiredes écarts si on en a vraiment envie. Une fois, une grosse dose, de temps en temps, est bien moins aliénante qu’un petit peu tous les jours. En fait une grosse dose de temps en temps si, et uniquement si on en crève d’envie n’est pas aliénant du tout. Au contraire, cela peut même parfois donner un coup de fouet à nos différentscorps, afin qu’il ne s’endorment pas eux aussi dans une monotonie. Ce qui est très “aliénant” c’est ce que l’on fait ou ce qu’on ingurgite tous les jours. Le mot “aliénant” n’est pas excessif car il s’agit vraiment d’une autre Conscience qui s’installe dans nos corps.

 

Steiner insiste sur le fait qu’il “faut toujours tenir compte de la grande influence qu’exercent en général de petites quantités de substances sur le développement de l’être humain”. Ceci est l’abc de l’homéopathie. Une toute petite quantité d’une substance suffit à donner l’information au corps et y apporter l’Esprit qu’elle contient.

 

La nourriture peut beaucoup aider pour faire monter notre niveau de vibration, notre niveau de bien être et surtout notre niveau de conscience. Je ne vous demande pas de me croire sur parole. Par contre, je vous mets au défi de faire vos propres expériences grâce au tableau présenté à la suite de cette conclusion.

 

Je vous répète que ce qui est important et au-dessus de tout avec l’alimentation, c’est de ne pas avoir d’habitudes. Je ne le répèterai jamais assez: les habitudessont… le lecteur ou la lectrice en coeur: “les habits qui tuent”. Nos corps ont besoinde diversité. La routine tue la vie qui est changement.

 

“Que l’alimentation soit le premier de tes médicaments” nous disait Hippocrate. 
Je suis 100 % d’accord. Et je rajouterais que lorsque l’on abuse d’un médicament, il se transforme en poison.

 

Je ne suis absolument pas d’accord avec la logique de ce livre à grand succès qui associe régime alimentaire et groupe sanguin. Ce livre netient absolument pas compte de la personnalité de l’âme qui a, elle aussi ses préférences.De plus, les auteurs de ce livre ont une éducation alimentaire très pauvre etils sont eux-mêmes coincés dans un esclavage alimentaire primaire. Ils ne mettentmême pas les gens en garde contre les produits laitiers, les sucres ajoutés, les produitsraffinés, l’alcool, sans doute car ils sont eux-mêmes accros à ces drogues duresqui empêchent les Occidentaux de s’éveiller.

 

Pour arriver à distinguer quels sont les effets de tel ou tel aliment sur notre organisme, il est d’abord nécessaire de faire une cure de minimum 21 jours sans la substance que nous désirons tester. C’est seulement une fois nos corps sevrés, qu’il sera possible d’en réaliser les effets en en mangeant à nouveau. C’est seulement à ce moment là que l’on peut prendre conscience de l’effet énorme qu’ont les aliments sur nos corps, sur notre état émotionnel, sur notre bien-être et sur la sensibilité de notre système de perception.

 

Un autre truc giga méga important, c’est de ne pas manger lorsqu’on a le cafard ou lorsque l’on est énervé. Si nous mangeons de mauvaise humeur, nous mangeonscette mauvaise humeur et la nourriture se transforme alors en véritable poison.

Il est essentiel d’être le plus présent possible lorsqu’on mange et de nous concentrersur le goût et l’effet des aliments dans notre corps. L’idée de base, c’est de mâcherles aliments jusqu’à ce qu’ils n’aient plus de goût. Je sais que cela ne plaira pas àbeaucoup de monde, seulement l’habitude de parler en mangeant est vraimentune habitude giga densifiante, voire nocive dans certaines circonstances.

On mange nos mots et nos émotions en même temps que la nourriture. Evitons aussi de manger en regardant la télé ou en conduisant une voiture. Nos corps ont besoin que nous mettions notre attention sur la nourriture. Ceci est très important! Alors comme l’aspect “social bouffe” est difficile à éviter, faisons des pauses, parlons et puis mangeons. Profitons-en pour éduquer notre interlocuteur à l’une des plus mauvaises habitudes de l’Occident: parler en mangeant.

 

Rudolph Steiner disait dans une conférence en 1923: “Et l’on en arrive à ce que je répète toujours aux gens. Ceux-ci, n’est-ce pas, viennent et demandent: est-il préférable de boire de l’alcool ou vaut-il mieux ne pas en boire? Vaut-il mieux être végétarien ou manger de la viande? Je ne réponds généralement jamais s’il faut renoncer à l’alcool ou s’il faut en boire, s’il faut se nourrir de végétaux ou de viande, mais je réponds: l’alcool agit de telle ou de telle façon. Je fais simplement part de la façon dont il agit. A eux de se décider entre boire et ne pas boire. Je me comporte également ainsi pour ce qui est des nourritures végétales et animales. Je dis: la viande agit ainsi, les plantes agissent ainsi. L’homme peut ainsi décider librement. Voici l’attitude dont la science devrait faire preuve: le respect de la liberté de l’homme. De façon à ne pas laisser apparaître le sentiment que l’on veut imposer ou interdire quelque chose à l’homme, mais qu’on lui dit les faits. Lorsqu’il sait l’action de l’alcool, il en vient de lui-même à ce qui est bon. C’est ainsi que nous avançons. Nous en arrivons à ce que les hommes libres puissent eux-mêmes trouver leur chemin.” Alimentation et développementspirituel - Edition Anthroposophiques Romandes.

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Contact

 key888@gmx.com